Accueil 4x4 Essai Volvo C40 Recharge Twin

Essai Volvo C40 Recharge Twin

0
48
PARTAGER

Volvo s’invite sur le segment des SUV coupés avec le C40. Chez nous, il n’existera qu’une version 100% électrique. Nous en avons pris le volant, quelques jours après avoir gouté au XC40 avec la même motorisation.

Un style dynamique et moderne

Le nouveau Volvo C40 se rapproche visuellement du XC40. Pourtant, il se montre différent en style, et partage très peu d’éléments de design. Ça ne vous a peut-être pas sauté aux yeux, mais la face avant s’avère assez éloignée de celle du SUV. Son regard se distingue avec des phares un peu plus agressifs. Le bouclier n’a pas non plus le même dessin.

Le profil fait partie de la signature de ce C40. De ce point de vue-là, on repère immédiatement son allure de coupé. L’arrière n’a strictement rien de commun avec le XC40. En guise de feux, des bandes de leds (à technologie pixels) reprenant en partie les lignes de la signature lumineuse habituelle. L’aileron lui donne la touche de sportivité voulue par le constructeur.

Des matériaux recyclés

A l’intérieur, on reconnait immédiatement l’environnement propre à la maison Volvo, et très proche du XC40. La constructeur suédois entend en faire également un porte-drapeau de sa démarche environnementale. Ainsi, on ne trouve aucun cuir d’origine animale. Des matériaux recyclés remplacent tous les revêtements, à l’exception de quelques plastiques.

Sous certains aspects, l’habitacle perd un peu en qualité perçue, mais on pinaille. Pour se démarquer, le panneau face au passager au dessin exclusif s’éclaire la nuit. Il emporte évidemment toutes les technologies appréciées dans le XC40, que ce soit en termes d’aides à la conduite ou de confort. La tête proche du toit assez bas, change l’impression à bord. Toutefois, même les grands trouvent aisément leur place à l’arrière.

Technologies Google embarquées

Les habitués des smartphones comprendront facilement comment accéder aux fonctions du système Google. La navigation basée sur Maps, donne en temps réel la capacité de batterie qu’il restera  à l’arrivée. Si nécessaire, elle intègre l’arrêt à une borne pour rejoindre la destination. Cela offre une certaine sérénité, notamment sur les longs parcours, avec une précision insoupçonnée. On peut ainsi lui faire confiance sans crainte.

Avec 408 chevaux, il faut toutefois savoir rester raisonnable. La tentation d’ouvrir les gaz en grand est permanente. Néanmoins, vos passagers sauront sans doute calmer vos ardeurs, les grosses accélérations successives n’étant pas agréables pour l’estomac. Rien ne l’effraie, avec ses reprises canons et son gros couple immédiatement disponible. Rassurez-vous, on peut adopter aisément une conduite apaisée.

Batterie de 75 kWh

Pour optimiser la consommation et l’autonomie, Volvo a intégré un système dit « One Pedal ». Cette fonction, déjà vue chez d’autres constructeurs, renforce le frein moteur, au point de se passer de la pédale de gauche. Nous faisons partie de ceux qui ont du mal à se familiariser avec cette façon de conduire. On préfère de loin la roue libre, permettant plutôt d’économiser l’énergie.

Côté châssis, le XC40 se montre plus confortable que ce C40. Il s’agit pour Volvo de le rendre un peu plus dynamique, pour mieux coller à son image de SUV coupé sportif. Mais ne vous attendez pas  à un amortissement radical. Il a plutôt vocation à s’apprécier sur des longs itinéraires et au quotidien. Pourtant, on en laisse pas mal sur place avec une telle puissance.

Dès 62 250 €

Au chapitre des consommations, notre parcours exclusivement périurbain, nous promettait une autonomie d’à peine 300 km (batterie de 75 kWh). On l’imagine toutefois assez proche du XC40 en la matière. Ce dernier sur autoroute, lors d’un parcours de 350 km, nous permettait de parcourir un peu plus de 200 km sur une charge, en roulant à 130 km/h. On aurait pu gagner une poignée de kilomètres en roulant moins vite. Mais cela n’a pas d’intérêt, vu qu’il suffit simplement de pouvoir rejoindre la borne rapide suivante dans ce cas de figure.

