Accueil F1 F1 Course – Turquie : masterclass de Valtteri Bottas

F1 Course – Turquie : masterclass de Valtteri Bottas

0
12
PARTAGER
Bottas

Le finlandais a surnagé et signe son premier succès depuis le grand prix de Russie 2020.

Bottas en pole, Verstappen en embuscade pour prendre la tête, Hamilton 11e après sa pénalité et qui doit remonter alors qu’il ne compte que deux points d’avance sur son rival au championnat: le scénario peut provoquer une course intéressante. Daniel Ricciardo a du changer de bloc moteur sur sa McLaren et partira en dernière position.

Côté stratégie, tous les leaders ont opté pour le pneu medium en Q2, se donnant plus de flexibilité pour la course. Un arrêt unique semble peu probable car la piste, qui offre bien plus de grip que l’an passé, sollicite pas mal les gommes, d’autant que Pirelli a apporté ici une gamme plutôt tendre.

Le ciel est très bas, la piste est humide et le vent souffle. Une part d’incertitude qui n’est pas pour déplaire.

Départ

Tout le monde est en intermediaires mais s’il ne peut plus et que la piste sèche, le timing du passage aux slicks sera décisif.

Feu vert ! Bottas conserve la tête. Alonso en tête à queue ! L’espagnol faisait l’extérieur sur le 1er virage à Gasly mais le français, en survirage, l’a touché sur le flanc et l’espagnol a perdu le contrôle. Le voici 16e désormais ! Visiblement enervé, le pilote Alpine envoie Mick Schumacher en tête à queue à son tour quelques virages plus loin.

Hamilton est 9e à l’issue de ce 1er tour.

Tour 2

L’anglais met la pression sur Tsunoda pour la 8e place. Je japonais défend bien sa place.

Le contact Gasly/Alonso passe sous investigation des commissaires.

Tour 4

Bottas mène avec 1″8 sur Verstappen et 4″ sur Leclerc. Perez et Gasly suivent, Norris 6e est déjà à 12 secondes. Hamilton bloque toujours sur Tsunoda.

Tours 5/6

Sainz passe Russell dans l’enchaînement serré avant la ligne droite. Hamilton bloque toujours sur Tsunoda. Le contact Alonso/Schumacher passe également sous investigation. Gros freinage encore de Sainz qui se débarrasse de Raikkonen pour la P13.

Tour 8

superbe extérieur d’Hamilton sur Tsunoda dans le virage 3. P7 pour le champion du monde. Sainz poursuit également sa remontée, le voici P11 après deux freinages réussis au bout de la ligne droite sur Giovinazzi et Ocon.

Pénalité (sévère) pour Gasly suite au contact avec Alonso au départ.

Tour 9

Même manoeuvre d’Hamilton mais sur Stroll désormais. Le voici P6 à 2″ de Norris. Alonso prend aussi sa pénalité après le contact sur Mick Schumacher.

Tours 10/11

Hamilton fond sur Norris, le rythme de la Mercedes est bluffant. ça ne traîne pas, il passe son jeune compatriote au bout de la ligne droite. Devant, Bottas détient 2″5 d’avance sur Verstappen, 4″6 sur Leclerc et 7″ sur Perez. Hamilton, 6e, est à 18″ mais il s’empare désormais des meilleurs tours en course. Il a repris 1″ pleine à Verstappen sur ce tour.

Tour 13

« Dive bomb » de Sainz sur Vettel au bout de la ligne droite mais il y a eu contact ! Vettel avait ouvert la porte mais l’espagnol a glissé sur le point de corde. Sans conséquences.

Tour 14

Hamilton talonne Gasly. Le DRS lui permet de le déposer aisément dans la ligne droite. P5 à 18″ de son équipier Bottas, qui dispose de presque 4″ sur Verstappen désormais.

Tour 17

Verstappen hausse le rythme et repasse sous les 3″ derrière Bottas. Il signe le meilleur tour. Hamilton se plaint de son pneu avant gauche.

Tour 18

Nouveau dépassement de Sainz au bout de la ligne droite, sur Yuki Tsunoda cette fois-ci. P9. Bottas répond à Verstappen et reprend le meilleur tour.

Tour 19

Bottas a légèrement glissé à la sortie du virage 1. 4 dixièmes perdus d’un coup sur Verstappen. 2″6 d’écart. Leclerc reste dans le coup, à 2″5 de Verstappen Hamilton manage ses pneus, il ne reprend plus de temps à Perez.

Tour 20

Meilleur tour d’Hamilton.

Tour 22

Ricciardo aux stands pour chausser de nouveaux intermédiaires. Il naviguait en fond de classement. Tête à queue de Tsunoda à la chicane. Il repart 13e.

Tour 23

Meilleur tour de Charles Leclerc, qui n’est qu’à 2″2 de Verstappen.

Tour 25

A la faveur du dépassement des Haas retardataires, Verstappen est revenu à moins de 2″5 de Bottas. Leclerc est très près aussi. Gasly et Bottas constatent que la pluie s’intensifie à certains endroits du circuit.

Mi-course

Bottas est en tête avec 3″8 d’avance sur Verstappen et 6″ sur Leclerc. Perez est à 16″ et Hamilton à 18″, bien gêné par Mazepin au passage. Pierre Gasly, 6e, est esseulé à 26″ (plus 5″ de pénalité) devant Norris à 35″. Sainz P9 est sur les talons de Stroll, tandis que Ocon et Vettel se disputent chèrement la 10e place.

Bottas indique que la pluie tombe entre les virages 6 et 12.

Tours 32

Hamilton est revenu sur Perez ! La bataille s’annonce chaude ! Les intermédiaires souffrent, on sort de la trajectoire pour chercher les zones humides.

Tour 34/35

Hamlton sort proche de Perez au virage 9. Il prend le DRS et se décale dans la ligne droite mais Perez résiste et garde l’intérieur au freinage. Superbe mano à mano ! Les deux hommes décroisent leurs trajectoires et sont côte à cote sur plusieurs virages ainsi que dans la ligne droite des stands ! Perez tient bon et reste devant, alors que Hamilton a essayé de serrer le mexicain dans le virage serré avant l’entrée des stands !

Tour 37

Verstappen aux stands avec des intermédiaires neufs. 2″1 c’est rapide. La pression est sur Mercedes. Le néerlandais ressort devant le duo Perez/Hamilton.

Sainz reste 8″1 aux stands.

Tour 38

Bottas aux stands pour couvrir. 2″5, il ressort devant Verstappen.

Aston Martin a mis des slicks à Vettel ! et l’allemand fait désormais du jardinage, c’était une grosse erreur. C’est même dangeureux ! Leclerc, qui ne s’est pas arrêté, mène mais a bloqué ses roues au frienage de la ligne droite.

Vettel rentre aux stands et glisse dans la pitlane…

Tour 40

Leclerc poursuit, avec 5″6 d’avance sur Bottas. Ferrari va tenter d’aller au bout sans stopper. Suspense ! Hamilton pourrait bien être tenté de faire pareil ? Non, Mercedes se prépare, le rythme commence à souffrir. Et finalement on remballe. Puis on voit les mécanos avec des gommes slicks. Hamilton discute à la radio, il veut rester en piste, dubitatif sur la stratégie.

Tour 43

Leclerc n’a plus que 2″6 sur Bottas – il a encore fait un blocage couteux –  ça risque d’être bien compliqué, mais on ne peut pas reprocher à Ferrari de ne pas tenter ! Verstappen se plaint de sa direction. Il est à 7″ de Bottas.

Tour 45

Bottas est sous la seconde ! Leclerc demande ce qu’il faut faire, « keep Bottas behind » répond Ferrari. Facile à dire ! Derrière, Hamilton reste à 4″ de Verstappen mais ne se fait pas rattraper par Perez qui reste à 14″ de l’anglais. Plutôt une bonne opération pour Hamilton à cet instant.

Tour 47

Bottas passe ! Leclerc ne peut plus resister. Le monégasque s’arrête finalement. Il repart 4e devant Perez.

10 derniers tours

Meilleur tour de Sainz, 8e. Bottas mène avec 7″ sur Verstappen, Hamilton est désormais à 6″ de son rival. Les derniers tours vont être durs pour le champion du monde qui ne s’est pas arrêté. Leclerc et Perez vont-ils le rattraper ? Ils sont à une grosse dizaine de secondes.

Hamilton rentre au 51e tour ! Le rythme commençait à s’effondrer, on le voyait en grosse difficulté dans certaines courbes. L’arrêt est un peu tardif. Il repart à 6/7″ du duo Leclerc/Perez.

Au tour 52, Perez passe Leclerc dans la ligne droite. La Ferrari n’est plus dans le rythme, Leclerc n’a plus de grip sur l’arrière.

Il reste 4 tours. Hamilton est soudainement à la rue, il souffre de graining et aurait voulu rester en piste ! L’anglais est en difficulté, décroché par Leclerc alors que Gasly et même Norris le rattrapent. Sa 5e place est menacée.

Bottas signe le meilleur tour à deux boucles de la fin. Hamilton serre les dents pour garder sa 5e place. Il semble reprendre du rythme pour sauver les meubles.

Arrivée

Victoire de Bottas ! 10e succès en carrière, et quelle masterclass du finlandais. Probablement sa plus belle victoire. Dominateur, solide de bout en bout, il renoue avec la victoire après une saison 2021 bien compliquée. Il termine avec 14″ d’avance sur Verstappen, 2e, qui reprend la tête du championnat et devance sur le podium un excellent Perez. Charles Leclerc décroche la 4e place après une très belle course parmi les leaders et devance Hamilton, qui parvient à garder la P5 devant Gasly et Norris. Sainz, Stroll et Ocon complètent le top 10.

