F1 2023 Monaco GP : Verstappen solide vainqueur, Ocon 3e !
par Nicolas Anderbegani
La pluie a animé la course

F1 2023 Monaco GP : Verstappen solide vainqueur, Ocon 3e !

Malgré quelques petites frayeurs, Max Verstappen a dominé la course et a survécu à l'arrivée de la pluie. Il creuse l'écart sur Perez qui a vécu un calvaire.

Zapping Le Blogauto La Porsche Panamera en avant premiere

Une 1ère ligne explosive avec Max Verstappen en pole position et Fernando Alonso en embuscade, sur l’une des courses où l’espagnol a le plus de chances de jouer la gagne. Esteban Ocon est 3e, Charles Leclec 6e après sa pénalité.

Verstappen part en mediums contre des hards à Alonso. L’espagnol ne joue peut-être pas le dépassement sur le néerlandais au départ, mais une stratégie différente avec l’éventualité un safety car qui pourrait redistribuer les cartes, d’autant que dépasser est très difficile, même avec un rythme et des pneus meilleurs que celui qui vous précède. Ocon est en mediums, Sainz en hards. Même top pour le 3e ligne avec Hamilton et Leclerc.

Départ

Alsono a coupé la trajectoire au départ et a dû défendre sur Ocon. Le trio de tête reste le même. Hamilton était à deux doigts de passer Sainz à la relance dans la montée du casino.

Ça a tapé derrière, au niveau de Stroll qui a heurté le rail et a subi des dégâts ainsi qu’une crevaison. Beau départ d’Hulk 14e, annulé par des dégâts également, l’allemand doit repasser aux stands. Perez s’arrête et repasse en durs. Même solution pour Zhou chez Alfa Romeo. Une course entière en hards peut-être, voilà une information à suivre.

Tour 3

Verstappen compte 1.5s sur Alonso. Leclerc essaie d’être pressant sur Hamilton.

Tour 5

Pénalité pour Hulkenberg à cause de son freinage bourrin qui a provoqué le contact avec Stroll. Verstappen compte 2s sur Alonso, Ocon est déjà à 6.5s, emmenant un train avec Sainz, Hamilton, Leclerc et Gasly. Russell suit à 1.5 de Gasly. On se dirige vers une course d’attente où certains espèrent un « facteur X » qui viendrait chambouler la chronologie…

Tour 8

Alonso s’accroche au rythme de Verstappen, mais Ocon est déjà à 8 secondes du leader. 1 seconde au tour en moyenne. L’Alpine fait un peu bouchon devant Sainz, mais Hamilton est décroché de Sainz avec plus de 2s d’écart.

Tour 11

Sainz est très pressant sur Ocon qui semble en délicatesse avec les gommes. Et Il tente de plonger à la chicane, mais trop tardivement . Il bloque les freins et touche le français sur l’arrière !  Son aileron est abimé sur le flap gauche. La pièce d’aileron s’est détachée, l’espagnol n’est pas forcé de stopper mais il va sans doute perdre un peu d’appui. L’attaque était un peu optimiste. Ocon a été déséquilibré et a dû couper la chicane. Les deux s’en sortent bien…

Tour 13

Alonso suspecte une crevaison sur l’avant, il est désormais à 5.3s de Verstappen. L’équipe le rassure.

Tour 16

Verstappen tranquille avec 6.2 d’avance sur Alonso qui cependant joue sur une stratégie différente. Ocon est toujours 3e à 18.4 secondes, et Sainz ne le presse plus autant. Des écarts de 2-3s séparent les suivants. Sainz reçoit un avertissement pour son freinage raté.

Tour 17/18

Dépassement de Magnussen sur Sargeant à Mirabeau ! Joli. Et Stroll plonge à la Rascasse, comme Bianchi en 2014. Superbe dépassement opportuniste du canadien. Perez en proite pour passer aussi à Noguès. Hulkenberg passe Zhou dans la montée du Casino après que le chinois se soit raté à Saint Dévote.

Tour 20

Joli dépassement d’Hulkeberg sur Sargeant à la chicane, plongeon parfait.

Tour 21

Ferrari veut piéger Ocon en faisant un faux appel aux stands de Sainz et forcer le français à stopper, mais personne n’est dupe.

Tour 24/25

Chaud entre Magnussen et Stroll, et Perez en embuscade.

Ferrari informe Sainz qu’Alonso signale du graining sur les Hard au niveau de l’arrière gauche, et le pilote Ferrari confirme le même phénomène pour lui. Une dégradation plus importante que prévue.

Au tiers de course, Verstappen est largement devant, avec 11.5s sur Alonso et 29.5s sur Ocon, qui désormais maintient Sainz à 1.5s

Tour 28

Quant à la pluie, c’est le suspense. Le ciel se couvre, se noircit un peu mais rien n’est sûr. McLaren informe Norris d’un risque de pluie faible d’ici une dizaine de tours, alors que Ferrari table sur une pluie d’ici 40’. Qui a juste ?

Ferrari refait le coup du pit stop fake…bon, ça ne marche vraiment pas.

Verstappen commence aussi à se plaindre du pneu avant gauche qui est marqué par du graining.

Tour 29

De Vries 12e emmène un train très pressant derrière lui avec Bottas, Magnussen, Stroll, Perez et Hulkenberg. Verstappen leur revient déjà dessus.

Tour 30

Verstappen est dans le trafic, il a tourné en 1.18.1 alors qu’Alonso a fait 1.16.9. Le champion du monde va prendre un tour à Perez !

Tour 32

Arrêt d’Hamilton qui passe les Hards, il repart 8e devant Tsunoda. Ferrari demande à Leclerc de pousser pour un overcut sur l’anglais.

Tour 33

Ocon aux stands, 4.2 c’est un peu long !

Pendant ce temps, Perez essaie de doubler à la chicane Stroll qui laissait passer Verstappen. Le mexicain touche Stroll en se rabattant sur lui, passe en coupant la chicane et ne rend pas la position. Normal ?

Tour 34

Sainz stoppe et Ocon reste devant. Verstappen veut s’arrêter, mais red Bull rechigne à laisser passer Alonso. Dilemme pour le néerlandais.

Tour 36

Perez heurte Magnussen à la relance de la chicane. Il s’arrête au tour 36 et doit changer l’aileron. Course calamiteuse…

Sainz est fou de rage à la radio, il ne voulait pas s’arrêter mais Ferrari s’inquiétait de la remontée d’Hamilton qui a fait le meilleur tour, c’est l’homme le plus vite en piste car il a bénéficié d’une piste claire. Sainz demande le rythme de Leclerc et peste car il estime qu’il allait plus vite avant son arrêt…la Scuderia a dû vouloir profiter d’un undercut sur Ocon avec l’arrêt un peu long de l’Alpine.

Tour 38

Encore très chaud entre Magnussen et Stroll. Le canadien a tenté de forcer à Noguès mais ça se touche. Vont-ils finir la course ?

Mi-course

Verstappen est encore sur ses mediums et leader avec 9s sur Alonso encore sur ses hards, Leclerc est désrmais 3e à 28s mais ne s’est pas arrêté. Gasly et Russell P4 et 5 ne se sont pas arrêtés non plus et sont sur leur train de gommes dures. Viennent ensuite ceux qui ont déjà stoppé, Ocon est 6e avec ses pneus durs frais, devant Sainz et Hamilton.

Tour 43

Stroll boue derrière Magnussen. Devant, ceux qui ne se sont pas encore arrêtés sont dans l’expectative. La pluie pourrait arriver, et donc il faut faire le bon choix. S’arrêter maintenant, au risque de devoir repasser prendre des pluies, ou continuer de souffir avec les pneus usés.

Leclerc n’est pas sur un rythme très rapide, il est rattrapé par Gasly et Russell. Et il stoppe ! Il repart 8e, derrière Hamilton. Il va pouvoir reprendre un meilleur rythme avant que Galsy et Russell ne stoppent aussi.

Tour 46

Aston annonce à Alonso de la pluie potentielle d’ici 15 tours

Tour 48

Gasly aux stands en 2.5, très bien. Leclerc est repassé.

Tour 50

Quelques gouttes vers le Fairmont et le Portier, annonce la radio à Verstappen. Russell en signale à Massenet juste avant le Casino. Mais on est encore loin de penser aux intermédiaires…pour l’instant.

Tour 52

Russell indique que la pluie s’intensifie. C’est le secteur du tunnel qui est concerné.

Tour 53/54

Ça pleut fort ! Sainz est sur Ocon ! Il coupe la chicane et rend la position à Ocon.

Ça ralenti fort à partir du Casino. Mode survie dans le secteur 2.

Ocon protège encore à la chicane. Sainz est très pressant. Avec des mediums, il a plus de grip.

Tours 55/56

Il pleut beaucoup entre Casino et le tunnel. Alonso aux stands, en mediums ! Un sacré pari !

Ocon en intermédiaires ! c’est le pari ! Hamilton aussi. Et c’est bien vu !  Sainz à la faute ! Il a glissé dans la descente de Mirabeau et a tapé le mur de pneus. Il repart et s’en sort bien, il aurait pu abandonner. La Ferrari est solide, mais l’espagnol a perdu de précieuses secondes.

Tout le monde est rappelé en inter, grosse erreur d’Aston qui venait de mettre des mediums à Alonso !  Verstappen passe aux stands et reste en piste. Les Ferrari à la rue. Double arrêt à enchaîner pour la Scuderia.

Stroll est sorti de la piste, il a plié la suspension à l’épingle et joue au billard.

Leclerc ressort juste devant Gasly. Mais les Mercedes sont passées devant. Bonne pioche stratégique pour l’étoile.

Verstappen toujours devant Alonso et Ocon. Le néerlandais a frôlé la correctionnelle au portier. Une sacrée opportunité manquée par Alonso.

