Accueil Audi Formule E ePrix de Berlin 2021 #1 : Di Grassi triomphe

Formule E ePrix de Berlin 2021 #1 : Di Grassi triomphe

0
9
PARTAGER

Lucas di Grassi remporte le premier des deux ePrix de Berlin et à une course de la fin se replace pour le titre mondial.

On est déjà aux deux derniers ePrix de la saison 2020-2021 de la Formule E. On est de retour à Templehof (l’ancien aéroport de Berlin) avec le tracé classique. Demain, on garde le même tracé, mais on le prend en sens inverse.

Vergne a signé la superpole de ce premier ePrix de Berlin. Il devance Da Costa, Di Grassi, Mortara, Nato et Buemi. En qualification, Vergne s’était déjà montré le plus rapide devant Nato et Mortara.

Dans les déceptions de ces qualifs, on peut citer les pilotes Mahindra, Lynn et Sims, respectivement 21 et 16e. Les pilotes Mercedes ne sont pas mieux avec de Vries 19e et Vandoorne 22e. Frinjs est 23e. C’est le système des qualifications qui donne cela. Les premiers au championnat doivent nettoyer la piste pour les autres.

Départ

Devant, on s’élance sans trop de difficulté. Ouf ! le « dive » de Rowland sur Wehrlein qui passait Dennis. Ca passe. Au milieu du peloton, cela s’accroche et on a Bird en travers, poussé par Lotterer. Heureusement la piste est large et tout le monde continue. Mais, il y a des museaux abîmés. Les Formule E Gen 2 sont solides.

Vergne et Da Costa devraient tenter de creuser l’écart sur Di Grassi pour pouvoir déclencher leur mode attaque. Pour rappel, sur ce ePrix, il n’y a qu’un seul attack mode, mais de 8 minutes. Au cours du e-Prix, il faut déclencher ce mode attaque en passant par l’extérieur d’un virage. On perd du temps, mais on déclenche 8 minutes avec plus de puissance. Habituellement c’est 2×4 minutes.

35 min + 1 tour

Vergne conserve la tête devant Da Costa et Di Grassi. Mais les pilotes DS Techeetah n’arrivent pas à creuser un écart. On la joue tactique en repoussant le déclenchement du premier mode attaque. Buemi et Rowland, pilotes Nissan eDams, le déclenchent. Certains profitent d’une fenêtre favorable pour perdre environ 2 secondes pour le déclencher.

Ah, abandon de Bird sur sa Jaguar. C’est un prétendant au titre pilote qui perd gros. Souci électrique sur sa monoplace. La voiture de sécurité rentre en piste. Cela annihile les mode attaque de ceux qui l’on déclenché avant la SC. Elle rentre et libère tout le monde à 28 minutes de la fin. La direction de course enlève 4 kWh à la capacité autorisée.

Buemi a gâché son mode attaque et continue de reculer. Il se fait passer par Günther puis Lotterer. Depuis le début de la saison, Buemi, pourtant titré en FE, fait des qualifications correctes mais recule toujours en course. Il n’est que 20e du championnat provisoire. Da Costa dépasse Vergne. C’est un peu inattendu mais on avait l’impression que Vergne bouchonnait un peu son coéquipier. Inversion de position pour donner une chance à Da Costa de coiffer la couronne mondiale ?

22 min 30 + 1 tour

Vergne a un souci ? Di Grassi passe, et ouvre la porte à Rast. En moins d’un tour il passe de 1er à 4e. Et c’est Mortara qui le passe. Surchauffe de sa DS Techeetah ? Da Costa est harcelé par Di Grassi et Rast. Ah on a visiblement un souci sur les DS Techeetah. Da Costa se fait passer par les deux Audi Abt tandis que Vergne se fait passer par Nato. Ou alors chez DS on a senti un souci sur la gestion de l’énergie ?

De Vries abandonne. Coup dur pour le pilote Mercedes. Mortara profite du monde attaque pour prendre la 2nde place. Les leaders déclenchent leur mode attaque et cela va de nouveau chambouler le classement. Ah, Mortara et Nato s’installent en tête. C’est assez étrange, les Audi se font passer par les Venturi après que les DS ont eu un coup de moins bien.

Di Grassi déclenche son deuxième mode attaque et repasse Nato pour la 2de place. Evans fait une course solide pour Jaguar. Cela devrait permettre à l’écurie de reprendre la tête vu que désormais les DS Techeetah sont 6 et 7e. Mais rien n’est fini. Di Grassi reprend la tête de la course pendant que Vergne repasse Da Costa avec la fin de son mode attaque.

Evans grimpe sur le podium provisoire après une belle passe d’arme avec Nato. Cette bagarre en piste profite à Vergne qui revient sur eux. A 1 minute et 45 secondes + 1 tour, tout le monde passe à 7% de capacité restante. Dennis semble avoir un pouïème de plus. Drive through pour Lynn qui dit au revoir aux espoirs de titre.

Le dive bomb de Vergne sur Dennis. Il a failli surprendre le pilote BMW i Andretti. On est dans le dernier tour et les 2 dernies pourcents.

Arrivée

Di Grassi l’emporte devant Mortara et Evans. Il faudra évidemment regarder l’utilisation d’énergie car pas mal de voitures semblaient à 0% à l’arrivée. Suivent Nato, Dennis, Vergne, Da Costa, Günther, Rast et Lotterer.

Demain, le dernier ePrix de la saison se déroulera sur cette piste, mais prise à l’envers. On a tout de même eu un ePrix un peu étrange avec des DS Techeetah qui semblaient intouchables avant de vivre 5 minutes « sans ». Dommage pour le titre par équipe (qui n’est pas joué) et pilotes.

PosPilote
1L. DI GRASSI
2E. MORTARA
3M. EVANS
4N. NATO
5J. DENNIS
6J. VERGNE
7A. DA COSTA
8M. GÜNTHER
9R. RAST
10A. LOTTERER
11S. BUEMI
12S. VANDOORNE
13O. ROWLAND
14N. CASSIDY
15R. FRIJNS
16J. ERIKSSON
17A. SIMS
18S. SETTE CÂMARA
19O. TURVEY
20A. LYNN
21P. WEHRLEIN
22N. DE VRIES
23T. BLOMQVIST
24S. BIRD

Classement pilote

Bonne opération de Dennis au championnat pilote. De Vries reste en tête avec 95 points, devant Mortara 92 points et Dennis 91 points. Evans n’a pas abdiqué, 4e à 90 points devant Frinjs 89 points et Di Grassi 87 points.

Les premiers du classement seront dans le groupe 1 de qualification demain et donc désavantagés. Vergne et Da Costa seront dans le 2d groupe. Encore une première ligne ? En tout cas le championnat est totalement ouvert. 14 pilotes peuvent mathématiquement être titrés.

Et si Di Grassi était couronné ?

Pos.PilotePoints
1 Nyck de Vries95
2 Edoardo Mortara92
3 Jake Dennis91
4 Mitch Evans90
5 Robin Frijns89
6 Lucas di Grassi87
7 António Félix da Costa86
8 Jean-Éric Vergne82
9 Sam Bird81
10 Alex Lynn78
11 Nick Cassidy76
12 René Rast75
13 Pascal Wehrlein71
14 Maximilian Günther66
15 Stoffel Vandoorne63
16 Oliver Rowland59
17 André Lotterer46
18 Alexander Sims44
19 Nico Müller30
20 Norman Nato29
21 Sébastien Buemi20
22 Sérgio Sette Câmara16
23 Oliver Turvey13
24 Tom Blomqvist5
25 Joel Eriksson1

Classement par équipes

Bonne opération de Jaguar grâce à Mitch Evans. Comme pour le championnat pilote, le championnat par équipe est encore ouvert.

Pos.PilotePts
1 Jaguar Racing171
2 DS Techeetah166
3 Envision Virgin Racing165
4 Audi Sport ABT Schaeffler162
5 Mercedes EQ Formula E Team158
6 BMW i Andretti Motorsport157
7 Mahindra Racing122
8 ROKiT Venturi Racing121
9 TAG Heuer Porsche Formula E Team117
10 Nissan e.dams79
11 Dragon / Penske Autosport47
12 NIO 333 FE Team18

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Formule E ePrix de Berlin 2021 #1 : Di Grassi triomphe"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Franchement le classement pilote est un gruyère, je m’attendais pas a voir ça, autant j’aime bien l’idée qu’à la dernière course il y ai plusieurs candidat (la F1 en baverait par terre) autant là c’est un peu extrême, le leader du championnat à fini 8 courses hors des points sur 14, c’est plus de la moitié !

Vache à lait
Invité

Et à Paris faut être copain/copine avec Anne pour avoir accès aux gradins 😂Sinon tu termines derrière un panneau occultant pour que les gueux ne puissent pas profiter du spectacle.

Thomas
Invité

Quitte à parler de voitures de courses électriques, il est bon de préciser qu’un pilote français(Laurent Pellier)est actuellement en tête de la coupe allemande de rallye Opel Corsa-e Cup, après deux épreuves 😉

http://www.adac-motorsport.de/adac-opel-e-rally-cup

wpDiscuz