Accueil Electriques LEVC e-Camper : partir camper (pas loin) en taxi londonien

LEVC e-Camper : partir camper (pas loin) en taxi londonien

0
10
PARTAGER
LEVC e-Camper

Bon, on l’avoue ce n’est pas tout à fait un taxi londonien, mais il en reprend tout l’avant. Pour l’arrière, c’est un minivan pour partir camper en électrique.

LEVC (London Electric Vehicle Company) dévoile les premières images de son véhicule de loisir, le e-Camper. Selon le constructeur, le e-Camper est optimisé pour offrir à la fois du « zéro émission » à l’échappement, ainsi que du « zéro anxiété » pour l’autonomie. « La façon parfaite d’explorer les paysages grandioses avec le bénéfice d’une influence environnementale faible » (sic.).

Le LEVC e-Camper est basé sur le VN5, le fourgon électrique de LEVC lui même dérivé du TX, le taxi londonien. Ce n’est donc pas une surprise de voir le même avant que ce dernier être repris sur le e-Camper. Il reprend ainsi la forme globale mythique avec sa grande grille de calandre.

Le e-Camper peut faire « plus de » 60 miles soit 98 km en pur électrique grâce à sa batterie de 31 kWh. C’est peu, très peu. Mais, il bénéficie d’un prolongateur d’autonomie  essence lui permettant de parcourir jusqu’à 304 miles soit 489 km. Ce n’est pas une hybride façon PHEV puisque le moteur thermique n’entraîne jamais les roues et ne sert qu’à la recharge de la batterie. C’est la motorisation eCity qui profite des trous de l’homologation WLTP pour afficher 21 g de CO2/km en WLTP combiné.

L’intérieur devrait ressembler à celui du VN5

Cuisiner zéro émission

La batterie peut aussi servir à alimenter l’intérieur du véhicule une fois posé. Ainsi, la kitchenette électrique peut ne pas fonctionner avec un groupe électrogène. Quatre personnes peuvent dormir théoriquement dans ce LEVC e-Camper grâce à son toit dépliable et la banquette qui se transforme en lit double.

Electrique, le e-Camper peut tourner, comme le VN5 dans « un mouchoir de poche » (pour un véhicule de cette taille) : 10,1 m de diamètre de braquage. Les fauteuils avant peuvent pivoter à 180° et la banquette est coulissante. Cela crée un espace pour manger à l’intérieur, passer le temps quand il pleut dehors, etc. Pour accéder à l’arrière, il n’y a qu’une porte, mais elle est large et coulissante pour un accès plus aisé. Evidemment, comme on est dans le domaine du camping et du loisir, LEVC proposera tout un tas d’équipements optionnels pour charger des vélos, des planches de surf, etc.

Les premières livraisons doivent arriver au quatrième trimestre 2021. Le prix indicatif est tout de même de 73 000 € hors TVA. C’est plus cher que des vans thermiques aménagés de même gabarit. Et cela fait cher pour aller camper en se distinguant du vulgum pecus.

Notre avis, par leblogauto.com

LEVC a fait le choix d’une batterie de « petite » capacité avec un prolongateur d’autonomie. Sur un taxi, cela peut être intéressant, le kilométrage quotidien pouvant permettre de le faire sur une charge, ou de recharger à la pause méridienne.

Mais sur un « campervan », cela nous semble décalé. Au moins, il y a le prolongateur d’autonomie. Mais, les vans de loisirs sont souvent motorisés par un Diesel pour les voyages au long cours. Le réservoir d’essence fait 36 litres et sera vidé en 390 km selon les données constructeur. Cela fait tout de même du 9,20 l/100 km homologués, donc plus une fois chargé et « dans la vraie vie ».

Reste un produit sympa, qui pourrait intéresser des sociétés de location dans des parcs naturels ou des environnements protégés. Cela permet un moyen de camper tout en roulant en 100% électrique (il faut donc rester dans le coin).

Ilustration : LEVC

NB : l’image du e-Camper sur la plage est une vue d’artiste. Pour rappel, il est interdit en France d’aller avec un véhicule sur les plages, sauf dérogation. Mais, surtout, vu le poids de l’engin (estimé) de plus de 2100 kg, il a tous les risques de rester enfoncé dans le sable.

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "LEVC e-Camper : partir camper (pas loin) en taxi londonien"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

ceci dit, avec le brexit, les distances faisables se réduisent en Angleterre…

Emmanuel
Invité
« es vans de loisirs sont souvent motorisés par un Diesel pour les voyages au long cours.  » pour info, il y a des acheteurs d’utilitaires électriques PSA qui les équipent afin d’y dormir. Parce qu’avec un camping car on circule peut être beaucoup, mais on ne fait forcément des étapes de 500 km chaque jour … généralement, on se déplace, mais par sauts de puces : quelques dizaines de km chaque jour ! et, en s’y prenant bien, avec un peu de préparation, il est tout à fait possible de réaliser un mini tour de France de 5027 km en… Lire la suite >>
Thomas
Invité

« Pas loin », l’expression qui donne tout son sens aux camping-cars à moteur d’aspirateur 😀

Ils ne sont pas prêts à remplacer les diesel à belle autonomie 🙄

wpDiscuz