par Nicolas Anderbegani

Esteban Ocon en démo au Monte-Carlo sur une A110S

Esteban Ocon, pilote Alpine F1 Team, fera une démonstration sur deux spéciales du Monte-Carlo au volant d'une Alpine A110S.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

VIP de luxe

A l'occasion de ce qui sera sa première expérience "course" sur route, le français roulera en tant que voiture officielle VIP sur les deux premières épreuves chronométrées du Rallye Monte-Carlo, à savoir l'ES1 de 20,58 km entre Saint-Disdier et Corps, puis l'ES2 de 20,78 km entre Saint-Maurice et Saint-Bonnet.  Il arborera pour l'occasion son numéro de course personnel, le 31. « C'est une opportunité fantastique et j'ai vraiment hâte de piloter cette Alpine A110S. Le Rallye Monte-Carlo est un événement légendaire, un joyau du calendrier du sport automobile et je sais à quel point il sera spécial d'en faire partie. Cette voiture est née pour ce genre de défi, avec des épingles serrées et des routes de montagne, et le rallye a toujours été un rêve pour moi ; alors piloter l'A110S sur le Monte-Carlo est une brillante manière de débuter l'année. » Un pilote de F1 sur les routes du Monte-Carlo, c'est assez rare pour le souligner. Il rejoint ainsi Jean Alesi, qui avait fait office d'ouvrir sur le rallye en 1991.

C'est l'occasion de marquer le coup alors que Alpine renoue avec le Monte-Carlo cette année. Cinq Alpine A110 sont engagées dans la catégorie R-GT, classe dans laquelle la version rallye de la berlinette française, lancée en compétition l'an passé, a déjà remporté pas mal de succès. Pierre Raguès, qui fait partie des engagés, a remporté la catégorie R-GT de la manche de Monza qui parachevait la saison 2020 du championnat du monde WRC.

Souvenirs, souvenirs

C'est aussi un retour teinté de nostalgie, qui rappellera les grandes heures d'Alpine dans les années 60-70, au temps des "Mousquetaires" et des exploits en championnat de France, d'Europe et du monde. En 1971, sur la version 1600cc de la première berlinette A110, Ove Andersson gagne le Monte-Carlo devant une autre berlinette du regretté Jean-Luc Thérier, puis en 1973, c'est le triplé mythique avec la victoire de Jean-Claude Andruet devant Ove Andersson et Jean-Pierre Nicolas. Une année mémorable à l'issue de laquelle Alpine remporte le tout premier championnat du monde des marques devant Fiat et Ford, excusez du peu. L'A110 première génération fait ses dernières apparitions en compétition en 1976, mais ses héritières n'auront pas tout à fait la même trajectoire en compétition.

Pour résumer

Esteban Ocon, pilote Alpine F1 Team, fera une démonstration sur deux spéciales du Monte-Carlo au volant d'une Alpine A110S.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.