Accueil F1 F1 Portimao 2021 en 7 points: Une bataille à trois?

F1 Portimao 2021 en 7 points: Une bataille à trois?

0
0
PARTAGER

Première course d’un double weekend, le retour du circuit de Portimao. Un circuit qui fut apprécié l’an passé. Quid de cette année? Ben un petit retour en sept points afin de souligner ce qui fut marquant. Pour les retardataires, le résumé en détail.

Point 1: Hamilton, le patron

Pourtant, le weekend n’a pas commencé sous les meilleurs auspices. Battu en qualifications, d’une greffe d’un cheveu par son équipier. Piégé au restart, par un Verstappen opportuniste, il n’a pas vu son moral en berne. Il est remonté en selle et a pourfendu, ces deux adversaires du jour. Il s’est élevé tel Christiano, en haut du classement. Son moteur faisant planer un Suuuuuuuu en ligne droite! Ce ne fut certes pas une course archi dominée, avec six tours d’avance sur le second. Le matelas compris entre 3 et 5 secondes, l’a laissé à l’abri de tout retour. Il fut bien aidé, par l’absence de vitesse de pointe sur la Red Bull. Les difficultés de Verstappen pour dépasser Bottas en début de course malgré le DRS fut criant.

Au global, Mercedes fut globalement dominant face à Red Bull, ce qui est probablement la première fois cette saison que la Red Bull n’est pas la meilleure monoplace en piste. Verstappen sauve les meubles en dribblant Bottas dont les appuis n’étaient pas certains.

Point 2: Hé! Ho!, moi aussi je joue le titre!

C’est tout l’inverse qui s’est passé. Poleman le samedi, filou au restart et coutant une place à son équipier, on pensait Bottas bien parti pour lancer sa saison. Il n’en fut rien, pour la douzième fois en dix sept poles, le finlandais ne la convertit pas par une victoire. Le bilan fait tache pour le candidat auto proclamé. Il a beau avoir le soutien radio de Toto, pendant qu’il annonce son souhait d’être champion, les deux devant lui se poussent dans leurs retranchements. Lui pit pour prendre le meilleur tour en course, avec succès néanmoins.

Les gars?! Champion du monde? Vu le départ, ça ne semble pas encore pour cette année.

Point 3: Un relai enorme en Medium? facile!

Ils sont plusieurs à avoir fait ce pari avec des fortunes diverses. Commençons par le pilote du jour qui aura effectué la bagatelle de 54 tours avec ces Mediums (qualifications comprise). Plusieurs teams radio le confirme, « Plan A +10 » et la réponse de Checo « Hold my beer ». Ce fut certes très impressionant, mais il n’a pu capitaliser sur ce dernier relais en tendres pour à minima mettre la pression sur Valteri ou du moins l’empêcher d’effectuer un arrêt en fin de course. Weekend mitigé, piégé à chaque départ, il s’est retrouvé trop rapidement hors course au podium. C’est dommage, le rythme semble là.

Norris n’a pas eu un relais aussi long (45 tours sur son second relais, P5 finale), mais il a montré une facilité à gérer la gomme et à rester l’abri d’un Leclerc en gommes plus dures et plus fraiches. c’est toujours le troisième homme de ce championnat et la hype ne descend pas.

Le dernier homme a connu une fortune inverse aux premiers. Sainz et son relais de 46 tours. Pour lui ce fut la dégringolade, pourtant solide P5 et meilleur des autres le samedi. Un départ canon et P4 à la fin du premier tour, tout était rose. Le restart a sonné le glas de son dimanche (2 places perdues), il a dégringolé à la faveur de la stratégie ne parvenant pas à maintenir ses gommes mediums, au point d’en finir hors des points. C’est dommage c’était le premier weekend ou il a fait jeu égal avec Leclerc. Globalement, Ferrari a donné l’impression d’avoir du mal avec ses gommes, Leclerc parti en mediums s’est arrêté au tour 25 pour des durs, bien avant la majorité des autres pilotes sur cette gomme.

Point 4: Alpine une amélioration visible

Le grand chagement de cette course. Le gain de performance visible d’Alpine sur ce weekend. Ocon signe une belle P6 le samedi avant de confirmer en course P7. Il n’a pu résister à la hype Norris et à la solidité de Leclerc, mais leurs monoplaces semblent globalement plus performantes. Il confirme surtout une supériorité face à son illustre équipier. Le jeune s’affirme.

Pour Alonso, le mode diesel était activé. en difficulté le samedi avec une élimination en Q2, un début de course camouflé dans le peloton. Un long premier relais avec du rythme et une deuxième partie de course canon avec quelques jolis dépassments, dont celui autoritaire sur Ricciardo. L’explication du concerné sur sa deuxième partie de course fut la colère. En exclu Alonso.

Angry Road Rage GIF by Cartoon Hangover - Find & Share on GIPHY

Point 5: Alpha Tauri en difficulté

Pour le premier weekend sans erreur manifeste, la performance n’était pas au rendez vous. Impressionnant lors des premières courses, deux P5 pour Gasly, ce fut bien plus compliqué et ce dès le samedi malgré une Q3. La course fut un chemin de croix, Gasly sauve deux points.

Tsunoda n’a pas réussi à convaincre depuis son premier weekend, Globalement dominé, il s’est retrouvé dans un vide spatial entre deux galaxies. Tsunoda dans le Bouvier.

Point 6: Aston dans un no man’s land.

Nouveau weekend décevant pour Aston, Stroll sorti en Q1, le samedi fut sauvé par un Vettel que l’on attendait plus en Q3. Le dimanche fut bien plus compliqué, un finish groupé pour les deux pilotes mais il semble dans un autre vide que Tsunoda, dans leur petit coin hors des points. Elles semblent loin les déclarations de Papa Stroll sur leur volonté de jouer aux avants postes avec un multiple champion du monde dans l’équipe.

Point 7: Schumacher intéressant, le miracle Mazepin!

Haas semble aller un peu mieux, ca ne rivalise avec personne en performance pure, mais ça s’est rapproché. L’équipe est portée par Schumacher qui a réalisé une performance très intéressante finissant devant une des Williams, pas la meilleure certes, mais c’est une performance qui mérite d’être notée.

Un miracle a eu lieu ce dimanche, cher lecteur, touché par la grâce, Mazepin a réussi un grand prix complet sans tête à queue. Bon ça reste nul comme le dirait un philosophe marseillais, quasi à un tour de son équipier et il a bien gêné Perez durant le grand prix. Mis à part ça, le niveau de performance est similaire.

Happy Season 3 GIF by The Simpsons - Find & Share on GIPHY

Conclusion

  • Hamilton impressionant
  • Bottas, ce sera pas pour cette année
  • 50 tours en mediums? Laisse je gère
  • Alpine, du mieux, Ocon en forme, le taureau accélère
  • Coup de mou chez Alpha Tauri
  • Aston tout seul.
  • Schumacher tel Atlas, le miracle Mazepin

Credit: F1

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz