Accueil Berlines Mazda exporte son Rx8 Hydrogen Re.

Mazda exporte son Rx8 Hydrogen Re.

150
9
PARTAGER

HyNor_470.gif

Le projet HyNor est un projet ambitieux. L’objectif est de créer une infrastructure hydrogène tout le long de la route qui relie Stavanger à Oslo. 580 kilomètres pour développer une route écologique (station de remplissage, voiture, autobus, taxis) et prouver ainsi la viabilité de cette énergie nouvelle.

La collaboration entre HyNor & Mazda a été officialisée le 7 novembre dernier. Cette collaboration porte sur l’achat de 30 Rx-8 Hydrogen Re pour l’été 2008. Ce seront les premières Mazda Hydrogen Re à être vendu en dehors du Japon. Elles vont rejoindre la vingtaine de Toyota Prius qui roule déjà sur cette route depuis l’été 2006. Des Prius qui ont été modifiées par la société Quantum Technologies pour fonctionner à l’hydrogène et qui sont donc monovalentes.

Avec ce projet, la Norvège confirme son image de pays propre, tout comme Mazda qui va certainement tirer des bons enseignements pour ses développements à venir. En tous cas, tous les partis ont l’air enchantés.

« Je me réjouis de l’accord conclu entre Mazda et HyNor. Cet accord démontre que le projet HyNor qui contribue au développement de technologies fondées sur l’hydrogène est reconnue par Mazda comme étant un acteur mondial dans ce domaine « , a dit Åge B. Grutle l’ambassadeur norvégien du Japon.

« HyNor est très heureux de signer cet accord avec Mazda et nous pensons que cette coopération va accélérer le processus d’introduction de l’hydrogène comme carburant rejetant zéro émissions« , a déclaré Ulf Hafseld, Président du HyNor. « En utilisant le moteur à combustion interne pour accélérer la diffusion de l’hydrogène au quotidien, nous pouvons développer une infrastructure pour cette nouvelle technologie beaucoup plus rapidement. »

mazda_hynor_470.jpg

Chez Mazda, même euphorie:

« Ce sera la première fois qu’un véhicule Hydrogen Re sera vendu en dehors du Japon et c’est un grand pas dans l’histoire Mazda du développement des véhicules à hydrogène. » a déclaré M. Seita Kanai, directeur de la recherche et du développement chez Mazda. « Peut-être que la Norvège est un des pays les plus avancés en termes de réalisation d’une société remplaçant le pétrole par l’hydrogène. En coopérant avec HyNor et en appuyant ce projet, nous espérons que Mazda sera en mesure de contribuer à ce profond changement. »

Ne reste plus qu’à exporter le concept au delà des frontières norvégiennes.

http://www.hynor.no/ (en anglais ici)
Source: Mazdamoteurnature

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Mazda exporte son Rx8 Hydrogen Re."

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Invité

« ….et prouver ainsi la viabilité de cette énergie nouvelle…. »

Il faut dire que c’est « relativement facile » pour la Norvège:
-5 millions d’habitants
-300.000km² (ça permet d’implanter plein d’éoliennes sans déranger personne)
-des ressources de gaz naturel (pour y extraire de l’hydrogène)
-un pays nivelé avec plein de lacs (pratique pour des barages hydrauliques)

Pour la Belgique, ce sera moins évident:
-10 millions d’habitants
-30.000km²
-un pays « tout plat »
-un pays qui ne possède ni gaz ni pétrole

Anonyme
Invité
dans tout cela, il ne faut pas oublier le pionnier en la matière BMW. Je trouve que BMW et MAZDA devraient s’associer pour y mettre encore plus de moyen. Il faut prouver à tout le monde que cette technologie est celle de l’avenir. Cela permettrai de réduire la polution et de respecter notre planète. je trouve que les politiques européens devraient tout faire pour installer un réseau pour permettre aux constructeur de développer cette technologie propre mais il y a les pétroliers et le malheur c’est en partie cela. mais chaque citoyen, chaque politicien nous nous devons de nous élever… Lire la suite >>
wizz
Invité

« Il faut prouver à tout le monde que cette technologie est celle de lavenir. Cela permettrai de réduire la polution et de respecter notre planète »

et cet hydrogène, tu comptes l’obtenir comment?

Damien L.
Invité
Ne nous trompons pas de débat. Il ne s’agit pas de montrer que l’on peut rouler propre en Norvège, car le bilan carbone est plus défavorable que de rouler à l’essence (surtout en faisant brûler l’hydrogène plutôt que de l’utiliser dans une pile à combustible). Il s’agit plutôt de montrer la viabilité de l’utilisation d’hydrogène en remplacement du pétrole pour le transport automobile. En clair, montrer que l’on peut mettre en place une infrastructure de distribution d’hydrogène compatible avec le transport automobile moderne, ainsi qu’un réseau de transports en commun. Si on développe des technologies hydrogène sans vérifier sur le… Lire la suite >>
zziw
Invité

Vive la pollution et le cancer, vive le diesel!

wpDiscuz