Accueil F1 Clermont-Ferrand rend hommage à Patrick Depailler

Clermont-Ferrand rend hommage à Patrick Depailler

264
0
PARTAGER

patrick_depailler_250.jpgIl y a presque 27 ans, en août 1980, Patrick Depailler se tuait lors d’essais privés sur le circuit d’Hockenheim, il avait 36 ans. A l’occasion de la sortie, ce mois-ci, du livre intitulé Patrick Depailler, poursuivi par le destin écrit par Laurent Gauvin et préfacé par François Guiter et Jean-Pierre Jabouille, la SATCAR, lAutomobile Club dAuvergne et lauteur ont organisé une soirée gratuite en hommage à ce pilote trop tôt disparu. Elle aura lieu jeudi 8 février à partir de 21 heures au polydome de Clermont-Ferrand en présence de nombreux pilotes et amis de cet auvergnat d’origine. Au programme, une exposition des véhicules qui ont marqué la carrière de Patrick Depailler, des témoignages ainsi que des projections de films parfois inédits. L’occasion de se replonger dans une époque où les pilotes de F1 pouvaient passer du bacquet d’une monoplace à celui d’un proto ou bien participer à un rallye du championnat du monde.

Né en 1944 à Clermont-Ferrand, Patrick Depailler débute en compétition à l’âge de 19 ans sur deux roues. Mais très vite, l’opération Ford-Jeunesse lui donne l’occasion de passer à l’automobile. Laborieusement, il gravit les marches de la Formule 3 et de la Formule 2 pour participer à son premier Grand Prix de Formule 1 à domicile sur le circuit de Charade en 1972 au volant d’une Tyrrell. L’année suivante il rempile en F2 faute de volant dans la catégorie reine. En 1974 il est engagé par Ken Tyrrell aux côtés de Jody Scheckter. Les deux hommes ont la lourde mission de remplacer François Cevert décédé en essais fin 73 et Jackie Stewart qui a décidé de raccrocher son casque à la suite de ce drame. A cette époque, l’écurie d’Oncle Ken a perdu de sa superbe et s’égare dans des solutions techniques parfois hasardeuses comme la fameuse monoplace à 6 roues de l’année 1976. Finalement, Patrick Depailler remporte enfin sa première victoire en 1978 dans les rues de la Principauté de Monaco.

L’année 1979 commence on ne peut mieux pour l’équipe Ligier qui vient d’engager Depailler. Après deux victoires successives de son équipier Jacques Laffite, il gagne son second Grand Prix à Jarama en Espagne. Malheureusement un grave accident de deltaplane met fin prématurément à cette saison qui s’annonçait sous les meilleurs auspices pour lui. Remis de ses blessures, il signe contre toute attente chez Alfa Romeo début 1980 et retrouve par la même occasion les désillusions des abandons en chaîne et des fonds de grille. La suite on la connait. Afin de comprendre ce qui ne va pas dans la voiture, l’équipe italienne organise une séance d’essai à Hockenheim en vue du prochain Grand Prix d’Allemagne. Pour une raison encore indéterminée aujourd’hui, la voiture sort de la piste à haute vitesse et se fracasse contre le rail de sécurité, ne laissant aucune chance à son infortuné pilote.

Pour en savoir plus sur Patrick Depailler je vous suggère la lecture de l’excellent article que lui a consacré le blog « Mémoire des Stands ».

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz