par Nicolas Anderbegani

F1 Brésil 2022 GP : la première pour George Russell !

George Russell remporte sa première victoire en grand prix devant son équipier Lewis Hamilton, à l'issue d'une course très animée.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Départ

Leclerc, Sainz, Magnussen, Schumacher, Stroll, Alonso, Latifi et Tsunoda (qui part des stands) s’élancent en pneus mediums, seul Albon a chaussé des gommes dures pour le départ afin de tenter un seul arrêt, et tous les autres ont mis des pneus tendres.

Au départ, les feux se sont éteints très rapidement mais George Russell n’a pas tremblé et a conservé l’avantage sur Hamilton, tandis que Norris a plongé pour attaquer les Red Bull mais a bloqué ses roues et a du mordre allègrement sur le vibreur pour ne pas les percuter.

A mi-circuit, Ricciardo percute Kevin Magnussen qui part en tête à queue. Partant en marche arrière, la Haas percute la McLaren de l’australien, qui, roue arrachée, tape dans les pneus ! La voiture de sécurité est déployée et se retire à la fin du 6e tour. Albon en profite pour délaisser ses durs.

Au restart, Russell relance la meute à mi-ligne droite pour ne pas trop s’exposer à l’aspiration. Verstappen déborde Hamilton par l’extérieur dans les esses de Senna et se porte quasiment à sa hauteur, mais l’anglais ne cède pas et les deux voitures se percutent ! Verstappen laisse pas mal de carbone dans l’histoire, tandis qu’Hamilton est obligé de passer par l’échappatoire des esses de Senna et reprend la piste avec difficulté. Néanmoins, Hamilton continue tandis que Verstappen doit rentrer aux stands.

Quelques virages plus loin, Norris se fait dépasser par Leclerc mais il sous-vire et percute la Ferrari, Leclerc est envoyé en tête-à-queue dans le mur ! Par miracle, la Ferrari peut repartir et les suspensions n’ont pas lâché. Le monégasque repasse aussi par les stands mais repart bon dernier.

Verstappen et Norris écopent d’une pénalité de 5’’ pour leurs manœuvres jugées fautives. Tandis que Russell distance petit à petit Perez, Hamilton remonte à un rythme soutenu, doublant Vettel puis Norris avant de fondre sur Sainz qui, malgré ses pneus mediums, s’arrête prématurément dès le 18e tour à cause d’une surchauffe causée par un tear-off coincé dans une écope de freins ! Sainz repart 12e

Au tour 22, Russell a 3 secondes d’avance sur Pérez, et Hamilton navigue à 7'' du Mexicain. Verstappen est 12e. Leclerc repasse déjà par les stands et délaisse ses mediums sans rythme. Il ressort 17e en pneus tendres.

La suite de la course est plus calme, avec un léger décalage dans la stratégie pneumatique. Alors que Russell s’est arrêté au 25e tour pour passer des mediums, Hamilton a poussé jusqu’au tour 29. Il est ressorti en quatrième place à 15 secondes de son équipier, qui a 4"7 de marge sur Pérez. Derrière, on remarque le très bon rythme de Bottas et d’Alonso, ainsi que d’Ocon. Les Alpine sont revigorées après le fiasco de la course sprint.

Aux 2/3 de la course, Hamilton a rattrapé Perez et l’a doublé dans la ligne droite. Au tour 47,  Russell est en tête avec 9"7 d’avance sur Hamilton, et 12"6 sur Pérez. Sainz est quatrième devant Ocon et Verstappen, qui roule dans le rythme des Mercedes en sixième place. Alonso est septième devant Stroll, Bottas et Vettel. Hamilton rentre aux stands contre son gré à l'issue du tour 48 pour couvrir la stratégie de Pérez qui a chaussé des mediums usés, il reprend la piste en pneus Soft, derrière Sainz mais reste devant Pérez. Verstappen effectue un troisième arrêt et ressort aussi en pneus Soft. Le leader stoppe à la fin du tour 49,reprend la piste en pneus Soft.

Fin de course animée

Au tour 52, les drapeaux Jaunes sont déployés dans le secteur 2, c'est Norris qui est immobilisé au virage 10, le même où Ricciardo a abandonné. Cauchemar pour McLaren. Le jeune britannique a perdu de la puissance. Mais, boîte bloquée, les commissaires semblent avoir du mal à dégager la monoplace.

La Virtual Safety Car est déployée, et Alonso en profite pour effectuer un troisième arrêt obligatoire et chausser les pneus soft. Bonne pioche pour l’espagnol qui perd peu de temps.  Chez Ferrari, on rappelle Sainz et on lui monte des pneus Soft rôdés. Finalement, à l’entame du tour 55, on déploie le Safety Car ! Le final sera explosif, avec Sainz 4e mais disposant de gommes très performantes, tandis que Russell a le train le plus usé.

Russell maîtrise une nouvelle fois à la perfection la relance au tour 59. Ocon et Alonso ont doublé Vettel. On entend un échange sec à la radio entre Ocon et son ingénieur qui lui demande de ne pas se battre contre Alonso, alors que le normand répond "laissez-moi courir". La crispation est palpable. Alonso, avec des pneus plus frais, passe son "équipier" et adopte un excellent rytme, quasiment le même que les hommes de tête !  Alonso fait l'extérieur à Bottas au virage 5, superbe dépassement ! Russell signe le meilleur tour en 1'13"785 et se met à l’abri du DRS d’Hamilton.

