Accueil Audi ePrix Londres 2021 #1 : Dennis domine et se replace

ePrix Londres 2021 #1 : Dennis domine et se replace

0
0
PARTAGER

Jack Dennis, sur BMW i Andretti a été au-dessus du lot et remporte le premier des deux ePrix de Londres 2021.

La saison de Formule E tire à sa fin. Il ne reste que quatre ePrix, deux à Londres et deux à Berlin. Pour le moment le vainqueur final n’est pas décidé.

Le tracé de Londres est particulier puisqu’il a une partie extérieure et une partie intérieure. Le circuit change par rapport à l’an passé et est assez spectaculaire. Il est situé sur un dock le long de la Tamise à ExCeL London. 22 virages, 3 épingles à 180°, 2,252 km de long et surtout des montées et descentes sur les rampes de l’ExCeL.

La pluie vient compliquer le tout. Pour rappel, en Formule E les pilotes utilisent des pneus uniques à sculptures qui sont pour le sec et la pluie. Mais, en passant de l’intérieur à l’extérieur, en plus de la luminosité, il faut gérer un changement d’adhérence.

Nouveauté pour ces ePrix de Londres, les modes attaque dureront 8 minutes au lieu de 4. Pour rappel, il faut obligatoirement déclencher deux modes attaque durant la course en passant par une trajectoire alternative, plus lente.

Qualifications

Les qualifications sont marquées par l’erreur de Günther qui tape assez fort en cassant l’avant de sa voiture. Vergne, Frinjs, Cassidy ou Rowland sont à plus de 2 secondes de la tête. La tête justement, c’est Lotterer, Lynn, Dennis, Buemi, Sette Camara et Nato qui se qualifient pour la super pole. A noter que Rowland va quitter Nissan eDams et on parle de Di Grassi (Audi se retirant de la FE) comme coéquipier de Buemi. Ce serait « cocasse » quand on connait les contentieux entre eux (Di Grassi a emplafonné volontairement Buemi par exemple).

En super pole, Nato débute et signe le temps de référence. Il est battu rapidement par Sette Camara. Buemi commet une petite erreur au début de son tour, mais réussit à battre le temps de Sette Camara. Buemi va sans doute regretter cette petite erreur puisque Dennis le bat de 8 dixième.

Grosse performance de Lynn et sa Mahindra avec un tour très propre et surtout 3 dixièmes de mieux que Dennis. Il ne reste que Lotterer, qui perd beaucoup de temps dans le dernier secteur. 5e temps seulement. Pole position pour Lynn et Mahindra. C’est la première depuis février 2019 (saison 5) et Wehrlein à Mexico.

Di Grassi, Sims, De Vries (que l’on annonce chez Williams en F1 en 2022 à la place de Russell qui irait chez Mercedes en remplacement de Bottas qui irait chez Alfa Romeo et retrait pour Räikkönen, ouf !), et Joel Eriksson.

Course

On est parti pour 45 minutes et 1 tour. Extinction des feux. Bon envol pour Lynn devant Dennis et Buemi. Catastrophe pour Sims au ralenti. Il y a des bouts de Jaguar sur la piste. Il y a eu un bouchon dans le premier virage serré. Les pilotes ont des soucis à gérer la différence d’adhérence. Full Course Yellow ! Tous les pilotes doivent se mettre à 50 km/h ce qui doit permettre aux commissaires d’évacuer la voiture de Sims.

Sam Bird, leader du championnat doit abandonner. Il a tapé le mur dans le bouchon du début de la course. Drapeau vert ! Ah Vergne reçoit une pénalité pour avoir changé un élément avant la course. Günther aussi. Les deux pilotes passent par les stands et perdent gros.

Les premiers modes attaques sont déclenchés en deuxième partie de classement. Evans abandonne lui aussi. C’est la grosse cata pour Jaguar qui a les deux pilotes out. Di Grassi a déclenché son premier mode attaque. C’est le premier dans le top 10. Nato le fait peu après mais Di Grassi a réussi à le passer dans la manoeuvre. Pour le moment Lynn est en tête mais « bouchonne » Dennis. Les deux s’échappent un peu et peuvent déclencher le mode attaque sans perdre de place.

35 minutes + 1 tour

Passe d’armes entre Sette Camara et Di Grassi. C’est Di Grassi qui a le dernier mot. Buemi et De Vries déclenchent le 1er mode attaque. Il ne reste que Rast (9e) et Vergne (19e) qui n’ont pas activé d’attack mode. Ah tiens, chez Jaguar on a changé l’avant de la voiture de Evans et il est reparti. On prépare le ePrix de demain sans doute.

Attaque de Nato sur Sette Camara. C’est un peu « dive bomb » mais ça passe. Sette Camara a décidément du mal. Il se fait passer par Da Costa et recule à la 12e place. A 27:30, Mahindra demande à Lynn de déclencher le mode attaque. Dennis ne le suit pas et va tenter de creuser l’écart. Dennis se sentant plus rapide que Lynn, la décision a été prise de ne pas l’imiter. En effet, la BMW i Andretti est plus rapide dans les parties sinueuses. Suffisant pour créer l’écart ?

