Accueil 4x4 Essai Volvo XC90 V8: Chiffres & conclusion

Essai Volvo XC90 V8: Chiffres & conclusion

79
3
PARTAGER

Xc90_v8_arrire_xc90_3Après deux jours, il était temps de ramener ce Volvo XC90 V8 au siège du Ford Automotive Group, la marque suédoise appartenant au groupe du constructeur américain comme chacun sait. Avant de faire un dernier tour de la voiture, de répertorier les différents équipements, et lister les bons et mauvais points, il fallait absolument faire passer l’épreuve de la ville à ce SUV, les commentaires à ce propos étant souvent assez virulents…

Xc90_v8_blis_system_2Beaucoup d’arguments sont avancés quant à la place des SUV dans nos villes, certains se défendent, et d’autres peuvent s’appliquer à bien d’autres véhicules. Cependant, il y a des faits, des situations que j’ai expérimenté. Parlons du gabarit, et des évidents soucis qu’il engendre. Long de 4.80m, large de 1.90m, et haut de 1.78m, on peut dire que vous ne passez pas inaperçu dans la circulation, et c’est peut-être d’ailleurs ce que certains recherchent. Lorsque vous évoluez sur les rocades en périphérie des villes, les changements de files peuvent être fréquents et un équipement a pris toute sa dimension, c’est le Blis. En effet, on commence à le trouver beaucoup sur les modèles actuels, à savoir un détecteur d’angle mort. Dans le Volvo XC90, l’ampoule orange signalant la présence d’un véhicule ou d’un 2 roues à moteur (ou non), se situe à l’intérieur de l’habitacle, au niveau du rétroviseur. Au début, c’est un peu déroutant, le temps de faire confiance au système, mais on s’y accoutume très rapidement, ce qui ravira les victimes de torticolis en tout genre…

Puis vint l’épreuve de la recherche de la place de stationnement. Certaines places libres, se révèlent parfois indisponibles pour vous, pour une raison manifeste. Cependant, lorsque l’emplacement est suffisant, le créneau se montre être une formalité, plus facile qu’avec une simple berline, grâce aux indispensables radars de proximité avant et arrière. Mais les parkings en surface étant bondés la journée, l’unique issue est le souterrain. Je dois l’admettre, cela s’est avéré être une véritable mission, incitant presque à rentrer à la maison. Quasiment chaque virage réclamait une manoeuvre pour faufiler ce gros SUV dans les allées toujours trop petites, et vous aurez droit aux réflexions de certaines langues, pestant que vous prenez deux places.

Volvo_xc90_roueMais qu’importe, après tout, si vous vous êtes porté acquéreur de ce genre de véhicule, vous assumez probablement ce genre de désagréments.  Là où ça devient intéressant, c’est dans les centres historiques, pleins de petites rues étroites. Certes, vous ne vous y sentez pas à votre place, mais lorsqu’il s’agit de tourner à gauche (ou a droite) avec un agressif coin de trottoir, là où avec votre berline vous risquez la rayure de jante ou d’enjoliveur, voire le dérèglement du parallélisme, le XC90 monte dessus sans difficultés évidemment. Il faut dire qu’avec des roues de dimensions 235/60 R18…

Xc90_v8_rhausseurPuisqu’il le grand gabarit de ce gros bébé n’a pas que des inconvénients, vous transporterez à l’aise votre petite famille, le siège du milieu de la banquette arrière ayant un rehausseur intégré. Pour un peu que vous ayez beaucoup de bagages, je pense que le coffre de 1837 litres sera suffisant. En fait, vous pourrez même emmener les bagages et le chien, avec un filet repliable qui permet d’isoler l’habitacle du coffre. Et si mami décide de se séparer de son horloge Franc-comtoise, la banquette rabattue permet un plancher plat, le cas échéant, le dossier du siège passager peut aussi s’incliner.

Dans cette finition Xenium, il est possible de caser jusqu’à 7 personnes. Pratique lorsque vous sortez à plusieurs en soirées arrosées… Un seul conducteur sobre pour 6 passagers en état d’ébriété!

La question de la sécurité a toujours été très importante pour Volvo, et ce XC90 V8 ne déroge pas à la règle. DSTC, ABS avec EBD, et système RSC. Pour être clair, toutes ces béquilles électroniques vous permettent d’évoluer tranquillement, rattrapant bien des erreurs, comme l’entrée trop rapide en virage, ou pardonne une inattention passagère vous ayant empêché d’anticiper votre freinage.

Xc90_v8_airbagAu chapitre de la sécurité passive, la structure du toit est renforcée dans un acier spéciale, toutes les ceintures sont à prétentionneurs, les rideaux gonflables IC minimisent les risques de choc avec les flancs de l’auto, le risque d’éjection, et ce pour tous les passagers, sans compter les airbags avant. Malgré la hauteur du châssis, une traverse à l’avant est au niveau de la hauteur de la plupart des berlines. N’en déplaise aux anti-4X4, Volvo a travaillé aussi sur le traitement des piétons en cas de collision avec ces derniers, notamment le profil de la partie avant non agressif. De plus, le capot possède un espace de déformation maximal entre la tôle et le moteur. Il sert ainsi de "pare-choc" souple à absorption d’énergie qui réduit le risque de blessures graves pour un piéton qui serait projeté sur celui-ci.

Xc90_dvdPour ce qui est des options de confort, notre modèle d’essai disposait, d’un système GPS à écran déporté efficace à l’usage. Mais aussi d’un système audio de qualité avec chargeur CD, et de deux écrans DVD intégrés aux appui-tête avant, agrémentés de deux casques. Sur la console se trouve un téléphone "mains-libres", et un combiné filaire dans le vide-poche central pour les passagers. Des buses de la climatisation gauche-droite sont disséminées un peu partout, et la boite à gants est réfrigérée.

Evidemment, tout cela consomme beaucoup d’énergie en essence notamment, les chiffres aux 100km étant de 10 litres en cycle routier, 13.5 litres en mixte et 20 en urbain. Au niveau des performances, le 0 à 100km/h est abattu en 7.4s, la Vmax théorique s’établissant à 210 km/h. Comme tout cela a un prix, le tarif de notre véhicule d’essai sans options s’élevait à  68 100 euros, et à 75 150 euros environ avec options (Cuir, Blis system, radar avant & ensemble multimédia).

Véhicule certes pas à portée de toutes les bourses, mais qui a véritablement sa place dans la catégorie des X5, ML, Touareg et autres Cayenne à équipements équivalents bien sur.

A lire également: XC90 présentation, XC90 au volant, XC90 restylé, Essai Q7

Xc90_v8_calandreXc90_v8_phare_calandreXc90_v8_phare_avant_ct

Xc90_v8_compteur

Xc90_v8_on_call_sos_2Xc90_v8_4x4

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Essai Volvo XC90 V8: Chiffres & conclusion"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Josh
Invité

Question qui n’a riena voir avec le Sujet

Land Rover a pensé aux remplacement du FreeLander ( tres beau jouer ) ???

Et Volvo envisage-t-il de construire un SUV de la categorie du X3, et Un petit roadster dans le style SLK et Z4?

Lux
Invité

Réponses à Josh :
– oui, remplacement imminent sur base Focus / Volvo S40 / Mazda 3 etc.

– Pas que je sache. A noter quand même la sortie récente du C70 (cabriolet à toit en tôle), de philosophie différente et à quatre places.

Josh
Invité

Merci

PS : Il sort quand?

wpDiscuz