Accueil Actualités Entreprise Toyota Prius Plug-in à Strasbourg : premiers retours un an après

Toyota Prius Plug-in à Strasbourg : premiers retours un an après

64
17
PARTAGER

C’était il y a un an, en présence du Blog Auto, à Strasbourg : Toyota, en partenariat avec la ville, la communauté urbaine de Strasbourg et EDF, lançait son programme  test de la Prius Plug-in et d’un réseau d’infrastructures de charges dédiées. Alors qu’il reste encore deux ans pour valider le programme, le constructeur lève le voile sur les premiers retours. Détails sur ce qui s’est passé en France alors que ce programme « fait partie d’un projet mondial déployé par Toyota avec 600 Prius hybrides rechargeables, testées également au Japon, aux Etats-Unis, au Canada et en Australie« .

Petit rappel des faits sur ce qui s’est déroulé durant cette première année d’essai grandeur réelle. « Une trentaine de partenaires utilisateurs, des secteurs public et privé, testent 70 VHR Toyota dans Strasbourg et sa région. Ces VHR peuvent se recharger sur 145 points de charge installés par le groupe EDF : dans les parkings privatifs des entreprises partenaires (75), au domicile des utilisateurs (43) et dans les parkings publics (19). 8 points de charge installés par la Communauté Urbaine de Strasbourg sont disponibles en voirie« , rappelle le constructeur.

Toyota et ses partenaires ont collecté, disséqué et établi quelques résultats marquants. Quid de ce bilan donc ?

Le véhicule hybride rechargeable est utilisé de manière intensive, tant en milieu urbain que pour des longs trajets avec une moyenne de 19 000 km avalés par an soit supérieur à la moyenne constatée en France forte de 13 000 km.

Énergie ? Une économie de carburant de 40% par rapport à un véhicule diesel de taille comparable. Autonomie ? L’autonomie  en mode électrique (environ 20 km) suffit par rapport à la moyenne des trajets quotidiens à hauteur de 13,9 km selon la marque.

Quant à la recharge, selon les premiers retours télémétriques via la transmission des données depuis les points dévolus à ceci, elle « s’effectue en heures de pointe, les pics se situant à 8h en arrivant sur le lieu de travail et à 19h au retour au domicile« . Pour conclure, rappelons encore que ce programme mondial durera encore deux années afin de préparer la commercialisation (et la généralisation) à grande échelle de cette version de la Prius.

A lire également. Toyota Prius Plug-in à Strasbourg : table ronde (1/3), Toyota Prius plug-in à Strasbourg: essai (2/3) et Toyota Prius plug-in à Strasbourg: au quotidien (3/3).

A voir également. Galerie essai Toyota Prius Plug-in.

Essai-Toyota-Prius-plug-in-1Essai-Toyota-Prius-plug-in-2Essai-Toyota-Prius-plug-in-5Essai-Toyota-Prius-plug-in-3Essai-Toyota-Prius-plug-in-4Essai-Toyota-Prius-plug-in-7Essai-Toyota-Prius-plug-in-9Essai-Toyota-Prius-plug-in-8Essai-Toyota-Prius-plug-in-10Essai-Toyota-Prius-plug-in-6Essai-Toyota-Prius-plug-in-13Essai-Toyota-Prius-plug-in-11Essai-Toyota-Prius-plug-in-12Essai-Toyota-Prius-plug-in-5Essai-Toyota-Prius-plug-in-2

Source : Toyota.

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Toyota Prius Plug-in à Strasbourg : premiers retours un an après"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Nicolas
Invité

toujours intéressant ces expérimentations

en particulier pour ajuster la taille de la batterie (et du prix!!) par rapport au besoin moyen des utilisateurs.

voilà une belle concurrente de la Volt en tous cas!

quelqu’un sait s’ils y a des expérimentations sur une Yaris Plug’in Hybrid?

yan
Invité

Je remarque que l’on compare un un véhicule diesel de même taille… cad pas forcément de même puissance/catégorie.

Et Toyota qui s’auto-évalue… bon, on a vu plus objectif!

J’aimerais aussi savoir ce qu’il en est de l’usure des batteries, avec un moteur thermique alors fatalement de plus en plus utilisé pour compenser cette perte de capacité… et devant alors trainer une masse de batteries et de double motorisation de + en + inutile à la propulsion mais qui continue à peser!?

ArnoH
Invité
C’est un peu comme si tu te demandait : et le client qui roule avec une remorque 90% du temps, son moteur vieillit-il plus vite ? Le moteur thermique de la Prius n’est pas très « pointu » dans le sens où il ne délivre pas de performances énormes pour sa cylindrée. Il n’est pas suralimenté et ne présente que peu de complexité dans l’architecture. Il y a de très fortes chances pour que son vieillissement soit peu affecté par un ratio d’utilisation thermique/électrique de plus en plus important. La vraie stat à retenir c’est le 13.9km de moyenne pour le trajet… Lire la suite >>
wizz
Membre

ben non

le nuk, c’est pratique pour produire des grandes quantité d’élect de manière quasi constante
mais c’est inadapté pour répondre aux besoins spécifiques que sont ces pics de consommation

et plus ces pics seront importants (par rapport au rsete de la consommation), et plus il sera difficile, plus il sera cher de satisfaire ces pics de conso…

maybachfan67
Invité
Pour continuer sur la lancée de Wizz, l’électricité consommé en période de pointe ce n’est pas non plus du solaire ou de l’éolien mais suivant les pays du pétrole, du gaz voire même du charbon. C’est pas pour dénigrer les électriques ou plugs-ins hybride, mais ça casse tout le coté écologique!la seule solution (et encore c’est de la théorie) ça aurait été si tout ceux qui chargent (ou presque) le font en heures où il y a moins de consommation, du coup on serait moins juste lors des pics car la capacité aurait de toute façon du être augmentée et… Lire la suite >>
yan
Invité
Le pb n’est pas de savoir si le rustique moteur thermique va tenir le coup… Juste que sa mise en oeuvre de plus en plus fréquente du fait du vieillissement des batteries va faire évoluer la conso de carburant à la hausse sur la vie du véhicule. Passé un certain point, je pense qu’on sera très loin des 40% de gain voire que le bilan s’inversera: Trainer le poids d’une double motorisation+batteries devenant de plus en plus inutiles n’est amha pas anodin. Le pire étant sans doute que Toyota ne sera sans doute plus dans le cadre de la garantie… Lire la suite >>
seb92
Invité

Continuer à être pour le nucléaire après Tchernobyl et Fuckushima me paraît incroyable.
Savoir qu’une société soit capable d’accèpter que des zones de la planète seront définitivement inhabitable me paraît incroyable.
On dit que l’énergie nucléaire est moins chère alors que les couts des traitement des déchets, du démantelement des centrale, de tchernobyl, de Fuckushima…etc est payé par les impôts. Incroyable. Et se sont des milliard non pris en compte.

Hans Gruber
Invité

« Une économie de carburant de 40% par rapport à un véhicule diesel de taille comparable »

je suis vraiment fan de technologie hybride…..mais là messieurs les communiquants toyota, carton jaune, parachuter un chiffre n’a jamais tenu lieu d’argument, encore moi lorsqu’on reste volontairement flou. c’est quoi « un véhicule diesel de taille comparable »??? quelle technologie de diesel?? d’où sort ce 40%?? Dommage, cette prius semble vraiment prometteuse

Invité

C’est possible vu que la Prius non plug in est en dessous en consommation d’un diésel de même catégorie.

wpDiscuz