25 minutes + 1 tour

On est dans les seconds modes attaque pour la quasi-totalité du plateau. Lotterer a raté l’activation du mode attaque ! En voulant relancer plus vite et résister à De Vries, il rate la sortie et va devoir reperdre du temps. Ah Nato prend 5 secondes pour son « dive bomb » sur Sette Camara. Dennis n’a pas réussi a créé suffisamment de temps sur Lynn et n’active pas son mode attaque. S’il y a un FCY ou une voiture de sécurité, il pourrait perdre plusieurs places.

Dennis a joué et a gagné. En se montrant patient, il a créé un peu d’écart sur Lynn et peut déclencher son mode attaque sans perdre de place. Il est confortablement en tête donc. Dennis est vraiment plus rapide et s’envole devant. Derrière, il y a deux petits groupes qui vont se battre en piste. Freinage de De Vries sur Buemi et ça passe. Frinjs et Erikkson se chiffonnent un peu. Heureusement c’est dans une partie lente et les voitures sont solides. 5 secondes de pénalité pour Frinjs.

10 minutes + 1 tour

On est évidemment dans la partie gestion de l’énergie de la course. Devant, tout le monde a à peu près la même capacité autorisée restante. A l’arrière, on peut noter Vergne qui a bien su gérer son énergie. Mais, il est 17e et les points sont loins.

Da Costa finit par passer Nato pour la 9e place. Dennis est largement en tête alors que Nick de Vries est dans le diffuseur de Lynn. Buemi de son côté est 4e et décroché. Et de Vries refait la même sur Lynn que ce qu’il avait fait à Buemi. En plus, il a son fanboost (quelques secondes avec un peu plus de puissance) et crée de suite un écart. BMW, Mercedes, Mahindra.

On rentre dans les 5 derniers pourcents de batterie autorisée et il va bientôt ne rester qu’un tour à parcourir. Dernier tour. On ne voit pas ce qui peut empêcher Dennis de l’emporter. Pour Nato c’est la « panne sèche » et sans doute l’exclusion.

Victoire de Dennis

Deuxième victoire de la saison pour Dennis qui en plus se replace dans la course au titre. Il devance Nick de Vries et Alex Lynn. Suivent Buemi, Lotterer, Rast, Di Grassi, Vandoorne, Da Costa et Rowland.

Mais, il y a enquête sur deux ou trois pilotes pour la consommation d’énergie. Le podium n’est pas concerné mais derrière oui.

[Mise à jour 19h : Buemi et Rowland, tous deux pilotes Nissan e.Dams, ont été disqualifiés du ePrix de Londres. Ils ont utilisés plus des 47 kWh autorisés pour cette course.]

PosPiloteEcurie
1Jake DENNISBMW I ANDRETTI MOTORSPORT
2Nyck DE VRIESMERCEDES-EQ FORMULA E TEAM
3Alex LYNNMAHINDRA RACING
4André LOTTERERTAG HEUER PORSCHE FORMULA E TEAM
5René RASTAUDI SPORT ABT SCHAEFFLER
6Lucas DI GRASSIAUDI SPORT ABT SCHAEFFLER
7Stoffel VANDOORNEMERCEDES-EQ FORMULA E TEAM
8António Félix DA COSTADS TECHEETAH
9Edoardo MORTARAROKIT VENTURI
10Pascal WEHRLEINTAG HEUER PORSCHE FORMULA E TEAM

Classement du championnat du monde pilote

Sam Bird, malgré son abandon aujourd’hui, reste en tête avec 81 points. En revanche, il voit le vainqueur du jour, Dennis, revenir sur lui à 2 petits points seulement. Da Costa est 3e à 3 points de Bird, lui-même talonné par De Vries à 1 point et Frinjs à 2.

Avec 68 points, Vergne glisse à la 9e place. Avantage pour le Français, il sera dans le groupe 2 de qualification plutôt que le 1. Il peut donc espérer une meilleure qualification demain. C’est d’ailleurs cette spécificité de la Formule E (les meilleurs partent dans les mauvais groupes de qualification) qui fait qu’ils sont encore très nombreux à pouvoir être titré dans trois courses.

[Mise à jour 19h : suite à la DSQ des pilotes Nissan e.Dams, le tableau a été mis à jour.]

PositionPilotePoints
1Sam BIRD81
2António Félix DA COSTA80
3Jake DENNIS79
4Nyck DE VRIES77
5Robin FRIJNS76
6Edoardo MORTARA74
7René RAST72
8Nick CASSIDY70
9Jean-Éric VERGNE68
10Lucas DI GRASSI62
11Pascal WEHRLEIN61
12Stoffel VANDOORNE60
13Mitch EVANS60
14Oliver ROWLAND59
15Maximilian GUENTHER54
16Alex LYNN52

Classement par équipe

DS Techeetah est en tête avec Envision Racing avec 146 points. Jaguar les suit de peu. En fait, le trop de tête n’a pas été à la fête sur ce premier ePrix de Londres. Il y a, comme pour les pilotes, un resserrement au championnat.

PosEquipePoints
1DS TECHEETAH148
2ENVISION VIRGIN RACING146
3JAGUAR RACING141
4MERCEDES-EQ FORMULA E TEAM137
5AUDI SPORT ABT SCHAEFFLER134
6BMW I ANDRETTI MOTORSPORT133
7TAG HEUER PORSCHE FORMULA E TEAM106
8MAHINDRA RACING96
9ROKIT VENTURI RACING91
10NISSAN E.DAMS79
11DRAGON / PENSKE AUTOSPORT42
12NIO 333 FE TEAM18

Illustration : BMW i Andretti

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz