Accueil Circuits de légende Interview Sir Stirling Moss : Mosley, la F1 et le reste

Interview Sir Stirling Moss : Mosley, la F1 et le reste

50
2
PARTAGER

stirling_moss.jpg
Décidemment ce Tour Auto Lissac 2008 restera pour moi un souvenir impérissable. En plus de mavoir permis de revoir – parfois même de découvrir – certaines des autos les plus prestigieuses de tous les temps, jai eu le privilège voir évoluer lune des légendes vivantes du sport automobile. Après avoir longuement hésité à venir le déranger au petit matin à Avignon, lorsque lui et sa femme se préparaient à prendre le volant de leur MG B de 1962, jai enfin surmonté ma timidité au Circuit Paul Ricard pour venir poser quelques questions plus ou moins pertinentes à Sir Stirling Moss.

Pour ceux qui ont eu la chance ( je ne fais pas partie de ceux-là malheureusement ) de connaître lAge dOr du sport automobile, Stirling Moss restera à jamais comme Le champion sans couronne. Arrivé  en compétition à la fin des années 40, il allait vite simposer comme LA révélation britannique. Après quelques années étincelantes au volant de F3 puis de F2 avec lesquelles il venait chatouiller les Formule1 pourtant bien plus puissantes, les grands décideurs des plus prestigieuses écuries navaient pas manqué de remarquer ce très rapide pilote anglais et lui ouvriront en grand les portes de la Formule 1.
En 1954 son talent explosait aux yeux du monde lorsquil dominait la dernière course de la saison au volant de sa Maserati avant quil nabandonne sur problème mécanique ( déjà).

Cest alors le rouleau compresseur Mercedes qui allait en faire lun de ses pilotes officiels à coté de Fangio lannée suivante. Une expérience qui tourna court à cause du tragique accident au Mans, qui poussera Mercedes à de désengager de la compétition.
Dès lors, au volant de Maserati, Vanvall, Cooper et de Lotus, cest un festival de démonstrations en course que réalisera Stirling Moss. Des performances extraordinaires sans arrêt contrariées par des problèmes mécaniques qui le privaient de très nombreuses victoires. Pire encore, sa loyauté à toute épreuve le poussait parfois à perdre de très gros points, comme en 1958 où il fait des pieds et des mains pour ne pas que soit disqualifié son rival Mike hawthorn et laisse passer de précieux points au championnat. Plus tard dans la saison, Stirling Moss abandonnera en Italie ( les problèmes mécanique lauront poursuivi sur lensemble de sa carrière ) et cest finalement Hawthorn qui remportera le championnat pour un point seulement. Malgré pas moins de 16 victoires, son Fair Play exacerbé et une extrême malchance lauront finalement éloigné de tout titre mondial F1 et le laisseront avec quatre places de vice champion du monde!

tirling2.jpgstirling3.jpgstirling2.jpgstirling1.jpg

Aujourdhui – toujours avec quelques menus pépins mécaniques! – il participe au Tour Auto avec Lady Suzie au volant dune très jolie MG B millésime 1962. A larrivée sur le Paul Ricard, quelques petites questions pour savoir ce que pense Sir Stirling Moss du sport automobile actuel

Leblogauto : Tout dabord, et même si la question est sans doute un peu déplacée, que pensez vous de ce qui arrive à Max Mosley? Cela vous amuse? Vous rend triste?

« Je suis très heureux de voir quil fait ça seulement avec des prostituées et non pas avec des enfants! ( rires ). Mais trêve de plaisanterie, je pense que cette histoire est vraiment triste pour lui. Je trouve que ce quil fait pour la Formule 1 depuis quelques années, quoi quen disent certains, est très bon. Notamment sur la sécurité. Cest vraiment dommage quune histoire comme ça vienne ternir un bilan aussi favorable. »

Leblogauto : Et sur la Formule 1 justement, que pensez vous de lorientation quelle est en train de prendre, pour vous qui avez connu le sport auto à lancienne, façon gros attributs et roulette russe?

« Sur le fait que les voitures sont de plus en plus sûres, je pense quil est obligatoire doptimiser de plus en plus la sécurité en sport automobile. Sur la suppression de certaines aides à la conduite, là aussi je trouve que ces mesures sont bonnes. Tant que cela ne va pas à lencontre de la sécurité, cela permet de faire ressortir le pilotage pur. »

Leblogauto : Et sur les voitures qui devraient faire la part belle au downsizing et aux technologies alternatives dans le futur?

« Oui bien sûr que cest bien. Lécologie est devenue fondamentale et il est normal de mettre au point ces technologies dans le contexte actuel. »

Leblogauto : Concernant les automobiles routières, de plus en plus sûres mais aussi de plus ne plus lourdes, assistées éléctroniquementVous qui avez sûrement piloté les voitures les plus excitantes il y a quarante ans, que pensez vous des GT actuelles?

« Oui cest vrai que cest un peu moins marrant à conduire quavantMais tout ce qui est fait pour la sécurité est bon. Et cest valable aussi pour les voitures de sport. »

Leblogauto : Quelle est la voiture que avez préféré dans toute votre vie?

«  Houlà, voilà qui est vraiment très difficile à dire! Sans doute la Mercedes 300 SLR. Ou peut être la Maserati 250 F Je ne sais plus! » ( rires )

Leblogauto : Pour finir, pour vous quel est le meilleur pilote de Formule 1 actuellement?

« Pour moi il ny a aucun doute : Lewis Hamilton! Ce quil a fait pour sa première année est tout simplement formidable ».

Vite, Stirling et Suzie Moss rejoignaient leur petite MG rouge pour rallier larrivée à Marseille Avant de participer dans quelques semaines au Goodwood Revival. Le sport auto est Stirling Moss, cest une histoire qui ne finira jamais.

A lire également : Le Tour Auto en Lamborghini Espada et en Porsche Carrera RS

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Interview Sir Stirling Moss : Mosley, la F1 et le reste"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Steph.B
Invité

Un des plus grands de tous les temps! Il a trop la classe ce pilote.

David Bénard
Invité

Pour l’avoir rencontré aussi récemment, je confirme que ce grand champion est très disponible :
http://davidbenard.free.fr/index.php/2008/02/10/ma-rencontre-avec-stirling-moss/

wpDiscuz