Accueil Eco techno Zenn progresse en bourse, et arrive au Québec !

Zenn progresse en bourse, et arrive au Québec !

183
12
PARTAGER

Zenn

Une voiture qui ait 40 km d’autonomie ? Qui puisse se recharger en cinq minutes? Et aller jusqu’à 125 km/h ? Zenn Motor Company, société basée au Nord de Montréal, annonce être capable de le faire. Le nom de cette auto sera City Zenn, elle arrivera à la rentrée 2009. Gilles Allard, le responsable de production de Zenn Motor est un homme occupé ces jours-ci… Car sa petite équipe est en train de construire des voitures Zenn à une cadence de deux à trois véhicules par jour.

Nous vous avions déjà présenté Zenn, mais aujourd’hui, un peu plus d’info. Tout d’abord parce que la crise du pétrole renforce l’intérêt pour cette auto, mais aussi parce que les véhicules à basse vitesse (Low Speed vehicles) sont autorisés au Québec, dans le cadre d’un projet pilote de 3 ans (extensible de 2 ans)

Pour le moment, chacun des véhicules produit est expédié aux concessionnaires par camion, car elles ne sont pas encore homologuées sur la plupart des routes canadiennes. Les actions de la petite société ont gagné 81% sur les trois derniers mois à la Bourse de Toronto… alors qu’aucun bénéfice n’a encore été publié. Mais il faut avouer que les petites Zenn ont de l’allure :

La future Zenn, la City Zenn, puisera son énergie dans un condensateur haut rendement en céramique conçu par EEStor. Les condensateurs sont constitués avec du baryum couché avec de l’oxyde d’aluminium et de verre… De quoi pallier aux inconvénients des batteries chimiques.

Ces batteries sont plus puissantes que les condensateurs de base. Ces super-condensateurs peuvent absorber de la puissance ou envoyer une charge plus rapidement que les batteries chimiques. C’est en raison du charbon actif présent dans ces condensateurs que la charge passe plus vite. Ils ont aussi une meilleure durée de vie et une tolérance renforcée pour des températures extrêmes. En cas d’accidents, ces condensateurs se déchargent instantanément au sol…

Le projet de cette future voiture « cityZENN » laisse pour le moment sceptiques beaucoup d’analystes et de chercheurs. Joel Schindall, du Massachusetts Institute of Technology, utilise la nanotechnologie pour améliorer les condensateurs de futurs véhicules. Il résume bien les interrogations : « Je ne doute pas qu’ils aient construit un dispositif pour une petite échelle. Mais je ne sais pas s’ils peuvent gérer le processus pour des applications commerciales »

La silhouette de la petite Zenn vous dit quelque chose ? La version essence sillonne nos routes sous la marque Microcar qui a conçu la carrosserie et le châssis (vendue comme voiture sans permis).

Dici peu, la Zenn pourra rouler au Québec. Depuis le 1er octobre 2006, il sest vendu 283 véhicules Zenn, mais seulement chez les Américains… Avec la possibilité de rouler au Québec (autorisation donnée par le ministère des transports), la Zenn part doucement à la conquête du monde.

A lire également :
City Zenn super citadine électrique

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Zenn progresse en bourse, et arrive au Québec !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Vincent P.
Invité
pour la techno: article: « Ces batteries sont plus puissantes que les condensateurs de base. Ces super-condensateurs peuvent absorber de la puissance ou envoyer une charge plus rapidement que les batteries chimiques. Cest en raison du charbon actif présent dans ces condensateurs que la charge passe plus vite. » . Si le dispositif est plus puissant et permet « d’absorber de la puissance ou envoyer une charge plus rapidement que les batteries chimiques », ce n’est pas à cause du charbon actif ou autre: sur un condensateur, ou super-condensateur, l’énergie est stockée sous forme électrostatique; sur une batterie, c’est une réaction chimique, beaucoup plus… Lire la suite >>
Gilles
Invité

l’autonomie de 40 KM est pour quelle vitesse moyenne? ou mieux, quelle est l’autonomie à 125 km/h?En clair cette enième voiture électrique est elle capable réellement de sortir des villes et donc de rouler à plus de 50 km/h épisodiquement?

Gilles
Invité

une autre question me taraude l’esprit: le chassis de la Microcar est il vraiment prévu pour rouler à 125 km/h?

Vincent P.
Invité

@ Gilles 2/07/2008 @ 9:47
Si tu veux plus d’autonomie, il suffit de mettre plus de batteries.
… si tu mets plus de batteries, le prix grimpera de la même façon.
avoir 1000km d’autonomie en roulant à 130km/h est tout à fait faisable … il suffit juste d’ouvrir ton portefeuille pour te payer la quantité de batterie qui va bien.

Gilles
Invité

bref!…toujours rien de nouveau!

wpDiscuz