Accueil Sport auto WRC ARGENTINE: LOEB, inoxydable

WRC ARGENTINE: LOEB, inoxydable

57
6
PARTAGER

2737631027287458238Sébastien LOEB vient de remporter avec ce rallye d’Argentine son vingt quatrième succès dans la discipline.

Il permet ainsi à son équipier ELENA d’égaler le record de victoires de Luis MOYA, avant, sans doute de le dépasser sous peu, tellement vélocité et constance sont l’avers et le revers de la machine de guerre formée avec cette XSARA gérée par l’équipe Kronos.

Les FORD ont la vitesse, mais il manque encore cruellement de fiabilité. Pour SUBARU, la terre a redonné des couleurs à une équipe qui n’est quand même pas à sa place au championnat. SOLBERG est deuxième, tandis que GALLI complète le podium pour PIRELLI devant un STOHL qui a signé deux meilleurs temps avec sa 307. L’Autrichien a bel et bien le calibre d’un pilote mondial.

Au championnat, LOEB s’envole. Plus que jamais, il reste le Patron.

Championnat: LOEB 56 – GRÖNHOLM 35 – SORDO 24 – STOHL 18 – SOLBERG 18   

ILLUSTRATION: www.eurosport.fr

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "WRC ARGENTINE: LOEB, inoxydable"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Pascal MICHEL
Invité

Je peux me tromper mais il me semble que Stohl n’est pas allemand mais autrichien.

@ndré
Invité

Absolument. Correction faite.

Laurent
Invité
Décidément ! Quand il n’est pas le plus rapide, il es le plus chanceux ! A moins que la formidable fiabilité de sa voiture soit dûe à un pilote plus soigneux de sa monture que ne l’est Grönholm ? La Xsara est également une auto très aboutie et sacrément bien conçue pour être aussi peu sensible aux défaillances en tous genres. La performance semble tout de même être là puisque Loeb a tout de même signé quelques scratches, histoire de consoler ses adversaires en leur disant que même sans pannes ils auraient eu du mal à le battre… Sacré trio… Lire la suite >>
Bumbo
Invité

Pour le deuxième pilote il devrait plutot declarer le petit Sordo qui fait de bien meilleur résultat que Pons

Cyril
Invité

Ce Séb, quel talent!
Il doit littéralement écoeurer ses adversaires, particulièrement Wilson (Ford). Comment tous ces garagistes anglais peuvent-ils justifier leur budgets alors qu’ils se font battre par un petit frenchy au volant d’une voiture même plus produite ?
D’ailleurs, les japs de chez Sub’ commencent à avoir des impatiences semble-t-il…

wpDiscuz