Leclerc s'empare de la position de Pérez à l'entame du tour 64 et Alonso double à son tour le mexicain pour le gain de la 5e place. Alors que Russell tient en respect Hamilton, Alonso revient sur Leclerc pour la 4e place. Le monégasque supplie Ferrari à la radio de bénéficier d’une consigne pour prendre la P3 à Sainz, mais on lui refuse. Chez Red Bull, on a demandé à Verstappen de laisser passer Pérez pour la quête de quelques points de la 2e place du championnat, mais  le Néerlandais n'a pas obéi. Incompréhension chez Red Bull et échange un peu tendu à la radio.

Arrivée

George Russell devient le 113e pilote à gagner un Grand Prix, ainsi que le 20e britannique vainqueur . L'émotion est palpable pour le jeune britannique qui entre dans la cour des grands et gagne enfin, lui qui était passé si près de la victoire en 2020 à Bahrein quand il avait remplacé Hamilton ! C'est aussi une victoire psychologique importante, dans le contexte de la lutte de leadership que les deux pilotes se livrent. Le septuple champion du monde doit encore se contenter de la 2e place mais a livré une superbe course où il a pu apprécier une nouvelle fois l'amour que lui porte le public brésilien ! Il n'a pas encore gagné cette saison, une première depuis son arrivée en 2007...

Carlos Sainz termine 3e devant Charles Leclerc qui est revenu de nulle part après sa sortie de piste en début de grand prix. Le monégasque était très agacé de ne pas avoir bénéficié d'une consigne, mais c'était quand même un podium pour Sainz !

Alonso termine à une superbe 5e place pour Alpine et avec la 8e place d'Ocon, ce sont de gros points très précieux qui tombent dans l'escarcelle de l'écurie française. Les Alpine encadrent les Red Bull de Verstappen 6e et de Perez 7e qui a sombré en fin de course. Bottas 9e et Stroll 10e prennent les derniers points.

Championnats

Loin derrière Verstappen et ses 429 points, la lutte sera paraite entre Leclerc et Perez à ABu Dhabi. Les deux pilotes repartent d'Interlagos avec 290 points chacun !

Avec sa victoire, Russell est 4e et, avec 265 points contre 240 à Hamilton, il est assuré de terminer devant lui au championnat. Sainz peut encore chiper la P5 à Hamilton avec 234 points.Derrière, Alonso dispose de 81 points contre 86 à Ocon.

Du côté es constructeurs, là aussi la bataille de la 2e place sera serrée. Ferrari ne compte plus que 19 points d'avance sur Mercedes au championnat, or les flèches d'argent finissent la saison en trombe. Du côté d'Alpine, on souffle avec 19 points de marge sur McLaren, de quoi aborder avec confiance la finale.

Classement course

1

George RUSSELL

Mercedes

Mercedes

71

 1h 38m 34.044s  ( 186.195 km/h )

2

Lewis HAMILTON

Mercedes

Mercedes

71

 1h 38m 35.573s  ( +01.529s )

3

Carlos SAINZ

Ferrari

Ferrari

71

 1h 38m 38.095s  ( +04.051s )

4

Charles LECLERC

Ferrari

Ferrari

71

 1h 38m 42.485s  ( +08.441s )

5

Fernando ALONSO

Alpine

Renault

71

 1h 38m 43.605s  ( +09.561s )

6

Max VERSTAPPEN

Red Bull

Red Bull

71

 1h 38m 44.100s  ( +10.056s )

7

Sergio PEREZ

Red Bull

Red Bull

71

 1h 38m 48.124s  ( +14.080s )

8

Esteban OCON

Alpine

Renault

71

 1h 38m 52.734s  ( +18.690s )

9

Valtteri BOTTAS

Alfa Romeo

Ferrari

71

 1h 38m 56.596s  ( +22.552s )

10

Lance STROLL

Aston Martin

Mercedes

71

 1h 38m 57.596s  ( +23.552s )

11

Sebastian VETTEL

Aston Martin

Mercedes

71

 1h 39m 00.227s  ( +26.183s )

12

Guanyu ZHOU

Alfa Romeo

Ferrari

71

 1h 39m 03.369s  ( +29.325s )

13

Mick SCHUMACHER

Haas

Ferrari

71

 1h 39m 03.943s  ( +29.899s )

14

Pierre GASLY

AlphaTauri

Red Bull

71

 5s de pénalité
 1h 39m 05.911s  ( +31.867s )

15

Alexander ALBON

Williams

Mercedes

71

 1h 39m 10.060s  ( +36.016s )

16

Nicholas LATIFI

Williams

Mercedes

71

 1h 39m 11.082s  ( +37.038s )

17

Yuki TSUNODA

AlphaTauri

Red Bull

70

 

ab

Lando NORRIS

McLaren

Mercedes

50

 Boîte de vitesses

ab

Daniel RICCIARDO

McLaren

Mercedes

0

 Accrochage

ab

Kevin MAGNUSSEN

Haas

Ferrari

0

 Accrochage

Pour résumer

George Russell délivre Mercedes en remportant le grand prix du Brésil. Il s'agit surtout de sa première victoire en grand prix, gagnée devant Lewis Hamilton. Belle performance d'Alpine qui rattrape le raté du sprint avec une 5e place d'Alonso.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.