F1 : un retour progressif de Toyota ?
par Nicolas Anderbegani
Un accord pourrait être conclu avec Haas

F1 : un retour progressif de Toyota ?

S’étant engagé en 2002 comme constructeur à part entière, Toyota avait quitté la Formule 1 à l’issue de la saison 2009, sur fond de crise économique mondiale. Depuis, le géant japonais a connu la gloire en Endurance et en WRC, mais plusieurs signes indiquent que Toyota pourrait revenir dans le cycle de la F1.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Les derniers bruits du paddock entendus à Silverstone, et notamment relayés par le média RacingNews365.com, font état d’un rapprochement imminent entre Toyota et Haas.

Première étape : le branding !

Haas, qui est actuellement allié à Ferrari, pourrait dans un premier temps recevoir un appui financier de Toyota via un accord de sponsoring similaire à celui opéré par Sauber et Alfa Romeo ces dernières années. Toyota seait visible chez Haas dès la saison prochaine avec des logos du constructeur sur les voitures d'Oliver Bearman et d’Esteban Ocon, qui semble très proche d’un accord avec l’écurie après avoir annoncé son départ d'Alpine.

Lorsque l'accord entre Ocon et Haas a été pressenti, de nombreuses personnes ont demandé pourquoi l'ancien vainqueur du Grand Prix signerait pour la petite équipe mais l'éventuelle arrivée de Toyota serait un argument de poids, puisque le Français poursuivrait sa carrière en F1 avec au moins une formation semi-usine.

Une collaboration technique à suivre ?

Repris en main par Komatsu après le limogeage de Guenther Steiner, Haas relève la tête cette saison et vient d’enchaîner plusieurs résultats solides, notamment grâce à Niko Hulkenberg qui a terminé 6e e Autriche et en Angleterre. Les machines Haas sont construites par Dallara en Italie depuis les débuts de l'équipe en 2016, mais le brandig Toyota pourrait rapidement s’accompagner d’une collaboration technique, partiellement ou totalement reprises par le siège de Toyota Gazoo Racing à Cologne à partir de 2025.

Si la machine de course F1 2026 de Haas est déjà produite avec la coopération du constructeur japonais, la source d'énergie proviendra toujours de Ferrari, car la coopération entre les parties est valable jusqu'à fin 2028. Il se peut également que l'équipe américaine et le constructeur japonais resserrent encore plus les liens plus tard, ce qui pourrait même signifier un rachat complet.

Comme cela a déjà été divulgué, Toyota étudie la possibilité de participer à la F1 depuis au moins un an et de lancer un éventuel programme moteur, mais jusqu'à récemment, le silence était de mise sur la question. On sait peu de choses sur la façon dont la participation prochaine en F1 affecte les autres activités de Toyota en sport automobile, telles que la participation au Championnat du monde des rallyes et au Championnat du monde d'endurance, où ils sont présents avec un programme d'usine. Avec Hyundai qui s'intéresse au WEC et Toyota qui veut revenir en F1, le WRC a peut-être du souci à se faire...

Gene Haas, le propriétaire américain de l'équipe, aurait depuis longtemps envisagé de vendre l'équipe. L'homme d'affaires était récemment présent personnellement au Red Bull Ring et à Silverstone : Si un grand constructeur rejoint l'équipe avec un investissement plus sérieux, les charges du propriétaire seront réduites et il sera possible de conserver une partie ou la totalité de l'équipe.

 

 

 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men Life
 

Pour résumer

Toyota a quitté la F1 15 ans auparavant déjà, mai le géant japonais pourrait revenir progressivement et de manière étonnante via un partenaire commercial puis technique avec l'écurie américaine Haas, qui cherche sans doute un repreneur ou en tous cas de l'argent frais depuis un bon moment.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.