par Elisabeth Studer

Skoda : Menace de grève en vue d'obtenir une hausse des salaires plus conséquente

Zone de turbulence chez Skoda. Les représentants syndicaux de la filiale de Volkswagen, premier groupe industriel de République tchèque, ont menacé jeudi d'organiser des débrayages pour que leurs revendications salariales soient entendues.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Zone de turbulence chez Skoda. Les représentants syndicaux de la filiale de Volkswagen, premier groupe industriel de République tchèque, ont menacé jeudi d'organiser des débrayages pour que leurs revendications salariales soient entendues.

Si dans le cadre de la renégociation de la convention collective, la direction a certes proposé une hausse des salaires de 3%, au delà du versement d'une prime, les syndicats ne s'estiment pas satisfaits sans toutefois préciser le niveau de revalorisation qu'ils souhaitent obtenir. Si l'on en croit la télévision publique tchèque, leur demande initiale avoisinait 6,5% d'augmentation, mais le pourcentage a été revu par la suite à la baisse.

Dans leur note d'information hebdomadaire, les représentants syndicaux précisent que les équipes du matin et de l'après-midi pourraient réduire leur journée de travail d'une heure le 15 avril et manifester devant le siège du constructeur automobile. Ils se réservent la possibilité d'engager d'autres actions, dont la fourchette varie entre médiation et grève illimitée.

Rappelons que Skoda emploie environ 24 600 salariés, y compris des intérimaires. Premier exportateur de République tchèque, le constructeur a réalisé en 2014 un bénéfice net de 665 millions d’euros en 2014, en hausse de 46% par rapport à 2013. La société affiche des ventes record en Europe de l’Ouest et en Chine, où elle entend continuer à se développer. Le constructeur a pour la première fois franchi le seuil du million de véhicules vendus en une année. De ce fait, le dividende versée par Skoda à sa maison mère a été multiplié par deux et demi, à quelque 500 millions d'euros.

En bref, de bons résultats dont les salariés aimeraient profiter plus largement. Dans le cadre des discussions visant à établir une nouvelle convention collective, les syndicats se sont déjà mis d’accord avec la direction sur une prime de 24 000 couronnes pour 2014 (880 euros). Cette même prime était de 16 000 couronnes (586 euros) l’année précédente.

Le salaire moyen des ouvriers des usines Škoda Auto s’établit à l’heure actuelle à environ 34 000 couronnes (1244 euros). Si les salariés voient leurs prétentions salariales acceptées par la direction, ce salaire moyen pourrait passer à près de 36 000 couronnes (1317). Le régime qui organise les heures supplémentaires ou au contraire des journées où les salariés font mois d’heures de travail constitue au autre sujet de discorde.

A noter que Skoda prévoit une nouvelle hausse de ses ventes en 2015, son objectif étant de les porter à au moins 1,5 million par an d'ici les prochaines années.

Sources : Reuters, Radio Praha

Crédit Photo : Skoda

Pour résumer

Zone de turbulence chez Skoda. Les représentants syndicaux de la filiale de Volkswagen, premier groupe industriel de République tchèque, ont menacé jeudi d'organiser des débrayages pour que leurs revendications salariales soient entendues.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.