Jacques Laffite aura tout tenté, mais Gilles Villeneuve était indépassable.
Jacques Laffite aura tout tenté, mais Gilles Villeneuve était indépassable.
par Nicolas Anderbegani

Le circuit de Jarama vise un retour de la F1

Preuve en est du succès de la Formule 1, ça se bouscule au portillon pour faire partie des 24 – bientôt 25 ? – grands prix retenus au calendrier du championnat du monde. Le circuit espagnol de Jarama candidate...

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Entre 1968 et 1981, le circuit de Jarama, situé à 30 kilomètres au nord de Madrid, a accueilli 9 grands prix de Formule 1. Sinueux, exigeant, le circuit avait été imaginé par John Hugenholtz, à qui l’on devait aussi les tracés de Zandvoort, Zolder et Suzuka.

Tombé un peu dans l’oubli, ce circuit refait parler de lui depuis quelques semaines puisqu’un projet très sérieux de grand prix de Formule 1 se dessine. Le grand prix à Barcelone a été prolongé jusqu’en 2025 mais la concurrence interne existe, puisque le Royal Automobile Club d’Espagne (RACE), propriétaire du circuit de Jarama, avait officiellement envoyé sa candidature à la F1 et Liberty Media afin d’accueillir de nouveau le Grand Prix d’Espagne.

Soutenu officiellement par la Communauté autonome de Madrid, le projet avance. Les différentes parties prenantes se sont visiblement rencontrées à Spa et à Monza et la FIA aurait même donné son aval à la rénovation du circuit, pour un montant estimé entre 40 à 50 millions d’euros, ce qui serait bien moins onéreux qu’une création de circuit ex-nihilo. L’objectif pour Jarama serait de prendre la succession de Barcelone en tant qu’organisateur du Grand Prix d’Espagne, alors que son contrat se termine en 2025. La MotoGP est également envisagée, Jarama ayant également accueilli le mondial de vitesse jusqu'à la fin des années 80.

Faisant 3,4 kilomètres à l’origine, le tracé est passé à 3.8 kilomètres au début des années 1990 et a bénéficié d’une grosse rénovation en 2015 qui a concerné les stands et la tour de contrôle. Jarama a été le théâtre de quelques moments marquants, comme cette improbable partie de football improvisée sur la ligne droite entre les mécaniciens de Brabham et Williams, en pleine crise politique entre la FISA et la FOCA, ou l’exploit de Gilles Villeneuve en 1981, qui tint en respect pendant des dizaines de tours une meute de poursuivants sur sa Ferrari turbo puissante mais agile comme un tank !

La piste est technique mais assez étroite. On peut se poser la question d'y voir évoluer les F1 actuelles, très larges, longues et lourdes, sachant que la seule véritable possibilité de dépassement se situerait à l'issue de la ligne droite, à moins que le tracé n'évolue sensiblement.

Pour résumer

Les candidats pour une place au calendrier de la F1 se bousculent ! Si Barcelone a un grand prix assuré jusqu'en 2025, le tracé de Jarama, qui a accueilli un grand prix pour la dernière fois en 1981, se porte candidat à la succession.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.