par Thibaut Emme

Mattia Binotto démissionne de Ferrari !

Depuis une semaine, les journaux italiens affirmaient que Binotto, le directeur de la Scuderia Ferrari en F1 avait démissionné. C'est désormais officiel et cela ouvre un jeu de chaises musicales sans doute.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Né en 1969, Binotto est un ingénieur de formation. Il est diplômé de l'EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne) en 1994 et a une maîtrise en génie mécanique à Modène. Dès ses diplômes, il intègre la Scuderia Ferrari en tant qu'ingénieur de test puis ingénieur moteur. Dans cette équipe, il participe activement aux saisons victorieuses de l'ère Todt/Byrne/Brawn/Schumacher. Quand la F1 intègre la récupération de l'énergie cinétique, il prend du galon et est l'un des responsables moteurs, partie montage.

Vice-Directeur puis Directeur des moteurs, c'est sous sa férule que le moteur Ferrari retrouve des couleurs en 2015 (ère V6 turbo hybrides). Il est ensuite nommé, en 2017, Directeur Technique par Arrivabene qu'il remplacera de façon "amusante" deux années plus tard à la direction de la gestion sportive de la Scuderia Ferrari. Très technique, Binotto semble avoir calé niveau gestion humaine.

L'influence de Leclerc a-t-elle eu raison de Binotto ?

Cette saison 2022 est techniquement très bien partie avec une SF-75 victorieuse et devant une Red Bull défaillante. Puis les erreurs de tactique, puis de gestion des deux égos des pilotes (Sainz et Leclerc) ont fini par brouiller son image.

En off, il se dit que Leclerc ne lui parlait plus depuis l'épisode de Silverstone, avec une "engueulade" de Leclerc de la part de Binotto en public (à la vue de tous). Binotto serait aussi à l'origine du fait qu'il n'y a pas de pilote numéro 1 clair et précis. Une situation inconfortable qui aboutit toujours à des quiproquos et des guerres d'égos. leclerc aurait menacé de partir à la concurrence bien que Ferrari soit son équipe "de toujours" et qu'il veut remporter un titre avec les rouges.

Ferrari soutenait pourtant mordicus que les rumeurs étaient sans fondement...

Et maintenant ?

Binotto va sans doute retrouver un poste dans une autre écurie. Un profil comme le sien se paie cher. A moins qu'il préfère prendre du recul et souffler un peu. La position exposée chez Ferrari n'est jamais la plus simple. Les médias italiens qui vous portent aux nues, ont très vite fait de vous enterrer au moindre faux-pas.

Chez Ferrari, est évoqué Frédéric Vasseur, directeur de l'écurie Alfa Romeo Sauber. Il connait bien Leclerc et pourrait le convaincre de rester à Maranello. Il a montré chez Sauber qu'il réussissait à gérer des pilotes et une écurie avec des moyens "limités".

Evidemment, Ferrari attire les convoitises et les rumeurs galopent plus vite que le vent. On évoque Ross Brawn qui a dit qu'il en avait marre et avait envie de souffler. Mais... On évoque aussi le Français Laurent Mekiès, Directeur Adjoint et Directeur de Course de Ferrari. Le nom d'Andreas Seidl, Team Principal de McLaren est évoqué aussi. D'autres noms circulent aussi. Ferrari a la main et ne devrait pas forcément se presser.

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Mattia Binotto a fini par jeter l'éponge. Le désormais ex Directeur de la Scuderia Ferrari paie sans doute une saison 2022 jugée catastrophique niveau stratégie de course et gestion des pilotes.

En off, il se dit que Charles Leclerc aurait eu la peau de Binotto après plusieurs épisodes où la Scuderia a "laissé tomber" le Monégasque en course. Sans statut de numéro 1 clair, la Scuderia sombre dans les guerres d'égos.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.