Accueil Actualités Entreprise PSA-Ford: encore plus unis

PSA-Ford: encore plus unis

102
18
PARTAGER

V6_jaguar La première coopération entre les 2 firmes remonte à 1998. De l’union sont nés 3 moteurs diesel dont le fameux V6 que l’on retrouve sur les Jaguar XJ. Le "PACS" étant plutôt heureux, l’union a été prorogée pour l’étude et la fabrication de 2 nouveaux moteurs diesel dont un 2,2 litres. L’investissement global se monte à 332 millions d’euros avec l’espoir de quasiment doubler la production d’ici à 2010. Les mariés estiment pouvoir produire 200 000 exemplaires par an de chacun des 2 nouveaux moteurs.
La poursuite de cet engagement vers le diesel montre bien que les 2 firmes ne croient pas à l’explosion de l’hybride en Europe. J.M Folz soutient mordicus, qu’en plus d’être beaucoup moins cher à produire, les moteurs diesel ne polluent pas plus que les hybrides thermiques-électriques.
Les deux constructeurs affirment vouloir continuer à collaborer sans pour autant dévoiler d’orientation précise.

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "PSA-Ford: encore plus unis"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Alex
Invité

Décidément, les constructeurs Français sont prét à une mauvaises foi à toute épreuve pour dénigrer l’hybride car ils sont incapables de rattaper leur retard. Si sur la route l’argument est recevable, en ville le bilan écologique est incomparable et en faveur de l’hybride : pollution urbaine quasi nulle à bas régime et pas seulement atmosphérique, sonore aussi !! Pas de particules cancérigènes, etc. Le diesel est la malédiction des européens en tout cas, ma prochaine voiture ne sera pas française.

P.G
Invité

Mais, sans vouloir défendre JM Folz qui n’a pas besoin de moi pour ça, il faut admettre que sur un territoire global (France entière), il a certainement raison même si le sens de l’Histoire ne va pas dans son sens.

Laurent
Invité
Bien sûr que Folz a raison. Mais pour quelle motif ? Parce que le marché national appartient pour 60% aux constructeurs locaux qui ne font aucune promotion de l’hybride. Alors forcément, les consommateurs n’y sont pas sensibilisés, vu que pour la plupart ils n’en ont jamais entendu parler. Si la majorité était informée, qui dit que ça leur plairait pas les hydrides ? Faut pas oublier que les gens de notre espèce, intéressés par l’auto en général ne sommes pas représentatifs du tout de la généralité des clients dont la culture du sujet est proche de zéro parce qu’ils considèrent… Lire la suite >>
P.G
Invité
Un grand capitaine d’industrie se doit aussi de sauvegarder sa boutique et comme tu le disais precedemment, l’investissement de PSA allait vers le diesel notamment avec son filtre à particules. Je comprends d’autant plus facilement son raisonnement qu’il doit capitaliser sur ses choix anciens. Et je suis certain que les etats majors des constructeurs qui n’ont pas pris le train de l’hybride en marche voient plus loin que cette solution, somme toute transitoire. Il me parait même salutaire au point ou l’on en est de « sauter » la période hybride pour tout de suite investir sur d’autres technologies plus prometteuses. Quoique… Lire la suite >>
Laurent
Invité
Je veux bien qu’on saute directement au post hybride, mais où en est la recherche de nos constructeurs dans le domaine ? Pas bien loin j’ai peur. Où alors ils font ça dans le plus grand secret. Quand au GNV, j’ignore de quel accord il s’agit, mais le gaz naturel est également une énergie fossile qui va bientôt disparaître. Non, en fait je ne crois pas que l’on puisse sauter la phase hybride. Ne serait-ce qu’à cause des problèmes d’infrastructure. Avant d’avoir d’avoir des voiture « tout électrique » il faudra des bornes de rechargement. Et en attendant il faudra des moteurs… Lire la suite >>
wpDiscuz