Accueil Bio-carburants Le salon de Shanghai 2007

Le salon de Shanghai 2007

79
10
PARTAGER

shangai.jpg

En 2006 la Chine est devenu le deuxième consommateur mondial de pétrole et a encore connu une croissance de plus de 10% de son économie.  Exportatrice jusqu’en 1990 la Chine importe désormais plus de 40% de ses besoins.

En 2006, sa consommation de pétrole a encore augmenté de plus de 15% et la classe ex aeqo avec les Etats Unis pour le titre de plus gros pollueur de la planète. Longtemps critiqué pour ne pas avoir ratifié le protocole de Kyoto, les Etats Unis ont profité de l’occasion du salon de New York pour lancer une « dynamique industrielle » à propos des véhicules propres et des énérgies renouvellables. La Chine souhaite elle aussi s’afficher lors de son salon national comme une nation respectueuse de l’environement et travaillant à la recherche d’énérgies propres…

En 2006, la Chine est devenu le 2ème marché mondial après les Etats Unis et a produit plus de 7 millions de véhicules dont presque 4 millions de voitures. En mars dernier, les ventes de véhicules étaient encore en augmentation de plus de 30% par rapport à février.

La Chine n’aime pas sa dépendance énérgetique envers des pays situés trop loin de ses frontières et ses eaux territoriales car elle ne maîtriserait plus ses approvisionnements en cas de conflits, à moins d’entrer en guerre à son tour. Le parti communiste chinois a placé les nouvelles énérgies parmi ses 11 priorités vitales dans son plan de développement technologique pour les 15 prochaines années.

Les grands constructeurs internationaux se sont implantés en Chine en créant des sociétés partenaires avec des constructeurs, associations de recherche ou laboratoires gouvernementaux.  Les constructeurs chinois sont des constructeurs multi marques et peuvent assembler sur leurs chaînes des marques concurrentes. Le constructeur SAIC assemble par exemple sur ses chaînes des véhicules pour General Motors ou Volkswagen

Le marché automobile chinois est devenu le 2ème marché mondial et les grands constructeurs sont évidemment présents en force avec de nombreux modeles à Shanghai. Véhicules conventionnels mais aussi « propres » avec des hybrides, éléctriques ou de nouveaux prototypes. Chevrolet y présente par exemple sa Volt éléctrique avec une inédite pile à combustible et un moteur à hydrogène. Les constructeurs chinois exposent eux aussi de nombreuses voitures et mettent en avant leurs  travaux divers dans le domaine des énérgies renouvellables.

Les constructeurs chinois les plus connus sont First Automobile Works (FAW), Chang’an Motors, Dongfeng Motor Corporation, Chery, Great Wall, Brillance et Shanghai Automotive Industry Corporation (SAIC). Il serait impossible de parler de tous.

Chang’an Automobile Group a permis à son partenaire Ford de vendre presque 90% de voitures en plus en 2006, principalement des Ford Focus. Associé depuis longtemps aussi avec des constructeurs japonais Chang’an a fait des nouvelles énérgies une priorité stratégique. Des voitures hybrides fonctionnant sur le principe de la Toyota Prius sont présentée et un modèle sera commercialisé dès le début de l’année prochaine. Chang’an rêve de fabriquer et vendre l’équivalent d’une Smart pour 1000 euros…

SAIC partenaire de General Motors et Volkswagen partenaire avec Rover, a lancé un programme de 15 millions de dollars pour développer la technologie hydrogène.

Chery, réputé pour ses copies de modèles existants a placé les nouvelles énérgies en priorité au sein des bureaux de R&D. Chery est appelé à la rescousse pour offrir une petite voiture compacte à destination du marché US pour DaimlerChrysler. Chery va devenir une marque internationale et souhaite pour cela commercialiser un modele dans 2 ou 3 ans avec un carburant à base d’ethanol. Chery a déjà signé un accord avec Volkswagen pour construire en Chine et exporter en Europe. Chery, qui avait annoncé en novembre dernier son implantation prochaine en Uruguay pour y produire deux modeles, annonce aujourd’hui son implantation en Turquie pour mieux cibler le marché européen. Chery a dépassé SAIC en mars dernier en Chine et vendu 45000 voitures.

Great Wall, associé à Mitsubishi, exporte déjà dans plus de 50 pays et va construire très prochainement des voitures en Roumanie.

Zhigang Lui, président de Brillance Auto (partenaire avec BMW) a annoncé à la presse hier que son groupe avait un modele disponible pour le marché international. Brillance a déjà annoncé l’arrivée d’une concurrente pour les Clio et Peugeot début 2008, la A1. Les tarifs vont de 19000 à 23000 euros et Brilliance prévoit d’expédier des « bateaux pleins de containers » vers les Etats Unis à partir de cet été et innonder le marché. En Europe, Brilliance prévoît de vendre 160000 voitures sur 5 ans. D’abord avec la nouvelle BS6 puis une petite berline, un coupé compact et un modèle sportif en 2010. Brilliance va bientôt ouvrir une nouvelle usine pour y produire 150000 véhicules par an.