ça fait plaisir pour Bottas, qui rappelle que, dans un bon jour, il peut être excellent. Sa victoire ne souffre d’aucune contestation et il rend service à Hamilton qui aurait pu perdre davantage de points. L’anglais va sans doute discuter avec son équipe, puisque la stratégie n’a pas été aussi inspirée qu’en Russie. Hamilton ne voulait pas rentrer et il a souffert de graining après un arrêt bien tardif.

Classements

Avec 262.5 pts, Verstappen reprend le leadership pour 6 points devant Hamilton. La lutte continue de nous offrir un beau suspense. Grâce à sa victoire, Bottas conforte sa 3e place – 177 points – avec une avance confortable sur Norris (145 pts) et Perez (135 pts). A noter que Sainz et Leclerc sont séparés par…un demi-point !

Côté constructeurs, Mercedes conforte son avance sur Red Bull, 433.5 points contre 397.5 points. Grâce à la P4 de Leclerc, Ferrari se rapproche de McLaren, qui conserve la P3 pour 7.5 points (240 contre 232.5)

 

 

 

 

 

 

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "F1 Course – Turquie : masterclass de Valtteri Bottas"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Malco
Invité

« avec une avance confortable sur Norris (145 pts) et Norris (135 pts) »
Donc au total 280pts pour Norris, une récompense bien méritée pour les efforts fournis par Mclaren!
Ou bien s’agit-il de Chuck, l’oncle texan de Lando? 😉

C Ghosn
Invité

Avant ocon, une f1 avait-elle ralier l arriver sans faire un pit?

Moi.
Invité

En théorie, elles peuvent toutes le faire. Ce sont les pneus qui les force à s’arrêter.

Rowhider
Invité

Oui c’est déjà arriver plusieurs fois, c’est juste que le règlement actuel impose un ravitaillement. Seule une course sous la pluie permet d’éviter l’obligation du ravitaillement.

Invité

Oui, à spa tout le monde l’a fait

Laportino
Invité

Alors, à mon avis pour voir une course non interrompue faite avec un seul train de gommes il faut remonter à 2005 (c’était obligatoire sur le sec). Je n’ai pas d’exemple plus récent en tête. Et encore, il y avait pit stop pour mettre de l’essence. Des courses complètes sans pit stops pour au moins 1 pilote il y en a eu dans les années 80, sûr, et peut-être dans les années 90, mais je n’y mettrais pas ma main à couper.

Invité

The race propose Mika Salo en 1997 à Monaco sur Tyrrell pour une course entière sans arrêt

Thibaut Emme
Admin
Oui, Salo 97 est la dernière avec les mêmes trains de pneus. C’était avant la règle des arrêts obligatoires, et du changement de type de gomme (sauf course déclarée humide comme ici). Par contre Ocon a eu incroyablement de la chance (et du talent cela va sans dire) quand on voit l’état des pneus dont un bout découvre la trame en partie… Selon Mercedes (qui peut chercher à se couvrir vis à vis de Hamilton), les pneus de Lewis étaient « pires » que ceux de Ocon… En plus Lewis grogne et râle mais Ocon avec sa stratégie a perdu 2 places… Lire la suite >>
Twin Spark
Invité

@Thibaut
Hamilton apporte de l’eau à mon moulin (Pour rappel je persiste à penser que c’est un pilote surestimé ) : lorsqu’il contredit le muret et que les événements tournent en sa faveur, hamilton et les commentateurs béats crient au génie.
Hier il a contesté l’ordre de rentrer quand le muret le lui a demandé, ce qui lui coûte 2 places. Et malgré ça, il hurle et insulte son directeur à la radio…. vivement la retraite…

Thibaut Emme
Admin
Attention aux radios…elles sont aussi un peu montées (même s’il a bien gueulé sur son ingé et même l’équipe). En Russie, il fait pareil, mais Mercedes le convainc de rentrer alors qu’il voulait rester en piste « ça sèche »… Perso lors de son itv, quand il dit « si Ocon l’a fait alors je pouvais » en rigolant je trouve cela pire que de laver son linge sale en public. Cela montre surtout qu’il n’est pas serein et on retrouve le pilote de 2016…qu’est-ce que ce sera l’an prochain si Russell se montre à la hauteur des espérances placées en lui ? Les… Lire la suite >>
Invité

AU vu des deux photos, le pneu d’ocon était pire, mais il avait 7 tours de plus, ceux d’hamilton n’aurait pas tenu
https://cdn.discordapp.com/attachments/651359189179957258/897177990461534238/FBWNiz2XEAQGVpI.jpg

wpDiscuz