Tour 59

Magnussen, qui avait été laissé en slicks durs, rentre péniblement aux stands en tapant à la rascasse, mais il parvient à reculer et à repartir. Il va tester les maxi pluie.

Sargeant a fauté à l’épingle. Perez passe les maxi pluie aussi.

Pénalité pour Russell, qui avait pris l’échappatoire et qui en repartant a été percuté par Perez. Relance dangereuse selon la direction, mais Russell ne voyait rien. Le mexicain a fait une grosse équerre ensuite dans la piscine et a touché le mur. La Red Bull a laissé des débris.

Tour 62

La pluie devrait cesser dans quelques minutes, mais les conditions resteront humides en piste. Ocon est toujours 3e et maintient Hamilton à 2s. Verstappen a creusé l’écart sur Alonso et compte presque 20 secondes d’avance.

Tour 64

Nouvelle pénalité pour Hulkenberg, qui prend 10s.

Tour 65

La pression risque de s’accentuer sur Ocon. Russell demande une consigne pour passer Hamilton et tenter d’aller chercher l’Alpine, quitte à rendre sa position s’il n’y parvient pas. Le champion du monde britannique va-t-il accepter de céder sa position ? En tous cas, Russell semble plus rapide.

Tour 67

La piste commence à s’assécher, et assez vite, selon Perez.

Tour 68/69

Avertissement pour Gasly qui a court-cicuité la chicane sur un freinage délicat. Attention à ne pas le refaire…

En attendant, très beau dépassement de Norris sur Tsunoda dans la ligne droite pour la P9. Norris est très rapide en ce moment. Le japonais se plaignait des feins. Au tour suivant, Piastri fait exactement la même manœuvre mais le freinage à sainte dévote était compliqué.

Tout droit pour Tsunoda qui souffre avec ses freins. Il vitupère à la radio.

Tour 70

Sainz très pressant sur Gasly. L’espagnol va rêver des Alpine cette nuit…ou plutôt faire des cauchemars.

Avertissement pour Verstappen qui a touché le mur à la sortie de la chicane de la piscine, attention ! Il a tout de même 24 secondes de marge.

Derniers tours

La trajectoire commence un peu à s’assécher. Perez repasse aux stands, on délaisse les « full wet ». Il remet des inter.

Plus que trois tours. Hamilton n’a pas dit son dernier mot et maintient la pression sur Ocon pour la 3e place. L’écart dépasse à peine la seconde.

C'est l'arrivée : Victoire de Verstappen, la 39e. Solide dans toutes les circonstances, Max fait une excellente opération, c’est peut-être un premier tournant du championnat car Perez fait un zéro pointé ici.

Alonso monte encore sur le podium. Quelques regrets sans doute au moment où la pluie est arrivée, car la tête était jouable, mais l’espagnol obtient le meilleur résultat d’Aston et reprend même de gros points à Perez.

3e place, superbe podium pour Ocon qui a résisté à Sainz puis Hamilton. Le français décroche son 3e podium en carrière et apporte un grand bol d’air frais à l’écurie.Les Alpine étaient à la bagarre avec les Mercedes et les Ferrari, c'est ce que l'on veut voir. A confirmer à Barcelone, car Monaco est très atypique.

Hamilton et Russell suivent, Leclerc est 6e et a vu Gasly lui revenir dessus dans les derniers tours. Sainz 8e. Ferrari délivre encore une course décevante. Norris et Piastri clôturent le top 10.

Classement course

    1 Max Verstappen Red Bull Racing
    2 Fernando Alonso Aston Martin +27.921 2
    3 Esteban Ocon Alpine +36.990 2
    4 Lewis Hamilton Mercedes +39.062 2
    5 George Russell Mercedes +56.284 1
    6 Charles Leclerc Ferrari +61.890 2
    7 Pierre Gasly Alpine +62.362 2
    8 Carlos Sainz Ferrari +63.391 2
    9 Lando Norris McLaren 1L 2
    10 Oscar Piastri McLaren 1L 1
    11 Valtteri Bottas Alfa Romeo 1L 1
    12 Nyck De Vries AlphaTauri 1L 1
    13 Guanyu Zhou Alfa Romeo 1L 2
    14 Alexander Albon Williams 1L 2
    15 Yuki Tsunoda AlphaTauri 2L 1
    16 Sergio Perez Red Bull Racing 2L 5
    17 Nico Hulkenberg Haas F1 Team 2L 3
    18 Logan Sargeant Williams 2L 3
    19 Kevin Magnussen Haas F1 Team -- 2
    20 Lance Stroll Aston Martin -- 1

 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

39e victoire de Max Verstappen qui devance Fernando Alonso et un excellent Esteban Ocon, 3e pour Alpine devant les Mercedes. Le tiercé de départ s'est maintenu, malgré l'arrivée de la pluie qui a animé la course dans sa seconde partie.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.