Accueil 20 ans déjà 20 ans déjà: AX Citroën

20 ans déjà: AX Citroën

242
27
PARTAGER

Citroenrevol 640kgLa nouvelle Caterham SV, une Goldwing et son side, votre dernier Seadoo et sa remorque? Non, une voiture pour 4 personnes qui use de moins de 4 litres pour parcourir 100 kilomètres…

Lentrée de la gamme Citroën ressemble, en 1986, à un véritable camp de réfugiés. Deux icônes issues des trente glorieuses, lindémodable Deuche période Charleston et la Méhari héroïne des 70s.

Au delà de ces vénérables aînées, on a la choix entre un coupé 104 amputé de 2 cylindres et de son radiateur, une Visa née si effrayante quelle due être restylée à lâge de 30 mois et lincroyable Axel, fille de Ceaucescu et du chevron, dont le réseau regrette encore quelle ne soit pas garantie jusqu’à la porte du garage

Ax_sport

Bref, cette légère et astucieuse AX est, avec un certain recul, révolutionnaire. Bien sur les amis du plastique moussé, de lélectronique embarqué et des épreuves du NCAP sont priés de quitter les lieux assez rapidement. Mais jamais 45 chevaux navaient été si présents ! Quant on vous facture 300 euro le kilo chez Motorsport pour passer à la CSL, les 100kg gagnés sur une Peugeot 205 vous font ici, gagner de largentQuelle époque ! Posée sur 4 pneumatiques vraisemblablement issus de la gamme Scooter de PSA, elle saccroche à la route, freine et tourne avec bonne humeur.

Et si votre entourage a conservé un goût inavouable pour le Lego ou le Meccano, ils seront convaincus lorsque vous déclarerez  « cest moi qui lai faite »

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "20 ans déjà: AX Citroën"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Panama
Invité

Eh oui, mais si Citroën avait raison technologiquement et écologiquement (moins de poids = moins de consommation + meilleure tenue de route + meilleur freinage), il avait tord du point de vue marketing.

Les gens voulaient des voitures rassurantes et suréquipées, donc lourdes. Avec des portières qui claquent bien.

L’AX a fait une belle carrière cependant; Malgrè sa finition ultra légère et sa sécurité perçue pas terrible.

SAN
Invité

J’en ai eu 2, une premiere en jeune conducteur, une seconde en outils de travail: c’est une voiture fiable, sobre, relativement puissante et solide: la première a finit prise en sandwich à une sotrie d’autoroute par une personne qui ne voulait pas ralentir: tous mes passagers s’en sont sortis indemnes! L’ax elle meme n’était pas trés défigurée.

Mais quelle tenue de route, un vrai danger ambulant, elle souvirait avec une force incroyable, quelle que soit la vitesse, mon plus grand moment de joie a été quand je n’ai plus eu a faire a cette sous voitures.

Joest
Invité
L’AX, c’est aussi les prototypes de cabriolet et des breaks signés Heuliez et surtout l’AX Sport. Pour le reste, c’était une voiture au design terriblement banal (même pour l’époque) et d’aucun regretteront que les stylistes ne se soient pas plus inspirés des prototypes Eco2000 du milieu des années 80. Enfin, Citroën était desservi par une image de marque particulièrement ringarde. En gros, l’acheteur de Citroën, c’est le retraité ou le paysan (voir le paysan retraité.) A contrario, l’unique avantage de l’AX, c’est le budget. Le prix de base était ridicule (surtout que Citroën a multiplié les rabais) et un budget… Lire la suite >>
Laurent
Invité
C’est sur une AX 10E que j’ai appris à conduire ! Incroyablement vif et léger ! Les 45cv autorisaient de sacrés démarrages.. Bon, en seconde c’était déjà plus paisible. Le souvenir de cette voiture est la preuve qu’un poids réduit apporte beaucoup en terme d’agrément et d’économie à l’usage. Cela dit, tout n’était pas rose : je me souviens avoir eu du mal à passer les vitesses sans que la voiture parte à gauche chaque fois que ma main droite quittait le volant ! Et aborder une courbe rapide à plus de 110 ressemblait à une épreuve de Koh-Lanta… (quand… Lire la suite >>
AFLC7
Invité
C’était ma première voiture et j’ai toujours une tendresse pour les petites citron… C’était un KWay 1988, 1,0 litre à carbu. Elle était vive mais le freinage et la tenue de route était déplorable. La consommation était élevée (godasse de plomb ?) J’ai eu deux accrochages avec… Je l’ai remplacée par une « vraie » voiture, un Uno 60S (60 soupapes ?) a la fiabilité irréprochable. Une fidèle servante tellement fiable que je n’ai plus acheté que des Fiat avant de pouvoir me payer des Alfa (quand on a pas de sous, ça laisse des traces). je l’ai remplacé par une Polo… Lire la suite >>
wpDiscuz