Accueil Actualités Entreprise PSA : plus de 5000 départs volontaires, objectif dépassé

PSA : plus de 5000 départs volontaires, objectif dépassé

89
7
PARTAGER

Peugeottaxi406vtxburnPSA Peugeot-Citroën a dressé, jeudi devant le CCE du groupe, le bilan de son plan de départs volontaires. Résultat des courses : « 5.090 salariés ont adhéré » en 2007, soit un chiffre supérieur à l’objectif fixé ..

La direction a également indiqué souhaiter renouveler ce plan en 2008 pour « un millier d’ouvriers » excédentaires. Des ressources dites humaines en quelque sorte …

Marcel Mérat, délégué syndical central CGT, a dénoncé « la casse de l’emploi chez PSA » de la part de la direction et la « forte baisse des effectifs » dans l’entreprise (-5.515 dans la Division automobile France depuis janvier) « qui entraîne la dégradation des conditions de travail ». On pourrait rajouter la perte de l’expérience et des connaissances.

En revanche, Alain Seften, délégué central FO, a qualifié de « moindre mal », ces « réductions d’effectifs sans casse et sans laisser personne sur le carreau ». Sont touchés « des services annexes et non la production des voitures », a-t-il souligné.

« 5.090 salariés ont adhéré à une mesure de départs de l’entreprise après six mois d’application du plan » indique fièrement le groupe. Selon lui, « le bilan fait apparaître 1.010 départs volontaires en retraite, 3.740 départs pour projets personnels et 340 congés de reclassement ».

A ceux-ci, s’ajoutent « 590 départs en retraite aidés pour des salariés non compris dans le périmètre du plan, ainsi que les adhésions au congé longue durée et autres mesures prévues dans le plan ». Au total « 2.120 ouvriers, 1.620 employés, techniciens, agents de maîtrise, 2.310 cadres ont pu bénéficier des mesures prévues dans le plan ». Car, rappelons-le le bénéfice de telles mesures concerne également les salariés.

Le DRH de PSA, Jean-Luc Vergne a indiqué que si « l’objectif initial de 4.850 départs a été dépassé, ceci s’explique par la qualité du dialogue social dans l’entreprise, les innovations développées et l’engagement de la direction ». Histoire de faire oublier les récents suicides …

A noter également que le Plan de Redéploiement des Effectifs et des Compétences (PREC) est désormais fermé aux Cadres. La direction avait un objectif de 1200 départs dans cette catégorie, ils sont 1800 à être volontaires.

M. Vergne a ajouté « reconduire ces mesures » en 2008 « sur 5 ou 6 sites pour un millier d’ouvriers professionnels excédentaires » et indiqué que les « recrutements seront sélectifs et maîtrisés ».

Sources : AFP, Miroir Social

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "PSA : plus de 5000 départs volontaires, objectif dépassé"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
33luxury
Invité

lamentable qu’une entreprise française est les pleins pouvoirs pour faire n’importe quoi à l’abris de tout,

il suffit de regarder le site de poissy (78) et de regarder le nombre d’intérimaires tout au long de l’année, messieurs psa il est interdit d’employer des intérimaires aussi longtemps sans embauche CDI, mais comme personne ne vous dit rien…

Le plan c’est diminuer la masse salariale interne.

signé :un patron d’une petite entreprise qui lui doit respecter ses salariés et c’est très bien ainsi mais qui n’a aucun avantage financier par quiconque pour embaucher.

Titi
Invité

PSA s’est fait épinglé il y a quelques années à cause d’intérimaires restés trop longtemps. Maintenant, ils restent 18 mois maximum et il y a une période de carence avant qu’ils puissent revenir.

Il faut noter surtout que le chiffre supérieur de départ volontaire dénote d’un « bon » moral des troupes. Il est sûr que l’année prochaine, beaucoup auront réfléchis et suivront les premiers.

Y a-t-il encore quelqu’un qui se sent bien chez PSA ?

The Mole
Invité
Je viens d’apprendre que les Assedic du Pays de Montbéliard vont porter plainte contre PSA Sochaux pour malversation et création d’emploi fictif. En effet 500 personnes sont partis de l’usine via ce plan, avec une prime de minimum 40.000 euros, mais avec l’assurance de retrouvé un emploi derrière pour terminé leurs années de cotisation. Hors ses personnes, malgré le fait d’avoir eu un emploi (vraisemblablement aider par PSA car le tissus économico-social de la région est en assez mauvaise santé), ce sont présentés au ASSEDIC pour demander leurs dûs. Les Assedic intrigués de voir plusieurs dixaines de personnes venir à… Lire la suite >>
youp
Invité
Pour le respect des clauses maximales en intérim, je peux vous dire ce que c’est respecté chez PSA maintenant, j’en ai fais les frais (contrairement au 30 mois chez ******* à l’époque…). Malgré tout, la politique RH est à revoir. J’en ai vu des personnes non remplaçées en un an à des postes nécessaires (dont moi). C’est tellement mieux de redonner cette charge de travail à d’autres employés, c’est vrai qu’on travaille mieux quand on a moins le temps et que les gens changent souvent… Pour le GPEC, PSA pourraient être obligé de rembaucher les personnes qui ont pris la… Lire la suite >>
Oliverte
Invité

Je gars préfèrent se casser plutôt que de finir suicider à force de fabriquer des voitures de daube

wpDiscuz