Zenvo Aurora : un nouveau chapitre commence
Lancer le diaporama
Zenvo Aurora Agil/Tur
+28
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

Zenvo Aurora : un nouveau chapitre commence

En Scandinavie, il n’y a pas que Koenigsegg. Plus discret, moins connu, le danois Zenvo poursuit son chemin et dévoile l'Aurora, en deux versions, lors du concours de Pebble Beach.

Zapping Le Blogauto Essai du Mercedes GLC 220D

Après la ST1 dévoilée en 2009, suivi de son évolution TS1 (elle-même déclinée en variantes TSR, TSR-S et TSR GT), Zenvo présente à Monterey une véritable nouveauté, l’Aurora, une hypercar hybride qui est proposée en deux configurations : l’Agil, pour la piste, et la Tur (touring en danois) pour la route. Nommée d'après « la nature légère, rapide et magnifique du phénomène de lumière rare, Aurora Borealis », la Zenvo Aurora est conçu pour le plaisir de conduire, promettant une « connexion non filtrée entre le siège du conducteur et la route ». 15 ans après sa création, Zenvo veut entrer dans une autre dimension, à l’image de son communiqué, intitulé « le second chapitre ».

Conception inspirée de la F1

L’Aurora repose sur une toute nouvelle conception monocoque modulaire ZM1 de Zenvo, développée avec des experts en structure de carbone Managing Composites, avec des niveaux de rigidité structurelle proches des valeurs exigées en Formule 1. L’ensemble pèse moins de 1300 kilos (un peu plus pour la Tur qui embarque une motorisation électrique supplémentaire) et permet à Zenvo de proposer la voiture la plus légère de leur histoire. Sa conception a été pensée pour que le flux d'air soit canalisé à travers la structure pour favoriser la force d'appui et la stabilité.

Une hypercar à double visage

La partie avant est très agressive, faisant penser aux hypercars du Mans. Le regard très acéré repose sur un capot en flèche enchâssé entre des passages de roues type prototype, un habitacle bulle en forme de cokpit, tandis que la partie inférieure sous le capot est une gueule béante laissant place aux prises d’air. L’Agil, taillée pour la piste, dispose d’un kit aérodynamique extrême qui permet de générer 880 kilos de pression à 250 m/h. Tout est pensé pour l’efficacité et l’appui, avec des ouvertures sur les passages de roues et sur les flancs pour le flux d’air – des éléments de suspension sont apparents - alors que la Tur adopte un profil plus épuré et plus élégant, la ligne de toit plongeante se terminant vers une poupe en bec de canard. L’intérieur se veut résolument sportif avec une fibre de carbone brute omniprésente et une console centrale façon « colonne vertébrale » qui sépare en deux cellules le conducteur et le passager, des compteurs ronds mais aussi, sur la Tur, un certain raffinement matérialisé par des sièges, un volant et une console habillés de cuir. L’ensemble fait un peu penser par certains aspects aux intérieurs des Pagani.

Un V12 "maison"

La première Zenvo utilisait un bloc chevrolet. Le constructeur danois est désormais autonome dans ses motorisations. Le cœur de tous les modèles Aurora est le moteur V12 quadri-turbo de 6,6 litres, développé par MAHLE Powertrain. Tout en aluminium, il ne pèse que 260 kilos et produit 1 250 ch, tournant à 9 800 tr/min. Ce groupe motopropulseur sur mesure est une configuration en V à 90 degrés, montée au milieu derrière le cockpit. Ce V12 est complété par un moteur électrique de 203 chevaux, ce qui permet à l’Agil de totaliser plus de 1400 chevaux et 1400 Nm de couple. La Tur bénéficie de motorisations électriques supplémentaires sur le train avant, portant alors la puissance à 1850 ch et 1700 Nm de couple. Le moteur bénéficiera de l'utilisation du système MAHLE Jet Ignition®, qui a été intégré dans la conception pour permettre au moteur de fonctionner sans avoir besoin de suralimentation pour la protection des composants (λ=1) sur toute la plage de fonctionnement du moteur. C'est devenu une exigence pour la législation Euro 7 récemment annoncée.

Performances et poids optimisés

L’ensemble intègre une marche arrière et un démarrage électrique à la place d'un démarreur traditionnel offrant des gains de poids et d'efficacité. La boîte de vitesses à arbre unique rend les changements de vitesse plus fluides, tandis que l'amortissement électronique du changement de vitesse peut être réglé via les commandes de la cabine. L'engrenage et la cartographie de changement de vitesse sur mesure garantiront que les caractéristiques de changement de vitesse pour les deux modèles différeront considérablement. Agil comportera des changements de vitesse très impliquants et plus mécaniques, similaires à une boîte de vitesses séquentielle familière aux modèles plus axés sur la piste. Tur, en revanche, sera une transition beaucoup plus fluide à travers la bande de puissance.

La transmission comprend un différentiel électronique, tandis que chacun des moteurs électriques produit 150 kW de puissance. Avec un moteur monté dans la boîte de vitesses dans les deux configurations de transmission, un autre moteur est alors situé sur chacune des roues avant pour la configuration à quatre roues motrices. Les moteurs avant agissent comme un système de vectorisation de couple électrique, générant une puissance d'environ 400 kW.

La Zenvo Aurora Agil abat le 0 à 100 km/h en 2,5 secondes, le 0 à 200 km/h en 4,6 secondes et le 0 à 300 km/h en 10 secondes. Quant à sa vitesse maximale, elle est établie à 365 km/h. En version Tur, on évoque sur le papier un 0 à 400 km/h abattu en 17 secondes, et une vitesse maximale portée à 450 km/h. Rien que ça.

50 exemplaires doivent entrer en production pour 2025. Le prix n’a pas été précisé mais on devrait largement cumuler quelques millions d’euros. Encore une hypercar que l’on ne croisera jamais sur la route !

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Zenvo présente le deuxième véritable modèle de sa jeune histoire, l'Aurora, qui se décline dans une version de piste "Agil" et une version de route "Tur". Quoi qu'il en soit, elles embarquent un V12 prodigieux couplé à des motorisations électriques, pour des puissances allant de 1270 à plus de 1800 chevaux.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos