Accueil Nascar Explication Nascar: Chase for the Cup

Explication Nascar: Chase for the Cup

305
14
PARTAGER

copyrights NASCARLe Nascar… Il y a ceux qui aiment, ceux qui n’aiment pas, et ceux qui ne connaissent pas (incluant un certain nombre de la deuxième catégorie). Je développe donc ici le but de la compétition, ce qui motive les pilotes à signer pour 36 courses par an: leur nom sur la coupe Nextel (ex-Winston). Pour en arriver là, le Nascar a dû déployer un artifice suite à un problème dont la F1 Series moderne est familière…

En 2003, Matt Kenseth emporte la coupe avec 1 seule victoire accompagnée de 11 top-5 et 23 top-10 (record). Cette régularité le garde en tête du classement pendant 34 semaines d’affilée, tuant le suspense puisqu’en Nascar, il n’y a pas de deuxième. Le Nascar, en bon business qui se respecte, voit d’un mauvais oeil le déclin des cotes d’écoute et décide de réagir en introduisant le « Chase for the Cup » la saison suivante.
Les sports majeurs nord-américain (football US, basket, hockey, base ball) suivent le même profil saisonnier: un pseudo format de championnat par secteurs géographiques qui permet de déterminer les équipes passant à une phase de play-offs jusqu’à la coupe. Ce principe permet de s’affranchir dans une certaine mesure d’une éventuelle domination en saison régulière en maintenant un potentiel de surprise. Qui aurait parié sur St Louis pour remporter les World Series cette année? Le Nascar s’inspire librement de tout ça pour stopper le championnat à 10 courses de la fin de saison et lancer le Chase.
On prend les dix premiers pilotes au classement, et théoriquement tout autre pilote à moins de 400 points du leader (cette régle ne s’est jamais appliquée sur les trois années d’activité). Voilà ceux (et eux seulement) qui se battront pour la coupe. Le compteur des points est réinitialisé comme suit: 5050 au premier (qui le mettent hors de portée du 11ème pilote au championnat), puis on retire 5 points par place jusqu’au dixième. Les points sont attribués normalement lors des dix dernières courses de la saison: si un pilote du chase finit 20ème, il marque les points de la 20ème place (103 avant bonification); si un pilote hors-chase finit premier, il marque les 180 points (avant bonification) du vainqueur.
(suite en page 2)

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Explication Nascar: Chase for the Cup"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Josh
Invité

Voila un system dont la F1 pourrait peut etre s’inspirer en tout cas pour le bonus de Point,

Pour Animer la course constructeur, j’aurais rajouter 1 ou 2 a celui qui signe le record de la courses

Pierre V.
Invité

C’est du spectacle, pas du sport. On peut aussi faire la même chose en cyclisme ou en athlétisme : sur une étape de montagne par exemple ou sur un 1000m., on arrête tout le monde au bout de 900m. et on remet tout le monde quasiment sur la même ligne, tant pis pour celui qui avait réussi à s’échapper et qui gérait son avance… C’est l’audience qui est championne, le résultat n’est plus très sportif à mon goût…

mike
Invité

il ni a personne qui va me faire croire que la course de haut niveau c est un sport je dis et redis q un pilote est aussi bon que l auto qu il conduit.on appel cela un spectacle surtout en f1.mikeQc

Laurent
Invité
Ce qui m’amuse c’est l’immense quantité de points engrangés par les pilotes. On se croirait au flipper !! Et d’ailleurs les premies flippers n’offraient que peu de points. Mais l’engouement pour ce jeu a explosé lorsqu’il était possible de marquer 10 millions de points au lieu de 200.. Là j’ai la même impression : ça impressionne les foules et ça flatte l’ego de dire : »j’ai ramené 180 points aujourd’hui » Et comme à l’école des fans, tout le monde gagne puisque le 43ème marque encore 34 points !! Définitivement risible et tellement ricain… En première approche le système de chase for… Lire la suite >>
wpDiscuz