par Elisabeth Studer

ZFE : allègement possible en deçà d’un seuil de pollution

Face à de nombreuses critiques liées à la mise en place de ZFE (Zones à faibles émissions), le gouvernement met un peu d’eau dans son vin. Assouplissant le cadre des mesures. Au final, les agglomérations de 150 000 habitants ne seront pas contraintes de mettre en place de telles zones tant que la pollution de l’air observée dans les communes concernées demeure acceptable.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Pas de ZFE en deçà d’un seuil de concentration en NO2

Les agglomérations pourront ainsi être « dispensées » de mettre en place des ZFE lorsque « les concentrations moyennes annuelles en dioxyde d’azote (NO2) sont inférieures ou égales à 10 g/m3 » précise un décret publié au Journal officiel le 24 décembre dernier. Ce niveau correspond aux seuils de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus exigeants que les seuils fixés actuellement au sein de l’Union européenne.

Une dizaine d’agglomérations concernée

Selon le gouvernement, une dizaine d’agglomération pourraient bénéficier de cette dispense sur la quarantaine de collectivités qui auront l’obligation de mettre en place leur ZFE respective au 31 décembre 2024. H Actuellement, 11 métropoles ont installé leur ZFE (Lyon, Grenoble, Strasbourg et Paris…) imposant notamment aux transporteurs des conditions drastiques.

Notre avis, par leblogauto.com

Si cet assouplissement devrait certes permettre un temps soit peu de restreindre les contraintes pesant sur les agglomérations et les personnes qui y circulent, les professionnels du transport routier de marchandises (TRM) continuent leur lobbying auprès du gouvernement - via France Logistique - pour que celui-ci impose aux collectivités des règles et un calendrier harmonisé. L’organisation estime que l’Etat et les collectivités doivent revoir leur copie sur les zones à faibles émissions (ZFE). Selon elle, « les projets d’interdiction d’accès aux véhicules de transport de marchandises ne sont pas réalistes au regard du déploiement des solutions alternatives (offre en véhicules, énergies et réseaux d’avitaillement) ».

L’association milite également pour le classement rapide en Crit’Air 1 des camions alimentés aux biocarburants, au gaz et aux carburants de synthèse. Selon France Logistique, des ajustements sur les aides financières sont également nécessaires pour correspondre aux motorisations alternatives disponibles sur le marché.

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Face à de nombreuses critiques liées à la mise en place de ZFE (Zones à faibles émissions), le gouvernement met un peu d’eau dans son vin. Au final, les agglomérations de 150 000 habitants ne seront pas contraintes de mettre en place de telles zones tant que la pollution de l’air observée dans les communes concernées demeure acceptable.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.