par La rédaction

GP de F1 : l'ACM calme le jeu

L'énième déclaration du sieur Bernie Ecclestone (celle abordant l'avenir d'un GP en Principauté) n'est évidemment pas passée inaperçue. On était en effet loin de menaces voilées mais plus proches de réelles déclarations un tantinet hostiles. Les membres de l'Automobile Club de Monaco ont évidemment pris acte de cette nouvelle petite phrase. Mais pour l'heure, ils calment le jeu et rejoignent les récentes déclarations de Patrick Tambay, lequel soulignait que les menaces d'Ecclestone ne constituaient qu'une tactique ordinaire pour obtenir davantage sur le plan financier.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

L'énième déclaration du sieur Bernie Ecclestone (celle abordant l'avenir d'un GP en Principauté) n'est évidemment pas passée inaperçue. On était en effet loin de menaces voilées mais plus proches de réelles déclarations un tantinet hostiles. Les membres de l'Automobile Club de Monaco ont évidemment pris acte de cette nouvelle petite phrase. Mais pour l'heure, ils calment le jeu et rejoignent les récentes déclarations de Patrick Tambay, lequel soulignait que les menaces d'Ecclestone ne constituaient qu'une tactique ordinaire pour obtenir davantage sur le plan financier.

"L'Automobile Club de Monaco n'entend pas commenter la déclaration prêtée à Monsieur Ecclestone se rapportant à l'avenir du Grand Prix de Monaco de Formule 1. En supposant que cette information ait été vérifiée auprès de Monsieur Ecclestone par les médias qui s'en sont faits l'écho, encore faudrait-il interpréter le contexte et l'esprit de cette déclaration", peut-on lire sur un communiqué par l'ACM.

Et de conclure : " La réalité est bien plus simple : une négociation est en cours entre l'Automobile Club de Monaco et la Formula One Management. Le moment venu, l'Automobile Club ne manquera pas de communiquer dès la signature d'un accord".

Pour l'instant donc, fermez le ban. Jusqu'au prochain tir médiatique de Bernie E ou l'officialisation de l'accord entre les parties.

A lire également. Ecclestone : "La F1 peut se passer de Monaco".

Source : ACM.

Pour résumer

L'énième déclaration du sieur Bernie Ecclestone (celle abordant l'avenir d'un GP en Principauté) n'est évidemment pas passée inaperçue. On était en effet loin de menaces voilées mais plus proches de réelles déclarations un tantinet hostiles. Les membres de l'Automobile Club de Monaco ont évidemment pris acte de cette nouvelle petite phrase. Mais pour l'heure, ils calment le jeu et rejoignent les récentes déclarations de Patrick Tambay, lequel soulignait que les menaces d'Ecclestone ne constituaient qu'une tactique ordinaire pour obtenir davantage sur le plan financier.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.