par Elisabeth Studer

Lithium : Stellantis devient le deuxième actionnaire de Vulcan Energy

Stellantis se renforce dans le lithium, matière première stratégique pour la fabrication de batteries pour véhicules électriques. Le groupe automobile issu de la fusion entre PSA et FCA est en effet devenu le deuxième actionnaire de Vulcan Energy. Prolongeant parallèlement l'accord d'approvisionnement en lithium auprès de sa future mine allemande jusqu'à 2036.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Stellantis désormais actionnaire de 8 % de Vulcan Energy

Stellantis a indiqué détenir 8% désormais du capital de Vulcan Energy, devenant ainsi le deuxième actionnaire du groupe, après le fondateur et directeur général de Vulcan, Francis Wedin.

Le groupe automobile est d’ores et déjà le client le plus important de Vulcan Energy.

En août 2021, Renault a quant à lui annoncé un partenariat stratégique avec la société pour sécuriser entre 6 000 et 17 000 tonnes par an de lithium.

Accord prolongé pour garantir la production de véhicules électrifiés de Stellantis

L'accord initial, signé en 2021, prévoyait la livraison de 81 000 à 99 000 tonnes d'hydroxyde de lithium entre 2026 et 2031, pour équiper plusieurs centaines de milliers de voitures.

Selon le groupe automobile, ce nouvel investissement doit permettre "d'augmenter la production d'hydroxyde de lithium à faibles émissions nécessaire aux véhicules électrifiés de Stellantis en Europe. Tout en visant à s’affranchir de la Chine, laquelle contrôle une part importante du marché à l’heure actuelle.

Le projet de Vulcan Energy censé être moins polluant

Le projet de mine et de raffinerie de Vulcan Energy, situé dans la haute vallée du Rhin, en Allemagne, est un des principaux projets européens d'extraction de lithium, gérés de telle manière à être moins polluants que la production actuelle en Australie et en Amérique du Sud.

Vulcan prévoit en effet de produire de l'hydroxyde de lithium sans utiliser de combustibles fossiles et avec une empreinte carbone "neutre" dans le cadre de son projet Zero Carbon Lithium.

Notre avis, par leblogauto.com

Pour rappel, Stellantis compte réaliser 100% de ses ventes de véhicules particuliers en électrique en Europe d'ici à 2030, et 50% aux États-Unis. Et pour cela, il a besoin de batteries spécifiques …. Et du lithium pour les produire. D’où la nécessité de construire son indépendance vis-à-vis de la Chine.

Sources : AFP, Stellantis

 

Pour résumer

Stellantis se renforce dans le lithium, matière première stratégique pour la fabrication de batteries pour véhicules électriques. Le groupe automobile issu de la fusion entre PSA et FCA est en effet devenu le deuxième actionnaire de Vulcan Energy. Prolongeant parallèlement l'accord d'approvisionnement en lithium auprès de sa future mine allemande jusqu'à 2036.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.