par La rédaction

F1 Melbourne 2014 qualifications: Hamilton devant, Ricciardo étonne

Ni la pluie, ni la nouvelle réglementation n'ont perturbé la marche en avant de Lewis Hamilton qui signe la 32ème pole position de sa carrière malgré la pression exercée par un Daniel Ricciardo que l'on n'attendait à pareille fête en ce début de saison. Nico Rosberg, troisième, confirme le statut de favori de l'écurie Mercedes.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Ni la pluie, ni la nouvelle réglementation n'ont perturbé la marche en avant de Lewis Hamilton qui signe la 32ème pole position de sa carrière malgré la pression exercée par un Daniel Ricciardo que l'on n'attendait à pareille fête en ce début de saison. Nico Rosberg, troisième, confirme le statut de favori de l'écurie Mercedes.

Q1: Avant l'apparition de la pluie après une douzaine de minutes qui anéantit tout espoir d'amélioration, Daniel Ricciardo se distingue avec le meilleur chrono en 1'30"775. L'Australien devance Kevin Magnussen et Felipe Massa. Tous les pilotes n'ont pas eu le temps de chausser un train de pneus tendres voire de tenter un second tour rapide ce qui explique des écarts conséquents entre la Red Bull de tête et Kobayashi, le dernier qualifié. Sebastian Vettel, huitième, est déjà relégué à plus d'une seconde de son équipier alors que les Mercedes, ultra-rapides en essais libres, se contentent des septième et dixième temps, mais l'essentiel est fait pour participer à la Q2. Les éliminés sont Chilton, Bianchi, Gutierrez, Ericsson et les deux Lotus de Grosjean et Maldonado qui vivent un véritable cauchemar en ce début de saison. Le Français signe le dernier temps à près de deux secondes des Marussia alors que le Vénézuélien n'a même pas pu boucler un tour chronométré.

Q2: La piste est toujours humide mais la pluie a cessé ce qui provoque des améliorations de temps tour après tour. Pour se qualifier en Q3 il faut passer parmi les derniers sous le drapeau à damiers. A ce jeu, c'est Nico Rosberg qui s'en sort le mieux en 1'42"264 avec un avantage infime sur un Daniel Ricciardo toujours en verve à domicile. Alonso s'empare du troisième temps devant Hamilton et Magnussen. Mais la sortie de piste de Raïkkonën à quelques secondes de la fin de la séance perturbe la plupart des pilotes encore en piste. Sous drapeau jaune l'amélioration est difficile mais pas impossible puisque Vergne s'empare du septième temps mais le Français est l'exception qui confirme la règle puisque Vettel ne parvient pas à faire mieux que treizième juste derrière Raïkkonën lui aussi éliminé tout comme un troisième champion du monde en la personne de Jenson Button. Ceci fait le bonheur d'autre pilotes au palmarès plus modeste comme Valterri Bottas ou le débutant Kvyat qui décroche une première Q3 pour sont premier Grand Prix.

Q3: La pluie a repris et c'est en pneus "full wet" que les dix derniers qualifiés partent à la chasse à la pole position. A la première tentative, l'avantage est nettement du côté de Mercedes avec Hamilton devant Rosberg tandis que Ricciardo se place en embuscade en troisième position.

Après un rapide changement de gommes dans les stands, la bataille reprend. Hamilton améliore son temps mais Rosberg le bat immédiatement en passant sous le drapeau à damiers. La séance est terminée pour l'Allemand mais pas pour son équipier qui peut encore boucler un tour. Mais la surprise vient de Ricciardo qui passe la ligne en 1'44"548 soit 47 millièmes de mieux que Rosberg. Tout le staff Red Bull exulte pour cette pole position inattendue mais leur joie est de courte durée car Hamilton réussit un fantastique dernier secteur et signe finalement la pole en 1'44"231. Parmi les bonnes surprises de cette première séance de la saison on notera la très belle quatrième place de Kevin Magnussen pour son premier Grand Prix, la sixième de Vergne et la huitième de son équipier Kvyat qui a tapé le mur en fin de séance.

Source: F1.com

Crédit photo: Mercedes GP

Pour résumer

Ni la pluie, ni la nouvelle réglementation n'ont perturbé la marche en avant de Lewis Hamilton qui signe la 32ème pole position de sa carrière malgré la pression exercée par un Daniel Ricciardo que l'on n'attendait à pareille fête en ce début de saison. Nico Rosberg, troisième, confirme le statut de favori de l'écurie Mercedes.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.