par Elisabeth Studer

Lhyfe (hydrogène vert) : introduction en Bourse

Lhyfe, producteur d'hydrogène dit « vert » a annoncé lundi avoir reçu l'approbation de l'Autorité des marchés financiers pour son introduction à la Bourse de Paris. Via cette opération, il souhaite augmenter son capital de 110 à 145,5 millions d'euros.

La société nantaise produit de l'énergie « verte » à partir de l'électrolyse de l'eau.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Possibilité d’acquérir des actions Lhyfe du 9 au 19 mai

Dès lundi et jusqu'au 19 mai, il sera possible pour les investisseurs d'acquérir les actions de Lhyfe lors d'une offre à prix ouvert. L'entreprise indique néanmoins estimer ses actions entre 8,75 et 11,75 euros.

L’augmentation de capital d'environ 110 millions d'euros pourra être portée à un maximum d'environ 145,5 millions précise l’entreprise. Ajoutant que 32 à 39 millions ont déjà été sécurisés sous la forme « d'engagements de souscription".

Le fondateur et PDG de Lhyfe Matthieu Guesné, a salué "une nouvelle étape historique" pour son entreprise.

Cette introduction en Bourse vient s'ajouter à une précédente levée de fonds de 76 millions d'euros réalisée sous forme d'obligations convertibles, "dont environ 47,8 millions seront converties en actions au jour du règlement-livraison de l'introduction en Bourse", a précisé la société, portant à 193,3 millions d'euros le montant total d'augmentation de capital.

Objectif de Lhyfe : remplacer l'hydrogène « gris » par l'hydrogène « vert »

Lhyfe, société fondée en 2017 s’est donnée pour objectif de "remplacer l'hydrogène gris, produit à partir d'énergies fossiles, par de l'hydrogène vert" grâce à son processus "totalement décarboné", a expliqué son dirigeant. Selon lui, son choix constitue "l'une des clés de la transition énergétique".

Si l'hydrogène est devenu un élément clé des plans de relance de l'économie à travers l'Europe, il n’en demeure pas moins son influence sur le climat dépend de la façon dont il est extrait. Seul l'hydrogène dit "vert", produit à partir d'électricité là aussi dite « verte » s’avère être neutre ou proche de la neutralité carbone, car ne dépendant pas d'énergies fossiles pour sa production.

La demande pour l’hydrogène verte devrait s’accroître selon Lhyfe

"La demande d'hydrogène vert devrait significativement augmenter au cours des prochaines années", estime Matthieu Guesné, "et nous avons l'ambition de faire de Lhyfe l'un des leaders de la production d'hydrogène vert en Europe" a-t-il ajouté.

Premier site de production industrielle en Vendée

En septembre dernier, Lhyfe a inauguré son premier site de production industrielle d'hydrogène "vert", produit à partir d'énergie éolienne en Vendée. Au total, Lhyfe compte actuellement 82 employés et 93 projets on-shore à travers l'Europe, qui lui permettront en 2028 d'assurer une production de 4,8 GW, selon ses objectifs.

Notre avis, par leblogauto.com

L’hydrogène a le vent en poupe en ce moment, porté par une certaine « mode » … et des subventions de l’Etat, trop content de trouver là un créneau pour créer des emplois … les entreprises se réjouissant quant à elles de trouver des créneaux porteurs permettant d’attirer les investisseurs. Mais hydrogène et emplois seront-ils « durables » ?

Sources : Lhyfe, AFP

 

Pour résumer

Lhyfe, producteur d'hydrogène dit « vert » a annoncé lundi avoir reçu l'approbation de l'Autorité des marchés financiers pour son introduction à la Bourse de Paris.
Via cette opération, elle souhaite augmenter son capital de 110 à 145,5 millions d'euros.
Fondée en 2017, la société s’est donnée pour objectif de "remplacer l'hydrogène gris, produit à partir d'énergies fossiles, par de l'hydrogène vert" grâce à son processus "totalement décarboné".

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.