par Pierrick Rakotoniaina

Essai Mitsubishi Eclipse Cross PHEV

Mitsubishi s'apprête à mettre l'Outlander à la retraite. Son remplaçant s'appelle Eclipse Cross PHEV. Aura-t-il le même succès? Nous l'avons mis à l'épreuve en Bretagne. 

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Un design très distinctif

Le style du Mitsubishi Eclipse Cross PHEV (oui, c'est un peu long à dire...) ne le rend pas vraiment discret. Sa face avant au design plutôt audacieux trouverait sa place dans un futur opus de Transformers. Large calandre, feux très étirés, joncs chromés... vos rétroviseurs se souviendront de son passage. Ce rouge lui va plutôt bien.

Il a l'air assez haut sur pattes, comme prêt à en découdre sur certains chemins difficiles de l'arrière-pays breton. Ses traits tirés et ses lignes coupées au katana lui donnent une forte personnalité dans un segment assez surchargé. Si l'avant parait hyper moderne, on n'en dirait pas autant de l'arrière. Il se distingue très nettement de la concurrence et de l'Outlander qui jouait pour sa part plutôt dans la discrétion.

Une mise à jour à bord s'impose...

À bord, le crossover japonais semble faire un pas en arrière, par rapport à la modernité affichée par les stars du marché. Mobilier et finition assez datés, compteurs à aiguilles... il manque des équipements devenus courants, comme la recharge des smartphones par induction entre autres. Gadget inutile pour certains, mais qui mériterait d'être présent dans la dotation vu le prix de la voiture.

Il y a bien un large écran tactile trônant au milieu de la planche de bord. Le problème est que l'ergonomie et l'efficacité du système d'infotainment n'est pas au niveau. Le GPS a eu des ratés et coupe la conversation téléphonique quand il donne une instruction vocale. Agaçant quand on a besoin des deux. Notre smartphone s'est en outre régulièrement désynchronisé. Espérons que les futurs clients seront plus chanceux.

Un système hybride efficace

Le système hybride fonctionne sur le même principe que celui de l'Outlander. Néanmoins, ici le bloc thermique ne développe que 98 chevaux. Les deux puissants moteurs électriques placés sur le train avant et arrière sont alimentés par une batterie de 13,8 kWh. Ils tractent seuls la voiture. Le thermique sert principalement de générateur, mais intervient également pour faire tourner directement les roues à haute vitesse seulement. On peut atteindre aisément les 130 km/h en mode full électrique.

Le bloc 4 cylindres finit par intervenir au bout de presque 40 kilomètres dans notre réalité, sans chercher à avoir une conduite économique. Il n'y a pas de boite de vitesses, la transmission ne comptant qu'un seul rapport. La douceur de fonctionnement le rend particulièrement facile à vivre. C'est ce qui le rend plus docile et agréable face aux concurrents pensés autour du moteur à combustion interne. Les performances moyennes (0 à 100 km/h en 11s) mais suffisantes ne le mettent pas dans le peloton de tête dans ce domaine.

Un mode "Tarmac", comme la Lancer Evolution

Ce Mitsubishi Eclipse Cross PHEV tire ainsi son épingle du jeu au chapitre de la consommation, celle-ci restant réellement en dessous des 8 litres même en conduite dynamique. Elle peut descendre aux alentours des 5, à un rythme de père de famille responsable. Son format compact le rend facile à mener quand la route trace quelques virages. Son poids conséquent ne s'avère pas si pénalisant que cela. Etrangement, c'est en passant sur les dos d'âne des villages traversés, qu'on se plaint de l'amortissement rigide dans cette situation.

Si l'on ne cherche pas à faire du sport dans cet engin qui n'est pas prévu pour cela, il fait son office sans sourciller. On prend même un certain plaisir à le bousculer un peu. Il fait preuve d'un comportement assez équilibré sans vraiment de fausse note. Notez qu'il s'agit du SUV compact à transmission intégrale le moins cher (dans sa version entrée de gamme). Mitsubishi n'en oublie pas certains de ses fondamentaux, avec de nombreux modes. Le programme "Tarmac" est notamment hérité de la légendaire Lancer Evolution... Excusez du peu!

De 39 990 à 47 490 €

À 39 990 €, il offre déjà quasiment tous les équipements disponibles. Ainsi la gamme des tarifs s'étendant jusqu'à 47 490 € ne dévoile pas de mauvaises surprises avec des pingreries disponibles seulement en options. Toutefois il arrive sur un marché qui s'est largement étoffé. Cette émulation a conduit les constructeurs a musclé leur jeu au chapitre très important de la vie à bord. L'Eclipse Cross PHEV devra vite se mettre à jour pour tenir la comparaison. Sa vraie transmission intégrale reste un de ses meilleurs atouts, en plus d'un système hybride éprouvé et efficace.

+ON AIME

  • Efficacité système hybride
  • Consommation contenue
  • Vraie transmission intégrale

-ON AIME MOINS

  •  Intérieur daté
  • Certains équipements peu efficaces
  • Performances un peu justes

Mitsubishi Eclipse Cross PHEV
Prix (à partir de)39 990 €
Prix du modèle essayé47 490 €
Bonus / Malus- 2 000 €
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne - Injection directe turbo essence + élec. av + ar
Cylindrée (cm3) 2 360
Puissance (ch/kW)188 / 139
Couple (Nm)th. 193 + élec. av. 137 / élec. ar. 195
Transmission
Roues motricesintégrale
Boîte de vitesses auto. 1 rap.
Châssis
Freins à disques
Jantes et pneus 225/55 R18
Performances
Vitesse maximale (km/h)162
0 à 100 km/h (s)10,9
Consommation
Cycle mixte (l/100 km)2
CO2 (g/km) 46
Dimensions
Longueur (m)4,55
Largeur (m) 1,81
Hauteur (m) 1,68
Empattement (m) 2,67
Volume de coffre (l) 328
Poids (kg) 1 900

Pour résumer

Mitsubishi s'apprête à mettre l'Outlander à la retraite. Son remplaçant s'appelle Eclipse Cross PHEV. Aura-t-il le même succès? Nous l'avons mis à l'épreuve en Bretagne. 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.