Accueil Ecologie Paris: trafic de transit interdit dans le centre dès 2022 ?

Paris: trafic de transit interdit dans le centre dès 2022 ?

0
83
PARTAGER

La Maire de Paris, Anne Hidalgo, veut aller plus loin dans l’interdiction des véhicules motorisés les plus polluants. Dès 2022, le transit pourrait être interdit dans une grande zone du centre.

« Interdit sauf riverain ». Un panneau souvent contesté, et souvent outrepassé. Ici, ce pourrait donc être toute une zone de Paris qui serait réservée aux riverains. Cela permettrait selon l’adjoint à la voirie David Belliard (EELV) de réduire drastiquement le trafic des véhicules.

La zone prévue correspondrait aux quatre premiers arrondissements de Paris, ainsi que la rive gauche, au nord du boulevard Saint-Germain, dans les Ve, VIe et VIIe arrondissements. Après les ZFE (zones à faibles émissions), Paris veut donc une ZTL (zone à trafic limité). Avec un transit interdit, Belliard estime que cela fera « la part belle aux piétons, aux vélos et aux transports en commun ».

Pour ce projet, la Mairie lance une consultation jusqu’en octobre. Après, le projet sera bouclé et la ZTL sera installée au premier semestre 2022. Seront alors précisées les catégories de véhicules autorisés à entrer dans l’hyper-centre de Paris. Pour le moment, on évoque les riverains, livreurs, artisans. Outre des catégories à définir (quid des deux-roues motorisés ?) le projet doit préciser les voies d’entrée dans la zone. En effet, pour enfoncer le clou, la Mairie souhaite « limiter le nombre d’accès possibles [avec] des modifications des plans de circulation locale pour réduire les voies de passage ».

Pourquoi interdire le transit ?

Le trafic de transit dans cette zone représente selon l’adjoint entre 40 et 60% du trafic total en fonction des heures. Le trafic de la zone serait au total dix fois plus important que le nombre de voitures appartenant aux habitants de la zone.

« Si Paris souhaite réduire le trafic de transit, pour autant il n’est pas question de supprimer tout le trafic », prévient David Belliard. « Les riverains, les personnes à mobilité réduite, les taxis, les artisans et commerçants du quartier, etc. pourront continuer à y accéder ». Nous voilà rassurés.

Certains estiment que cette interdiction pourrait décourager de nombreuses personnes d’aller dans les musées, les théâtres ou même les commerces de cette zone.

Notre avis, par leblogauto.com

Interdire le transit dans l’hyper-centre de Paris peut sembler séduisant. Cependant, ce trafic sera reporté immanquablement sur les arrondissements alentour. Un report que devrait apprécier les habitants de ces quartiers plus populaires. On peut également s’interroger sur le choix des 4 premiers arrondissements ainsi que le quartier germanopratin plutôt que les XVII, XIX et XXes arrondissements.

Ensuite, le transit est une notion assez vague. En effet, le client d’un commerçant du quartier est considéré comme un « riverain », au même titre qu’un livreur. Dès lors, prouver qu’une personne est en simple transit sera difficile. On imagine mal la Mairie contrôler chacun des 180 000 véhicules/jour de la zone.

Si on va d’un quartier en bord de cette zone pour aller juste de l’autre côté, est-il intelligent de forcer le contournement au risque de doubler le kilométrage ? Le projet s’appelle « Paris respire », entre le report du trafic et les bouchons que cela occasionnera, on peut en douter.

Enfin, quid des visiteurs pour les riverains ? Vous invitez des amis, devront-ils laisser leur voiture à l’entrée de la zone et finir à pied ? En revanche, la Maire de Paris et sa majorité avait clairement annoncé la couleur lors des élections municipales. Elus sur ce programme, ils l’appliquent.

Illustration : Mairie de Paris

Poster un Commentaire

83 Commentaires sur "Paris: trafic de transit interdit dans le centre dès 2022 ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
samuel
Invité

Et pourquoi pas une rande zone pietonne comme dans certaines ville du nord de l´Europe ?

DiZeL
Invité

Ca oui, c’est possible car pas discriminatoire. Après est-ce vraiment ce que veulent ses électeurs ?

Straton
Invité

La très grande majorité des électeurs parisiens n’ont pas de voitures. Donc ils sont majoritairement pour.

panama
Invité

Va à Stockholm ça existe depuis longtemps

Kaizer Sauzée
Invité

Dehors les romanos !!!
La mairie de Paris veut faire du centre de la capitale la même chose que les extrémistes avec la France : rester entre soi et rejeter les « indésirables » chez les voisins. Normal, elle protège ceux qui ont voté pour elle.
Et pendant ce temps là les gros 4X4, les limousines et les grosses berlines rouleront tranquilles dans les rues désertes.

DiZeL
Invité

Sur ce coup je ne vois pas trop comment elle va faire car aucune route ouverte à la circulation ne peut pas faire l’objet de restriction discrimination. Les panneaux « interdit sauf riverain » ne sont pas illégaux mais en pratique si vous choppez une prune pour ça, elle sautera au tribunal. Même dans le cas de voies privées c’est pas gagné. J’habite sur dans une voie privée mais ouverte à la circulation (comme la plupart des voies privées en ville), donc le panneau « interdit sauf riverain » à l’entrée ne sert à rien.
https://www.ruedelavenir.com/actualites/peut-on-interdire-la-circulation-dans-une-rue-sauf-aux-riverains/

Nithael70
Invité

« On imagine mal la Mairie contrôler chacun des 180 000 véhicules/jour de la zone. » Facile, Pose de lecteurs de badges (Pour les riverains) associé à des cameras lectrice de plaques, relié à Rennes (pour les relevé d’infractions en temps réel), à toutes les voies permettant d’accéder à la zone.

Emmanuel
Invité
Il est assez simple de contrôler la circulation des automobiles : elles ont des plaques d’immatriculations, et c’est automatiquement lisible. Il y a aussi la possibilité d’imposer un badge. Certaines villes italiennes le pratiquent, et il me semble que c’est aussi le cas de Bruxelles : pas de badge = PV automatique. et de mémoire, en Italie les PV sont entre 100 et 200€, par passage devant une borne : donc je rentre dans le centre vile : PV entre 100 et 200€, je sors du centre ville : 100 à 200€ … et il y a un accord entre… Lire la suite >>
wpDiscuz