Accueil Citroën Test ADAC du Nemo : Citroën réagit

Test ADAC du Nemo : Citroën réagit

37
26
PARTAGER

Après la vidéo choc publiée par l’organisme allemand ADAC sur le renversement du Nemo, Citroën contre-attaque et va se conformer avec de meilleures normes de sécurité en déployant l’ESP sur le modèle incriminé. Au final donc le constructeur aux chevrons prend un peu d’avance vu l’actualité récente : rappelons qu’à partir de 2012 tous les véhicules produits devront obligatoirement disposer d’un système type ESP, critère impératif fixé par l’EuroNCAP (en attendant aucun de ces modèles en question ne peut prétendre à la notation maximale comme ce fut le cas pour le Nemo mais également, par exemple, la Suzuki Alto ou la Toyota Urban Cruiser).

Pour les Nemo actuellement en circulation, aucun changement n’est possible, Citroën assurant que ces modèles sont sûrs (?). Les Nemo en motorisations diesel se verront adjoindre l’ESP à partir de septembre contre au premier trimestre pour les modèles en motorisation essence.

Cependant selon la marque, le test mené par l’ADAC est « particulièrement sévère » et ne reflèterait pas la réalité d’un conducteur au quotidien. La marque se fonde sur ses propres études d’accidentologie pour affirmer cela : seuls 2% des conducteurs seraient capables d’effectuer un double braquage à cette vitesse (la plupart d’entre eux freinant avant le second braquage). Oui mais 2 % alors d’un bilan potentiellement similaire.

A lire également. Test de l’élan par l’ADAC : triple lootz du Némo.

Source  : AFP et Citroën.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz