Accueil Concept car Tokyo 2005: Mercedes F600 Hygenius

Tokyo 2005: Mercedes F600 Hygenius

68
6
PARTAGER

Hygenius_side
Au beau milieu de l’avalanche de concept cars en provenance du pays du soleil levant à l’occasion du Salon de Tokyo, l’Europe contre attaque par l’intermédiaire de Mercedes Benz qui compte bien démontrer que les mots « hybride » et « pile à combustible » ne viennent pas du japonais. Le Concept Car F600 Hygenius représente l’état du savoir-faire du constructeur allemand en matière de pile à combustible. En couplant sa nouvelle pile avec des batteries et les technologies utilisées sur les véhicules hybrides telles que la recharge des batteries par récupération d’énergie, Mercedes Benz annonce avoir pour la première fois une autonomie de 400 km avec le plein d’hydrogène, l’équivalent, dans la mesure où la comparaison a un sens, d’une consommation de 2,9 l d’essence aux 100 km. La pile à combustible combinée avec le moteur électrique développe une puissance de 115 ch pour un couple de 350 Nm. La mini centrale constituée par le système de propulsion génère aussi assez d’énergie pour d’autres usages: les porte-gobelets peuvent au choix chauffer ou rafraichir les boissons, et à l’arrêt, la voiture peut être utilisée comme générateur de 66 kW via des prises de courant standard dans le coffre.

Mercedes Benz qui conçoit cette voiture comme un véhicule familial, a également intégré quelques trouvailles intéressantes comme un dossier de siège qui peut être déplacé pour que le siège soit face ou dos à la route. L’indispensable système video/radar d’élimination des angles morts est bien sûr disponible, ainsi qu’un système sophistiqué de visée haute qui apparait à une distance virtuelle de 1,40 m devant le conducteur pour lui éviter d’ajuster sa vision. Plus anecdotique, les différentes opérations accessibles par la console centrale changent en fonction de l’opérateur qui est reconnu par contact de la peau, en particulier le réglage de la climatisation. Le reste de l’instrumentation et de l’informatique provient de la nouvelle Classe S, tout comme une partie du design de la carrosserie. Serait-ce un indice indiquant la nouvelle direction du style de Mercedes ?
Les Japonais seront sans doute bien intentionnés envers cette voiture, eux qui achètent plus de Mercedes que n’importe quelle autre marque importée. Saluons en tout cas Mercedes pour oser aller jouer le match à l’extérieur.

Source: Daimler Chrysler via Autospectator

Lire également:
Tokyo 2005 : Toyota FINE-X
Honda FCX concept, retour gagnant
Francfort 2005: Mercedes et ses hybrides light

Hygenius

Hygenius_interior

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Tokyo 2005: Mercedes F600 Hygenius"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Chouchou
Invité

Bien bien tout ca! Reste plus qu’à voir comment produire de facon économiquement viable et le pari sera remporté!!

Anonyme
Invité

une nouvelle démonstration éclatante du savoir faire allemand.si besoin est !!d’ailleurs mercedes benz est l’un des rares a avoir compris que l’on pouvait concilier le reve et l’écologie! mais quand on analyse bien (pour ceux qui connaissent bien l’histoire du constructeur de stuttgart!)cette avant garde dans la recherche n’est guère surprenante de la part d’un constructeur ayant quasimment inventé l’automobile.

aurelien
Invité

je trouve que ce concept car fait trés papamobile , je ne comprend pas comment mercedes peut avoir un style aussi bizar et special et je jepere que ça ne sera pas le nouveau courant stylistique de la marque!

hallah
Invité

Bonjour,
Cette voiture est très belle, comme je suis directeur commercial de d’auto voiture, je suis bien intéresser par se prototype, si je pourrai avoir le prix et vos cordonner sa serer un plaisir merci.

Raphaël
Invité
Mercedes innove et cela se voit, cependant l’innovation ne doit pas aller, à mon sens, contre l’esthétique. Sur ce point, le rapport entre fond et forme est inaproprié. La lourdeur des lignes qui naissent d’on ne sait où ainsi que le bas de caisse largement sous-ligné donnent une image contraire de l’écologie et du respect de la nature. Ceci dit, les nouvelles technologies ne font que reporter le problème de pollution. L’énergie grise dépensée nécessaire à un tel résultat vaut-elle la peine d’être engagée? Je le déplore, et pourtant ce genre de prototype ne résout que peu de problème. Une… Lire la suite >>
wpDiscuz