Accueil 20 ans déjà 20 ans déjà: la Renault 21

20 ans déjà: la Renault 21

102
9
PARTAGER

Renault_21_2 Après la présentation des photos de la remplaçante de la Renault 18 en novembre dernier, la régie dévoile aujourd’hui les caractéristiques techniques des onze versions de sa nouvelle 21. La commercialisation de cette berline qui doit sortir le constructeur de la morosité actuelle est prévue pour le mois de mars. Curieusement la gamme 21 propose deux voitures différentes dans leur conception technique. En effet, le moteur de 1721 cm3 qui équipe une partie de la gamme est implanté transversalement, tandis que le deux litres et le diesel 2068 cm3 sont montés en position longitudinale. Cette étrangeté, qui s’explique par la volonté de reprendre le plus grand nombre d’organes de sa banque de données, a pour effet d’avoir deux suspensions différentes et un empattement plus court de six centimètres sur les 2 litres et les diesel.

Passons maintenant en revue les versions de la nouvelle familiale au losange. On distingue trois grandes familles. Celle motorisée par le 1721 cm3 qui développe 76 Ch pour la TL et 90 Ch pour les TS, GTS, RS et TSE. Dans le haut de gamme essence on trouve le 2 litres déjà présent sous le capot de la Renault 25 TS/GTS (105 Ch) et la Renault Espace (110 Ch). Sur la 21 il se trouve métamorphosé par l’adjonction de l’injection électronique et développe pas moins de 120 Ch. Enfin la gamme diesel est constituée d’une version atmosphérique de 67 Ch et de deux versions Turbo de 88 Ch.

Extérieurement et intérieurement la 21 offre des cotes en augmentation par rapport à sa devancière ce qui améliore le confort des passagers et le comportement routier. Au volant au constate que la planche de bord est identique sur toutes les versions et que seul le tableau de bord change. Les modèles bas de gamme reçoivent le même combiné que les Renault 9 et 11, sans compte-tours. Si vous optez pour l’une des trois versions haut de gamme, vous n’aurez pas d’autre choix que le tableau de bord électronique à affichage digital que l’on retrouve sur le R 11 Electronic. Ce mode d’affichage est assez déroutant d’autant plus que certaines informations sont plutôt imprécises. Les bonnes vieilles aiguilles ont encore de beaux jours devant elles !

Face à sa principale concurrente, la nouvelle Fiat Croma, la Renault 21 ne manque pas d’atouts mais devra encore faire des efforts pour devancer sa rivale italienne qui la surpasse en matière de motorisation sportive et surtout de freinage.

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "20 ans déjà: la Renault 21"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Damien
Invité

« Face à sa principale concurrente, la nouvelle Fiat Croma, la Renault 21 ne manque pas d’atouts mais devra encore faire des efforts pour devancer sa rivale italienne qui la surpasse en matière de motorisation sportive et surtout de freinage. »

Et en terme de ventes, qui s’est imposée ?…
Bonne voiture en tout cas.
Mes parents avaient la 18 (GTL, que j’ai eu ensuite pour terminer l’ancien millénaire), et mes voisins la 21… bah je préférais la 21.
Surtout la 2ème génération.

Booyah
Invité

Tiens, il n’est nul part mentioné le nom du designer de cette Renault 21, étrange vu la notoriété du personage.

Il s’agit en effet du grand Giugiaro, mais il est vrai que ca ne saute pas aux yeux.

Il a donner a cette voiture les lignes classiques qui ont fait le succes d’autres de ses modeles (fiat panda, fiat uno, Lancia delta, alpha-sud …

R.B.
Invité

« d’une version atmosphérique de 67 Ch »

Ouarf.

Je me demande si dans 20 ans on rigolera autant de nos 2.0 150cv

raphael caplan
Invité

La 21 s’est mieux vendue que la Croma, mais elle était située un peu moins haut dans la gamme. Elle a aussi bénéficié de plus de versions, comme par exemple le break Nevada.

circonspect
Invité

il ne faut pas oublier une terrible version turbo qqui s’est brillament illustrée sur les circuits avec au volant Jean Louis Bousquet et Jean Ragnotti

wpDiscuz