Accueil Mercedes Genève 2006 : Mercedes CLS et CLK 63 AMG

Genève 2006 : Mercedes CLS et CLK 63 AMG

173
24
PARTAGER

Cls_63_frontUn coup c’est la « berline la plus puissante du monde« , un coup « la berline la plus puissante et la plus rapide du monde« , et là c’est « le huit cylindres atmosphérique le plus puissant du monde ». Il y a dans le petit monde de la haute couture stuttgartienne un goût de l’affirmation péremptoire et définitive dont on ne trouve équivalent que dans les joutes oratoires des cours d’école primaire. Cette fois, à l’occasion du Salon de Genève, les grands enfants d’AMG ont mis leur V8 atmosphérique 6,3 litres le plus puissant du monde, et même que c’est vrai, dans la CLS et les coupés et cabriolets CLK qui prennent avec une logique implacable la nomenclature 63 AMG. Le moteur a déjà fait l’objet d’une présentation détaillée ici même l’été dernier, contentons nous des principaux chiffres dans la version qui équipe la CLS : 510 chevaux et 630 Nm, qui permettent au fluide coupé quatre portes de s’affranchir de l’exercice obligé du 0 à 100 km/h en 4,5 secondes.

Comme d’habitude chez AMG, la vitesse est limitée artificiellement à 250 km/h (avec compteur gradué jusqu’à 320 km/h). La CLS 63 AMG bénéficie d’une nouvelle boîte de vitesses AMG Speedshift 7G-Tronic, qui bascule à volonté du mode tout automatique au mode manuel à palettes au volant, à la Kimi. La suspension est également spécifique, pneumatique et semi-active, qualificatif mystérieux s’il en est. En tout cas, cette semi-activité étant réalisée à grands renforts d’acronymes, AIRMATIC DC et ADS II, on peut supposer qu’elle est entre de bonnes mains. De même que les freins, poste sur lequel AMG n’a pas l’habitude de plaisanter.
Les CLK ont droit a une version un peu moins puissante du même bloc, avec 481 chevaux, et quelques ajouts cosmétiques sur la carrosserie et l’intérieur pour les distinguer de leurs plus communes voisines de chaîne de production. Ce qui me permet une transition pour réouvrir le débat à propos du montage des moteurs chez AMG : alors, le slogan un homme, un moteur, info ou intox ?

Source : Daimler Chrysler

Lire également :
Detroit 2006 : Mercedes S 65 AMG, ze boss
Nouveau moteur AMG V8 6.3 l
Mercedes CLS Rocket by Brabus

Cls_63_rear
Cls_63_dash
Clk_63

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Genève 2006 : Mercedes CLS et CLK 63 AMG"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lionel
Invité

De bien belles bêtes…. Même si je continues de préferer les version plus méchantes de Brabus!… et que je roule de toute façon en Twingo!

san
Invité

lA TWINGO, restant une bonne et belle auto, nettement moins demodable que les productions AMG!

cf4
Invité

Boarf… quel intérêt de nos jours ?

Il est beaucoup plus important de soigner le design (qualité perçue), la conso/pollution et le confort.

Et même si ces voitures sont d’exception, elles ne me font pas (plus) rêver.

Lionel
Invité

Pour ce qui est des Mercedes, en particulier AMG et encore plus BRABUS, la performance n’est qu’une partie de ce qui rend ces voitures unique.. Et le reste est justement que tout en réalisant des voitures de ce niveau de performance, ils s’offrent le luxe d’être bien souvent très en avance au niveau des normes antipollution, et de proposer souvent un confort incomparable..
Qui est déja monté dans une réalisation brabus me comprendra!! Bon pour la consommation, la je dis pas…
Vaut mieux avoir une raffinerie dans la famille!

Lionel
Invité

Cela dit je suis tout a fait d’accord, la Twingo reste une valeur sure!! Surtout la mienne!! très dépouillée niveau équipement donc électronique quasi inexistante, d’ou une fiablité a toute épreuve!
Parce que C bien beau de Rouler en CLS mais quand le cerveau moteur qui commande l’ouverture electrique du coffre grille, on fait comment pour récuperer les courses? hein?

wpDiscuz