par Thibaut Emme
Un signe de reconnaissance selon FO

Primes exceptionnelles chez Renault

Le Groupe Renault va verser une prime inattendue à ses 42 000 salariés en France. Environ 1000 € ou plus, grâce à plusieurs aides cumulées. Les syndicats sont satisfaits de ce geste de reconnaissance.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Selon le décompte de France Info, les 500 € seront versés via l'ex-prime Macron qui s'appelle désormais "Prime pouvoir d'achat". A cela pourra s'ajouter une prise en charge par le groupe automobile de trois mois de la mutuelle santé soit environ 315 €. Il y aura également une prime de transport de 100 €. Enfin, les salariés pourront monétiser (ie. se faire payer) trois jours de RTT qui seront alors majorés de 25%.

Ces coups de pouce sont appliqués à tous les salariés, mais aussi les intérimaires qui travaillent en France pour le groupe Renault. Surtout, c'est une aide supplémentaire et cela ne préjuge en rien des futures négociations salariales qui doivent débuter en fin d'année pour l'année 2023.

Côté syndicats, on est évidemment contents de cette aide d'un millier d'euros.

"Nous sommes satisfaits. Compte tenu du redressement de l'entreprise annoncé pour le premier semestre, c'est une reconnaissance de l'effort des salariés. Il était important que dans le contexte actuel, ces bons chiffres se traduisent très rapidement par une hausse du pouvoir d'achat des salariés." - Mariette Rih, déléguée syndicale Force Ouvrière chez Renault sur France Info.

Concrètement, la prime pourvoir d'achat et la prime de transport (600 € au total) seront versés dès le mois d'octobre. Le reste s'étalera sur la fin de l'année. Tout ceci est soumis à accord des syndicats d'ici la fin du mois, mais cela ne devrait pas poser de problème.

Notre avis, par leblogauto.com

Renault a décidé d'un geste plus que symbolique. Cela va lui coûter plusieurs dizaines de millions d'euros alors que le groupe se relève d'une situation très périlleuse. Mais, c'est aussi une marque forte faite envers les salariés qui ont accepté des conditions de travail dégradés pendant la pandémie, et même avec la crise des semi-conducteurs.

Est-ce que cela pourrait donner des idées aux autres groupes français, automobiles ou non ? Peut-être. Evidemment, il y aura toujours des ronchons pour faire remarquer qu'une prime, si intéressante soit-elle, ne rentre pas dans le salaire et donc pas dans les futures négociations. Ces dernières s'annoncent âpres entre ceux qui vont vouloir couvrir plus que l'inflation (environ 6% en France) et ceux qui tiennent les cordons de la bourse du groupe.

Pour résumer

Le Groupe Renault a annoncé le versement de plusieurs primes qui, cumulées, représentent environ 1000 € et même plus dans certains cas. 600 € versés dès le mois d'octobre, cela va faire du bien aux 42 000 salariés et intérimaires en France.

Les syndicats sont satisfaits de ce geste de reconnaissance envers des salariés qui font des efforts.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.