Lancer le diaporama
WRC Monte Carlo 2022 ES1 et ES2 : les deux Sébastien s'éclatent 1
+3
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

WRC Monte Carlo 2022 ES1 et ES2 : les deux Sébastien s'éclatent

Les deux monuments du rallye mondial ont beau être des (pré)retraités et avoir changé de copilote respectif, ils sont en tête du Monte Carlo 2022.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Evidemment, c'est à la fin du bal qu'on paie les musiciens. Mais, pour le moment, les deux "papis" montrent qu'ils n'ont rien perdu de leur vitesse. Les deux premières spéciales se sont courues de nuit entre Lucéram et Lantosque d'abord, puis La Bollène-Vésubie jusqu'à Moulinet. Spéciale mythique s'il en est avec le passage du col de Turini, de nuit. Bon, cette année c'est froid mais presque sec.

Sur ce terrain piégeur, Ogier régale. Copiloté désormais par Benjamin Veillas, le numéro 1 signe le meilleur temps dans l'ES1 avec 5,4 secondes d'avance sur le revenant, Sébastien Loeb. Loeb, 48 ans, est copiloté non plus par Daniel Elena qui a fait comme Julien Ingrassia en prenant sa retraite, mais par Isabelle Galmiche. Tout comme Ogier qui connait bien Veillas pour rouler avec lui en test et sur certaines recos, Galmiche connait bien Loeb et Elena (elle a rejoint PH Sport et a souvent été des reconnaissances, et même copilote de réserve du duo).

Terrain de jeu des Français

Mais tout de même ! Les voitures ont évoluées, elles sont plus lourdes, hybridées, avec des batteries derrière les passagers, etc. Et pourtant les deux Seb enquillent comme si de rien était. Dans l'ES1, Evans, votre favori pour le titre, lâche 9,3 secondes. Il devance Greensmith, Breen, Fourmaux sur Ford. Il a l'air bien né ce Puma Rally 1. Neuville, Solberg et Tänak (Hyundai) sont un peu décrochés sans que ce soit dramatique. Il est long ce rallye. Rovanperä sur Toyota est hors du rythme. Mais il ne se plaint pas de la voiture. Aurait-il un peu de mal la nuit sur ces routes étroites ?

Dans l'ES2, rebelotte. Ogier devant Loeb. Mais, cette fois, il n'y a qu'une seconde d'écart entre eux. Ils devancent Evans d'un souffle. Fourmaux est un beau 4e sur cette spéciale avec Coria à ses côtés. Greensmith s'accroche à moins de 10 secondes. Puis les écarts se creusent. Mikkelsen sur une Skoda WRC2 fait mieux que Rovanperä sur une WRC/Rally1.

Au général ce soir, on a presque un triplé tricolore. Ogier devance Loeb de 6,7 secondes et Evans de 11,2 secondes. Fourmaux se comporte bien, à la 4e place, à 17,9 s, suivi par Greensmith. La petite sensation de ce début de Monte Carlo, c'est tout de même le Ford Puma M-Sport Rally1 qui semble en jambes (ou en jantes).

On notera quelques fuites ou problèmes ci-et-là. Les voitures sont jeunes et demandent à être fiabilisées. Demain, 6 spéciales pour un peu plus de 97 km.

Classement du Monte Carlo après l'ES2

POSNumDRIVERCO-DRIVERTEAM / CARDIFF 1er
1#1 S. OGIER B. VEILLAS GR Yaris Rally1
2#19 S. LOEB I. GALMICHE Puma Rally1+6.7
3#33 E. EVANS S. MARTIN GR Yaris Rally1+11.2
4#16 A. FOURMAUX A. CORIA Puma Rally1+17.9
5#44 G. GREENSMITH J. ANDERSSON Puma Rally1+21.9
6#11 T. NEUVILLE M. WYDAEGHE i20 N Rally1+28.5
7#42 C. BREEN P. NAGLE Puma Rally1+29.2
8#8 O. TÄNAK M. JÄRVEOJA i20 N Rally1+41.1
9#18 T. KATSUTA A. JOHNSTON GR Yaris Rally1+48.2
10#2 O. SOLBERG E. EDMONDSON i20 N Rally1+58.8

Pour résumer

Les deux monuments du rallye mondial ont beau être des (pré)retraités et avoir changé de copilote respectif, ils sont en tête du Monte Carlo 2022.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos