par La rédaction

Renault maintient Carlos Ghosn dans ses fonctions

Lors d'une réunion tenue cette semaine, le conseil d'administration de Renault a convenu de maintenir de Carlos Ghosn dans ses fonctions de PDG de la marque au Losange. Ses rémunérations ont été examinées et sont conformes à la loi.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Après une enquête interne, et notamment une revue des documents financiers de l'homme d'affaires franco-libanais, le conseil d’administration de Renault a "conclu, de manière préliminaire, à la conformité des éléments de rémunération du président-directeur général de Renault et des conditions de leur approbation au regard des dispositions légales et des recommandations de l'Afep-Medef". Le comité a aussi demandé à l’équipe juridique du constructeur de "poursuivre leur analyse des informations qui leur ont été fournies, en lien avec les avocats de Nissan [...] et de leur faire rapidement un nouveau point sur la situation”.

Ghosn et Kelly risquent 10 ans de prison ferme et une lourde amende

En cas de maintien des positions de Carlos Ghosn, l'affaire serait portée en justice et il risquerait une peine de 10 ans de prison et une lourde amende pouvant aller jusqu'à 6,2 millions de dollars, d'après les confrères japonais du Nikkei. Pour rappel, si aucune irrégularité n'a été constatée par le fisc français, le dirigeant franco-libanais est accusé d'avoir omis de déclarer aux autorités boursières japonaises environ 5 milliards de yens (38 millions d'euros) de revenus sur cinq années, de 2010 à 2015, puis 4 milliards de yens (31,1 millions d'euros) entre 2015 et 2018. Ghosn est aussi cité pour avoir utilisé les fonds propres à la société pour des biens immobiliers personnels.

Le tandem Bolloré - Lagayette confirmé à l'exécutif

Autre décision importante à l'issue de cette réunion, le duo Thierry Bolloré-Philippe Lagayette, présent par intérim en remplacement de Carlos Ghosn depuis le 20 novembre dernier, a été confirmé dans ses fonctions sur l'exécutif au sein de la marque au Losange. Démis de ses fonctions de PDG chez Nissan et Mitsubishi, Renault renouvelle donc sa confiance à Ghosn, en attendant le dénouement de cette affaire. A noter que la garde à vue de Ghosn est maintenue jusqu'au 20 décembre et peut encore être prolongée de 10 jours après cette date, selon la législation nippone.

Via AFP et Reuters.

Pour résumer

Lors d'une réunion tenue cette semaine, le conseil d'administration de Renault a convenu de maintenir de Carlos Ghosn dans ses fonctions de PDG de la marque au Losange. Ses rémunérations ont été examinées et sont conformes à la loi.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.