Le C40 100% électrique, dans sa version Recharge Twin première édition coute cher. 62 250 € avant déduction du bonus. Normalement, ce tarif ne lui permet pas d’y avoir droit, mais Volvo applique une remise le faisant passer en dessous du seuil des 60 000 €.

+ON AIME
  •  Design
  • Technologies
  • Espace à bord
ON AIME MOINS
  •  Tarif élevé
  • Consommation un peu haute
  • One Pedal pas très agréable (désactivable)

 

Volvo C40
Prix (à partir de)62 250 €
Prix du modèle essayé62 250 €
Bonus / Malus– 2 000 €
Moteur
Type et implantationX2 électriques
Cylindrée (cm3)
Puissance (ch/kW)408 / 300
Couple (Nm) 660
Transmission
Roues motrices intégrale
Boîte de vitesses auto
Châssis
Freinsà disques
Jantes et pneus 245/45 R20
Performances
Vitesse maximale (km/h)180
0 à 100 km/h (s) 4,7
Consommation
Cycle mixte (kWh/100 km)20,7 à 22,3
Autonomie (km)jusqu’à 441
Dimensions
Longueur (mm)4 440
Largeur (mm) 1 873
Hauteur (mm)1 591
Empattement (mm) 2 702
Volume de coffre (l)413 + 31(av)
Poids (kg)2 185

 

Poster un Commentaire

48 Commentaires sur "Essai Volvo C40 Recharge Twin"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

Plus de 60k€ et une autonomie très moyenne, non merci, je préfère le model Y du coup ou j’achète pour le même prix 2 e208 ça me fera +/-700km d’autonomie comme ça 😆. Qd à l’aspect coupé il est loupé, pas si simple à faire hein, mieux vaux allez chez BMW pour ça.
Je me demande du coup à qui il va s’adresser ? Le model Y semble mieux en tout point et tesla a une meilleure image.

panama
Invité

Ah non Tesla n’a pas du tout une meilleure image. Et puis côté qualité de construction ça n’a rien à voir.
Le seul avantage du Model Y c’est son autonomie – la belle affaire on n’est pas sur la même clientèle. Le Model Y c’est le véhicule principal et ce C40 fera une parfaite seconde voiture pour Madame !

Amazon
Invité

Madame ne conduit pas la voiture principale?

wizz
Membre

panama
si de par leur image (ps: qualité, image perçue) les Tesla Y et Volvo C40 ne seraient pas sur la même clientèle, alors ça serait difficile de voir ces 2 véhicules achetés par un couple (qui normalement auraient le même niveau de vie, les même fréquentations, etc…). Ce serait comme si Monsieur roulerait en Dacia Logan et Madame en Mini

mail
Invité

M. en duster en Mme en mini + le cabrio merco/bm/porsche pour le week-end : cas très fréquent dans mon village

wizz
Membre

mail

on parle de l’unique voiture de Monsieur, et de l’unique voiture de Madame

panama
Invité

@Wizz : à ce niveau de prix Monsieur roule en X5 ou en Porsche

John_MG
Invité

Plus je creuse, plus je me dis que Tesla a quand-même de l’avance (et j’aime pourtant pas le « système » Tesla vente / marketing / tout ecran et déblocage d’option over the air).

Leurs voitures sont 2/300kg plus légères et sacrément mieux optimisées en terme de consommation/autonomie.

C’est assez décevant les proposition Geely/Volvo (moins bonnes partout) ou même finalement les Kia/Hyundai (option et tarif équivalent mais poids et conso supérieures)

amiral_sub
Invité

je comprends qu’on n’aie pas. Par contre le ne comprends pas les reproches que vous faites : vente direct online c’est plutot transparent et clair, markting ben y a pas de pub, déblocage d’options over the air c’est tout de meme chouette de pouvoir ajouter des options après l’achat. Le tout écran ok ça se discute, comme d’autres points (réseau de superchargeurs dédiés discutable, manque de garages, etc). L’absence de révisions est à mes yeux un énorme point positif

