par Nicolas Anderbegani

Marcin Budkowski quitte Alpine F1 Team

La restructuration se poursuit (jusqu'à quand ?) chez Alpine, avec le départ du directeur exécutif Marcin Budkoswki.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

L'ingénieur franco-polonais était arrivé à Enstone en avril 2018, ce qui avait fait grincer des dents certaines écuries alors qu'il était en provenance de la FIA, et donc en mesure de connaître des éléments confidentiels d'autres équipes. Sous son mandat, Renault a réussi à renouer avec les podiums puis Alpine, dès sa première saison, a décroché une victoire inespérée en Hongrie.

"J’ai pris plaisir à faire partie de l’équipe dirigeante de Renault puis Alpine F1 Team et à travailler avec des personnes aussi talentueuses et investies. Je vais suivre avec attention les progrès de l’équipe lors des prochaines saisons", déclare succinctement Budkowski dans un communiqué.

Laurent Rossi, le PDG d'Alpine, assure temporairement l'intérim alors que l'italien Davide Brivio, le directeur de la compétition, est toujours présent. La rumeur avait un temps annoncé le retour de Brivio chez Suzuki en MotoGP après seulement un an chez Alpine, mais ce transfert avait été démenti. Le positionnement de l'italien demeure néanmoins flou.

Qui pour lui succéder ?

On ne sait pas encore de quoi est fait l'avenir de Budkowski, mais, conformément au droit du travail anglais, il respectera la période de "gardening leave" - en somme une clause de non-concurrence - qu'il l'empêche dans l'immédiat de travailler pour un concurrent direct d'Alpine. Le principal intéressé a d'ailleurs évoqué avec humour sa nouvelle situation sur les réseaux sociaux.

https://www.instagram.com/p/CYrUwoINZZL/?utm_source=ig_web_copy_link

Ce départ permet d'alimenter la machine à speculations, puisqu'il suit de quelques jours seulement celui de l'américain Otmar Szafnauer, qui a quitté Aston Martin Racing après y avoir passé de longues années du temps où le team s'appelait Force India puis Racing Point. La rumeur annonçait, depuis un certain déjà, en partance vers les bleus.

Notre avis, par leblogauto.com

L'organigramme Alpine reste encore assez nébuleux, avec beaucoup de changements en un an seulement. Il faut juste espérer que ces changements n'affectent pas le plan de développement de la monoplace 2022, alors que la révolution règlementaire est en marche.

Pour résumer

La restructuration se poursuit (jusqu'à quand ?) chez Alpine, avec le départ du directeur exécutif Marcin Budkoswki.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.