Accueil 20 ans déjà 20 ans déjà : Estoril 85, Senna sort de l’eau

20 ans déjà : Estoril 85, Senna sort de l’eau

82
5
PARTAGER

Sennaestoril En mai dernier sur le port de Monaco, le petit monde de la F1 avait découvert un jeune brésilien que son tout premier podium ne parvenait pas à dérider, tant sa frustration de ne pas avoir emporté la course était grande. Beaucoup crurent déceler une pointe d’arrogance, d’autres un talent immense et la saison 1985 le voyait troquer sa Toleman anémique contre une prometteuse Lotus Renault dessinée par Gerard Ducarouge.
Des conditions dantesques accompagnent les pilotes pour ce GP d’Estoril. Le casque jaune, rayé vert et bleu du brésilien, apporte une touche de soleil sur la pôle position de ce Grand Prix.

Sennaestoril85 Malgré un Renault Turbo que l’on disait brutal, Ayrton Senna va dominer sans coup férir, et sa machine et la course. Seul Alain Prost sur McLaren TAG Porsche pouvait venir contrecarrer les plans de l’homme de tête.
Mais placé en 3eme position derrière l’autre Lotus JPS de De Angelis, le français va partir à la faute en pleine ligne droite à près de 280 km/h. Aveuglé par le mur d’eau de la monoplace devant lui, il mettait 2 roues dans l’herbe et partait dans une incroyable série de tête à queues sans conséquences malheureuses pour lui mais l’obligeant à l’abandon.
La pluie redoublant, le brésilien confirmait ses talents de "magiciens d’Eau" en menant sa Lotus à la victoire sans jamais montrer signes de faiblesse tout en conservant un rythme extraordinairement élevé.
Le moteur Renault tenait sa première victoire depuis l’Autriche 1983 avec Prost, et Lotus retrouvait la plus haute marche du podium depuis Zeltweg 1982. A l’époque, Colin Chapman était encore vivant.

Podiumestoril85_1 Le second, Michele Alboreto sur Ferrari termine à plus d’1 minute et le 3eme, Patrick Tambay sur la Renault à 1 tour.

Notons la piètre prestation du champion du monde en titre, Niki Lauda, que des problèmes électriques dues à la pluie ont contraint à l’abandon.

Un grand champion vient de naître. Assurément.

Senna_1985_portugal

Lire également : 20 ans déjà: Deuxième retraite pour Niki Lauda
                          20 ans déjà: Audi Coupé GT 1985

source: L’équipe

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "20 ans déjà : Estoril 85, Senna sort de l’eau"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
babousan
Invité

joli 🙂 très bonne idée cette rubrique bravo !

tomtom
Invité

C’est terrible d’avoir été privé du duel Senna-Schumi…

P.G
Invité

c’est je crois ce qui a causé le plus de tort à la carrière de Schumi. Son manque de charisme vient en grande partie de cet évenement dont il n’est en rien responsable mais qui l’a privé des honneurs, légitimes vu son début de saison 94, d’avoir battu Senna. la passation de pouvoir ne s’est jamais effectué chez les fans et sa victoire ‘par défaut’ ne lui a pas apporté le crédit qu’il méritait.
Prost avait battu Lauda, Senna avait battu Prost, mais Schumi n’a pas eu le temps de battre Senna.

Sébastien
Invité

Effectivement. Le début de carrière de Schumacher est un peu dévalorisé par l’absence de champion à battre. Il s’est rattrapé par la suite, mais 94 est négligeable sur son palmarès.

Otokar
Invité
Comme vous dites, c’est pas d’sa faute si il n’a jamais eu d’autres concurrents à part des faire valoir, si ce n’est Mika Hakkinen le temps d’une ou deux saisons. Mais quelque part, il a été aussi victime de l’excellente compétitivité de sa machine, et du manque de vitesse des autos concurrentes aussi. Mais que pouvait-il y faire? Quant à Senna, grand pilote, c’est clair, moi je me rappelle d’une de ses interviews qui jusqu’à aujourd’hui me font bizarre, ce fut pendant l’WE d’Imola, juste avant la course et il disait qu’il ne se sentait pas particulièrement bien avant cette… Lire la suite >>
wpDiscuz