John_MG
Invité
Non la vente direct online n’est pas un avantage du tout. J’aime pouvoir voir et essayer un véhicule avant de l’acheter sans que ce soit un parcours du combattant et j’aime avoir un atelier qui puisse gérer ma voiture au même endroit sans passer par un carrossier agréé hors de prix lui aussi a 2h de route. Tesla a une stratégie marketting « apple-isante » excluante, personnellement je n’adhère pas, tout comme me trimballer tous les capteurs et hardware des fonctions que je ne souhaite pourtant pas acheter (ça reste du matériel et de la matière première gaspillés). L’absence de révision, c’est… Lire la suite >>
Amazon
Invité
Quand j’ai acheté ma voiture je me suis déplacé au garage Tesla, j’ai essayé la voiture (sur rdv, mais période Covid?), j’ai ensuite configuré différentes solutions avec la vendeuse, discuté financement. Quand je l’ai réceptionnée, j’ai eu droit à une explication détaillée de la manipulation des fonctions sur l’écran, des 2 boutons, la configuration de l’appli sur mon téléphone avec la technicienne. Pas très différent de chez un autre constructeur, en tout cas similaire à ce que j’ai vécu précédemment chez Volvo/BM/Citroën Si, une différence importante: le prix c’est le prix, et les vendeurs ne semblent pas intéressés sur les… Lire la suite >>
John_MG
Invité

Merci pour le retour d’xp

Amazon
Invité

en tout cas pour moi ça été facile et agréable à l’agence de Bordeaux. le plus compliqué c’est de s’y rendre…

Jdg
Invité

@john oui je trouve aussi qu’ils ont de l’avance. Leur voitures ont quasi pas d’option, un design moyen et le tableau de bord fait à l’économie avec un pauvre écran.
Mais top en marketing (leur grande force), tout électrique, peu de charge, une image au top et des prix compétitifs.
Faut dire qu’ils n’ont pas les inconvénients des grandes marques avec des charges énormes de structure et personnel.

Nithael70
Invité

Tesla est comme Apple, son coeur de metier n’est pas la fabrication de voitures (telephones), mais le reseau de superchargeurs (applestore). Plus de 50/100 des benefices viennent de celui ci.
Contrairement à apple, ils s’ouvrent à la concurrence.

amiral_sub
Invité

j’aimerais vos sources, pour moi les superchargeurs ne sont pas rentables et son financés dans le prix d’achat des voitures. Sans réseau de superchargeurs les model 3 seraient encore moins chères

Amazon
Invité

la ligne SUV « coupé » de ce C40 est franchement laide, mais bien peu sont capables de faire un véhicule élégant (X6 étant le moins moche à mon goût et le X4 un des moins bien, et l’Arkana moins pire que les autres).

Ce type de carrosserie n’est pas efficient, donc normal que la conso soit délirante, mais comme le note John-MG, Tesla Y est nettement plus efficient à performances identiques

Christophe
Invité
Masse à vide du bestiau : 2 185 kg. Quelle est l’empreinte carbone de construction de cette voiture ? Fabrication belge + grosse batterie, cela ne fait pas bon ménage pour avoir une empreinte contenue. C’est là une fable des lobbyistes de la bagnole électrique, ce type de voitures ne permettra aucunement d’atteindre la neutralité carbone. Les lobbyistes de la bagnole électrique se contentent de regarder ce qui sort de l’échappement pour dire qu’une voiture électrique est zéro émission de CO2, en oubliant la fabrication de la voiture et la production de l’électricité. https://nosgestesclimat.fr/ Empreinte moyenne français : 9,8 t… Lire la suite >>
beniot9888
Invité
« Les lobbyistes de la bagnole électrique se contentent de regarder ce qui sort de l’échappement pour dire qu’une voiture électrique est zéro émission de CO2, en oubliant la fabrication de la voiture et la production d’électricité » Toujours la même rengaine pour discréditer comme on peut ! A ma connaissance, le mazout de la station essence ne provient pas non plus de la distillation de pets de licornes éco sourcées et élevées en circuit court. « Le pire c’est que ceux qui peuvent se payer ce type de bagnole sont ceux qui émettent le plus et qui ont donc le plus d’efforts… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@beniot9888
L’objectif est bien d’atteindre la neutralité carbone.
Elle s’applique à chaque individu.
La soupe que nous servent les lobbyistes de la bagnole électrique est juste une diversion et ne permettra aucunement d’atteindre la neutralité carbone et les seuils OMS sur la pollution, c’est un fait vérifiable.
Continuez à faire diversion si vous voulez mais vous feriez mieux de prendre en compte ces données, sinon plus dure cela la chute.

