Accueil Actualités Entreprise La Corée automobile dans la grève

La Corée automobile dans la grève

87
7
PARTAGER

Strikeafp280206500_1 Il ya des parfums de France du côté de Séoul. Non pas que Chanel inonde la marché coréen mais l’ouvrier automobile local à la revendication tétue ! Ainsi ce ne sont pas moins de 4 sites de fabrication du pays qui ont vu leurs occupants cesser le travail pour réclamer une hausse de salaire. Tout d’abord, les employés syndiqués de Kia (85% du personnel) ont lancé un arrêt de travail quotidien de 2 heures valable du 18 au 21 Juillet. Ce mouvement fait suite à celui de Hyundai alors même que les personnels de GM-Daewoo mais aussi de Ssangyong ont aussi débrayé pour les mêmes raisons. On l’aura remarqué, à la différence de la France, l’union syndicale coréenne n’est pas un voeu pieux.

Chez Kia, 27.550 ouvriers syndiqués réclame une hausse de 9.1% des salaires. L’an dernier les ouvriers de Kia et Hyundai ont obtenu de la même façon une augmentation de 6.9 %. Le conflit semble, cette année, partir sur des bases plus difficiles et le syndicat s’attend à une longue bataille.

Chez GM-Daewoo (Chevrolet), ce sont 9500 travailleurs qui cessent le travail durant 4 h quotidiennement après l’absence d’accord avec les dirigeants. La demande porte sur une hausse de 8.5% des salaires assortie de conditions de travail meilleures alors que les dirigeants proposent 4.1 %.

Chez Ssangyong, détenu par SAIC, la revendication principale est une hausse de 10.5% des salaires. La colère s’exprime également contre les suppressions d’emplois ordonnées par le propriétaire chinois. Ce sont 13% du personnel qui devrait se retrouver dehors soit 986 personnes. Le mouvement dure depuis le 26 Juin.

Bref, on imagine nos Bernard Thibault, Jean-Claude Mailly ou encore François Chérèque se flageller douloureusement devant une telle union sacrée qui risque tout de même de peser lourdement sur le secteur automobile coréen s’il devait perdurer. Mais l’histoire nous montre également que les accords antérieurs ont tous été obtenus de la même façon. C’est donc un marronnier !

source: automotive news

Article précédentMitsubishi Lancer Evolution IX FQ360
Article suivantGP2 Magny Cours Course 1: Premat 2eme derrière Glock
Doctorant à l’université de Provence (Aix-Marseille I), Thomas Rabino, né en 1980, est spécialiste de la Résistance française et de la civilisation américaine. Son mémoire de maîtrise, André Girard et le réseau Carte, une Résistance à contre-courant, a été primé en 2004 par le concours Marcel Paul de la recherche universitaire. Ses travaux, intitulés Le Réseau Carte, histoire d’un réseau de la Résistance antiallemand, antigaulliste, anticommuniste et anticollaborationniste, ont été publiés chez Perrin en 2008, un ouvrage récompensé par la remise du Prix Joseph Guiran 2008 de l’Académie d’Aix-en-provence et élu, en juin 2008, Grand livre du mois du Club Histoire. Il a contribué au Dictionnaire historique de la Résistance paru chez Robert Laffont en 2006, et participe, en tant que critique littéraire et journaliste, au magazine Histoire(s) de la Dernière Guerre. En 2010, il rédige un article pour un ouvrage collectif publié chez CNRS Editions, La violence dans tous ses états. Le second volet de ses recherches est orienté sur les Etats-Unis et leur rapport à la guerre, comme en témoigne sa participation au n°155 de la revue Le Débat (Gallimard), qui a publié son article « Obama et la culture de guerre américaine », inclus par la bibliothèque de Sciences Po Paris dans sa sélection mensuelle, recommandé par le club de réflexion Politique autrement, rapporté favorablement sur France Culture par Alain-Gérard Slama dans sa chronique matinale, et cité au cours de l’émission « Là-bas, si j’y suis », sur France Inter. Thomas Rabino prépare actuellement un essai à paraître sur le même thème, et pilote le projet de création du musée Jean Moulin de Saint-Andiol, village des Bouches-du-Rhône qui fut le berceau familial du grand résistant.

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "La Corée automobile dans la grève"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Elisa
Invité

C’est – sans jeu de mots – quand même une révolution … et un espoir pour l’economie occidentale qui doit faire face à la concurrence asiatique et ses bas salaires

A suivre donc

la financière de l’étape 😉

tagazou
Invité

l’histoire se répète toujours….
Les pauvres soufriront bientôt comme nous des délocalisations , lorsque ils auront atteints les même niveau de salaire…
Après ce sera le tour de l’Inde et de la Chine….
Question à 100 euros !!! Que se passera-t’il après ????

Anonyme
Invité

C’est chaque année comme ça à la même période en corée

Anonyme
Invité

L’été 2003 a été marqué par une grève de 2 mois environ en corée. Hyundai Motors et Hyundai Heavy Industries ont du faire face à un très gros problème de disponibilité de bus et de camions suite à cette grève. Les délais d’attente pour un bus de 45 places tournaient autour de 7 à 10 mois! je ne parle même pas du HD65!!!

Excelior
Invité

oh ça oui le HD65! c’est incroyable tu aurais aussi pu ne pas parler du HR32! ou du HT38! ohlala!
Quant à moi holala! je ne vais pas parler du HRWDFRZGHFDFDH-50-12.

wpDiscuz