Geely, qui rêve du destin de Toyota, vient de remporter le marché des appels d’offres de la ville de Londres pour ses taxis. Plus de deux fois moins cher livrés « clef en main » en Angleterre, les célébres taxis londoniens seront bientôt fabriqués près de Shanghai. Geely est déjà fortement implanté en Afrique du Sud.

Nanjing Automotive Group a surpris tout le monde l’année dernière en rachetant Rover pour 100 millions d’euros. La première MG fabriquée en Chine a été présentée le mois dernier et sera d’abord vendue dans les pays du Commonwealth.

La Chine progresse dans tous les domaines de l’automobile. Le groupe Tianjin Yizhong, inconnu en dehors de Chine, est devenu le leader des ceintures de sécurité et prospecte aujourd’hui les constructeurs ou fournisseurs internationaux.

Volkswagen s’est associé au constructeur chinois FAW pour introduire en Chine ses nouveaux moteurs BlueMotion. Lors du salon d’Alger le 27 mars dernier Volkswagen a très discretement présenté des Jetta et Polo fabriquées en intégralité en Chine et rebadgées sous un nom inconnu. En 2006, les constructeurs chinois ont vendu plus de 30000 véhicules en Algérie. Renault était absent du salon.  

Après avoir longtemps rebadgé des voitures avec des marques locales, la Chine va bientôt produire et exporter des Ford, GM ou Chrysler. La Chine a prévu pour 2007 de fabriquer 8 millions de voitures pour son marché et espère franchir la barre symbolique du million à l’export.

Les chinois travaillent sur les bio carburants et l’éléctricité mais aussi sur le gaz naturel (abandonné récemment en France) et le méthane produit à partir de charbon. La Chine possèdes les plus importantes réserves mondiales.

Il est intéressant de noter que la Chine délocalise à son tour… Les constructeurs chinois ont encore des difficultés en Europe à paraître crédible parce que leurs voitures ne sont pas chères.  La Chine soigne son image avant les Jeux Olympiques de l’année prochaine. Il ne manquerait plus que son gouvernement décide de l’application d’une loi draconienne comme celle des Etats Unis en matière d’émissions pour inciter les grands constructeurs à sortir leurs projets propres de leurs cartons…

Quelques vidéos du salon de Shanghaï

Les constructeurs Chinois

 

 

 

            

Les grands constructeurs

 

 

 

            

Le stand Volkswagen

 

 

 

     

Le concept Shooting Sport de Chery

 

 

 

    

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Le salon de Shanghai 2007"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité
Les constructeurs automobiles chinois, c’est un peu la fable de l’âne qui se prend pour un cheval de course. C’est facile de vendre des voitures pas cher, quand la technologie et la sécurité ont 10 ans dans le nez, et que la monaie est volontairement sous-évaluée de 20%, au bas mot. Faites une voiture moderne, disons comme les coréens en font actuellement – après leur rachat par les grands constructeurs historiques, rappelosn-le, réévaluez le Yuan -ce qui va bientôt arriver, et vous allez retrouver des voitures presque aussi chères que les européennes, mais sans avoir une marque, une vraie, derrière.… Lire la suite >>
foZ
Invité

Article interessant! Merci Albin

anonymous
Invité

j’espere que tu auras raison panama

wizz
Invité
Il y a « longtemps » déjà, les entreprises chinoises fabriquaient des téléviseurs d’un niveau très largement inférieur à celui dont nous Européens connaissons: Thomson, Philips, Grundig, etc…et qui étaient fabriqués en Europe (idem pour les USA!!!). Les téléviseurs Made in China n’étaient à l’époque destinés au marché intérieur, et il ne s’en vendait que très peu… Puis ces groupes européens se sont implantés en Chine au moyen de joint venture. Ils y apportent les plans, les connaissances, les cadres sup, les ingénieurs tandis que le partenaire chinois apporte l’usine et la main d’oeuvre. Donc le niveau technologique de ces téléviseurs devenait… Lire la suite >>
Francois
Invité

Petite précision :

« Nanjing Automotive Group a surpris tout le monde lannée dernière en rachetant Rover pour 100 millions deuros »

Nanjing a racheté la marque MG avec l’exploitation des modèles de l’ancien groupe « MG Rover » et uniquement MG.

La marque Rover a était racheté par Ford mais l’exploitation des modèles par un autre Chinois SAIC. 😉

François – http://mgexpert.free.fr/

wpDiscuz