Verslefutur
Invité

A noter tout de même que la neutralité carbone est une pure invention du capitalisme. Planter 3 arbres ne compensera jamais l’extraction d’énergie fossile et de ressources minières (batterie…)

Polaris
Invité
@ Christophe : vos chiffres sont éclairants. On peut evidemment les discuter (2 tonnes / hab c’est tres peu et probablement un peu extreme, surement pour espérer atteindre 3t en pratique), mais l’ordre de grandeur est là. Ce qui signifie purement et simplement que tendre vers la neutralité carbone implique inévitablement de généraliser la PAUVRETE. Et cela va bien plus loin que de diminuer drastiquement la mobilité individuelle, VE ou autre : il faudra également reduire drastiquement la ration alimentaire, supprimer quasiment tout produit carne, s’entasser dans de petits appartements collectifs (le fait qu’ils soient parfaitement isolés n’en rendra pas… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@Polaris
Bon résumé, merci.
J’espère que votre prose sera lue et intégrée par ceux qui se donnent bonne conscience en s’autoproclamant écolo.

John_MG
Invité

Pas de soucis camarade, mais lâche ta souris, débranche ton PC et arrête de copier-coller ton commentaire. Tisse toi aussi un polaire en PET recyclé haché en fibre avec ton propre couteau, car pour atteindre les objectifs en questions même ton PC, ton chauffage et ta connexion fibre sont de trop.

Ça ou une extinction de masse…

Christophe
Invité
@John_MG « car pour atteindre les objectifs en questions même ton PC, ton chauffage et ta connexion fibre sont de trop », j’attends les éléments factuels te permettant de l’affirmer. Manifestement tu parles sans savoir. Fais au moins la simulation sur le lien que j’ai mis et tu verras en quoi tu racontes des âneries. Il est tout à fait possible d’être neutre en carbone avec un PC, un chauffage et une connexion fibre, sous certaines conditions. La neutralité carbone ne veut pas dire zéro GES mais des émissions en phase avec ce que la planète peut absorber. Avec ce qu’elle peut… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

Et vous vous autoproclamez quoi vous, pour savoir ?

Labradaauto
Invité
je ne doute pas de la compétence des personnes physiques au sein de la Société Volvo. Ceci dit pour le respect des êtres. Mais je n’ai jamais pu saquer ce genre de monstre de bagnoles qui pourtant font légion sur nos routes. Celà me place forcément en petite minorité des avis et que de l’autre côté tout le monde s’enthousiasme . Alors 4 ou 8 cyl, 12 ou 48 volts , je m’en tape. Je me contente trop souvent de céder le passage, m’arrêter quand je croise ces véhicules sur les voies étroites que j’emprunte. Aux carrefours, j’en vois toujours… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

Donc la limite est où ? Dans le nombre ? Si les gens achetaient plein de Hummer mais peu de SUV Volvo, le Hummer deviendrait une nuisance et la Volvo une voiture « de passionné » ?

Ou alors c’est la taille ?
Parce que ce Volvo est à peu près de la taille d’un Scenic. Le Renault est plus haut, cela dit. Du coup, vous haïssez les monospace aussi ?

Labradaauto
Invité
la limite dans le nombre: Oui puisque c’est le panorama de chacun aujourd’hui . Le Hummer , je l’ai évoqué en focalisant le H1 2,2 de largeur mais tout le monde en voit très peu .c’est 1 véhicule d’exception que certains passionnés font bouger pour le plaisir . Donc rien à voir avec la généralisation de la voiture particulière qui dorénavant a la dimension de l’utilitaire . Le Renault Scenic:166 cm de hauteur . je préfère la clio 4 . Je vois beaucoup de véhicules qui dorment dehors. C’est le garage qui est devenu trop petit ? réponse oui !… Lire la suite >>
wpDiscuz