par Elisabeth Studer

Total/Engie : de l'hydrogène pour produire du biocarburant

Total et Engie ont annoncé mercredi la signature d'un accord de coopération en vue de développer et exploiter le plus grand site de France de production d'hydrogène à partir d'électricité renouvelable. Ce dernier alimentera dans un premier temps la bioraffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône).

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

5 tonnes d'hydrogène produits par jour

Le projet, baptisé Masshylia, sera implanté dans la bioraffinerie de Total à La Mède. Alimenté par des fermes solaires d'une capacité globale de plus de 100 megawatts (MW), l'électrolyseur de 40 MW produira cinq tonnes d'hydrogène par jour, répondant aux besoins du processus de production d'agrocarburants et évitant ainsi 15 000 tonnes d'émissions de CO2 par an selon les deux partenaires.

Dans un second temps, de nouvelles fermes renouvelables pourront être développées pour l'électrolyseur. Lequel serait alors doté d'une capacité de production pouvant atteindre jusqu'à 15 tonnes d'hydrogène par jour.

Solutions innovantes

Le projet prévoit une solution de stockage pour gérer l'intermittence de la production solaire. Selon les deux groupes, il intégrera des innovations "préfigurant les solutions de décarbonation de l'industrie, sans précédent en Europe".

Total s'intéresse à l'hydrogène à base de gaz avec capture de CO2 et à base d'électricité renouvelable, pour la décarbonation de procédés industriels, la mobilité et le gaz. Engie indique pour sa part avoir plus de 30 projets dans 10 pays.

Total et Engie ciblent un début de production en 2024

Total et Engie se sont fixé pour objectif de début les travaux de construction du site en 2022 pour une production en 2024. Sous réserve toutefois de mise en place des soutiens financiers et autorisations publiques nécessaires. Des demandes de subventions ont été déposées auprès des autorités françaises et européennes.

Association de 2 grands entreprises françaises

"L'association de deux grandes entreprises énergétiques françaises va permettre de développer la filière hydrogène et d'en devenir les leaders", estime Philippe Sauquet, président de la division Gas, Renewables & Power de Total.

Ce partenariat "ouvre la voie à un hub d'hydrogène renouvelable multi-usages, fortement ancré dans la région et avec une portée internationale", assure quant à elle Gwenaëlle Avice-Huet, directrice générale adjointe d'Engie chargée des énergies renouvelables.

Notre avis, par leblogauto.com

De l'hydrogène, issu de fermes solaires, pour produire des bio carburants, qui plus est à La Mède ! Une manière de s'afficher on ne peut plus écologiquement correct et de redorer son blason environnemental ? Tout en démontrant ses capacités  technologiques et innovatrices.

Rappelons que Total a reconverti sa raffinerie de La Mède en bioraffinerie en vue d’y produire un biocarburant issu en partie d’huile de palme. Ce qui avait provoqué un tollé parmi les associations environnementales, accusant ce type de carburant de favoriser la déforestation. Il s'en était suivi plusieurs allers-retours à l'Assemblée Nationale en vue de mettre en place  des mesures d'exclusion de l’huile de palme de la liste des biocarburants ouvrant droits à des avantages fiscaux.

Total avait alors plaidé sa cause en affirmant que de telles restrictions remettaient en cause la viabilité du site de la Mède.

Sources : Total, Engie, AFP

Pour résumer

Total et Engie ont annoncé mercredi la signature d'un accord de coopération en vue de développer et exploiter le plus grand site de France de production d'hydrogène à partir d'électricité renouvelable. Ce dernier alimentera dans un premier temps la bioraffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône).

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.