Credit Photo - gouv.fr
par Thibaut Emme
Une technique redoutable, mais controversée

C'est quoi les voitures radars en duo ?

Dans plusieurs départements, une nouvelle technique de "flash radar" a été découverte par les communautés de conducteurs. La technique dite "du duo" est officiellement à éviter, mais pourrait bien être plus fréquente qu'on ne le croit.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Les voitures radars sont désormais opérées par des entreprises privées. Cela libère les gendarmes ou les policiers qui peuvent faire d'autres missions et permet de faire rouler plus souvent ces voitures. Les sociétés missionnées ne sont pas rémunérées au flash mais au kilomètre de contrôle effectué. Elles doivent suivre les directives de contrôles officielles décidées en concertation entre la Préfecture et les forces de l'ordre.

Le "lièvre" (sic.) qu'a donc levé par "Info radar 86", communauté poitevine présente sur les réseaux sociaux avec plus de 53 600 membres, serait donc pur hasard ? Ce lièvre, c'est une technique que l'on peut qualifier de "fourbe", à savoir avoir deux voitures radars qui se suivent de peu. Comme pour les rasoirs, si la première rate le coche, la 2de ne le ratera sans doute pas. Sauf, évidemment, si vous roulez sous la limitation de vitesse.

Des voitures rémunérées au kilomètre et non à la prune

Ainsi mi-septembre, deux voitures radars ont été filmées en train de se suivre sur la nationale 149. Suite à cette publication, il y a eu des témoignages de conducteurs ayant reçu deux contraventions sur une même route à quelques secondes ou minutes d'intervalle par deux véhicules radars. Ainsi, pas de doute, la technique du duo de voiture est bien utilisée. Et visiblement, c'est le cas au moins dans la Vienne, les Deux-Sèvres et l'Indre-et-Loire. Ces trois départements ont pour gestionnaire privé des contrôles automatisés la société GSR.

La société GSR (filiale de GEOS lui-même filiale du groupe ADIT) a obtenu le marché public pour la conduite des voitures radars dans 2 régions : Nouvelle Aquitaine et Centre-Val-de-Loire. Cela représente 65 véhicules dans 18 départements.

Selon la Nouvelle République, la préfecture aurait répondu avoir "attiré la vigilance de la délégation à la sécurité routière pour que ces cas de figure soient évités le plus possible". Sans volonté officielle, ce cas de figure pourrait arriver si deux itinéraires de contrôle empruntent une même portion de route, avant de bifurquer.

Quel est l'intérêt de cette technique du duo ?

Il peut être multiple. Déjà, on peut se dire que si on croise une voiture radar (si on la distingue car elles sont très discrètes), on pourrait être tenté de penser qu'il n'y en aura pas une autre juste après et que l'on pourrait "appuyer sur le champignon". Ensuite, les deux relevés étant indépendants, ils sont légalement recevables tous les deux. Jackpot avec double de points, mais surtout double d'amende. Ce ne serait pas la première fois qu'une technique "duo" serait utilisée. Souvent, c'est un contrôle humain (aux jumelles) qui est placé juste après ou avant un radar fixe.

L'autre intérêt pourrait être de brouiller les pistes et contourner les signalements des communautés comme Info Radar 86. Officiellement ce ne serait donc que pur hasard si plusieurs témoignages de contrôle en duo ont été remontés. La Vienne compte trois voitures radars et plus de 13 000 km de réseau routier. Calculez la probabilité de croiser deux véhicules radars qui se suivent. Vous avez deux heures.

Pour résumer

Serait-ce une nouvelle technique de contrôle radar mobile ? A plusieurs reprises deux voitures avec radars embarqués ont été signalées sur la même route. Une technique de contrôle "en duo" qui peut occasionner une double contravention.

Du côté de la Préfecture, on assure que c'est un hasard et qu'il n'y a pas de directive en ce sens.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.