Accueil F1 F1 Espagne-Course: leçon stratégique de Mercedes et Hamilton

F1 Espagne-Course: leçon stratégique de Mercedes et Hamilton

0
27
PARTAGER
Hamilton

La première moitié de course faisait roupiller, puis la stratégie a mis un peu de piment, avec quand même un air de déjà vu.

Hamilton a réalisé une 100e pole historique, et Max Verstappen est juste à ses côtés. Le Néerlandais va-t-il réussir à se sortir du sandwich Mercedes, sachant que son équipier, Sergio Perez, seulement 8e sur la grille, risque de pas lui être d’une grande aide ? Le temps est plus frais que samedi, donc la gestion de gommes peut engendrer de nouvelles stratégies, certains vont peut-être tenter un seul arrêt.

Départ

Verstappen a moin patiné, prend l’aspi et s’impose autoritairement sur Hamilton au freinage ! L’anglais a été obligé de déborder sur la bande verte, sinon c’était l’accrochage. La donne change ! Ocon s’est fait enfermer au départ et recule au 7e rang. Leclerc a passé Bottas pour la 3e place et Perez a grignoté deux places. Verstappen boucle le 1er tour avec 1″6 sur Hamilton, le match est lancé.

Les deux leaders creusent déjà un énorme écart sur le reste du peloton : Leclerc est à 7″ de Verstappen au bout de 6 tours. En étant bloqué derrière Leclerc, Bottas risque de faire tomber à l’eau la stratégie de Mercedes, Verstappen est pour l’instant sorti du sandwich allemand !

Perez met la pression sur Ricciardo alors que Ocon est déjà un peu isolé à la 7e place , à 2″3 de Perez déjà et avec plus d’une seconde d’avance sur Sainz. Gasly est pour sa part sous investigation pour un problème d’emplacement au départ.

Tours 9/10

Bottas talonne Leclerc et prend le DRS, mais pour l’instant c’est encore trop court. Tsunoda est arrêté au virage 10, il indique à la radio que son moteur s’est arrêté net. Le japonais sort de la voiture…pour s’y réinstaller…puis en ressort. La Safety-Car est déployée.

Giovinazzi rentre aux stands mais c’est le cafouillage des pneus…le pneu neuf était crevé ! George Russell et Nicholas Latifi chaussent aussi des mediums.

Restart

Verstappen a bien géré la relance et Hamilton a légèrement glissé en sortant de la chicane. Derrière, Lance Stroll prend la P10 à Fernando Alonso. 5 secondes de pénalité tombent finalement pour Pierre Gasly qui s’était trop avancé sur sa ligne de départ.

Le DRS est rétabli au 13e tour mais Verstappen pour l’instant réussit à garder Hamilton au-delà de la seconde avant la zone de détection, pour ne pas être exposé dans la ligne droite. Hamilton revient en général dans le 1er secteur, alors que Verstappen est plus à l’aise dans les 2e et 3e secteurs, mais cela se joue à coup de centièmes. Plus loin, c’est Esteban Ocon qui est sous la menace de Sainz qui dispose du DRS. Bonne pioche des Williams qui disposent de pneus mediums neufs et ont doublé les Haas et reviennent sur Raikkonen.

Tours 19/20

Hamilton ne lâche pas Verstappen, mais le blistering commence à faire son apparition sur ses pneus du côté droit. Un arrêt prématuré le ferait ressortir en plein dans le peloton. Gasly effectue sa pénalité et passe aux pneus mediums. Les écarts se stabilisent, un train se forme, chaque pilote évitant de suivre de trop près pour ne pas détruire ses gommes.

Hamilton et Verstappen sont seuls au monde, suivis par le binome Leclerc/Bottas à 8/9″ puis Ricciardo/Perez à 17/18″. Ocon est décroché à 24″.

Alonso et Vettel s’arrêtent en même temps et repartent dans le même ordre, mais Gasly est intercalé entre les deux maintenant.

tours 22/23

Sainz passe aux mediums et repart devant Stroll et Alonso, alors que Vettel a pris l’ascendant sur Gasly. Bottas, Norris, Ocon aux stands le tour d’après. Sainz a réussi l’undercut, il est passé devant Ocon.

Verstappen s’arrête, Hamilton était revenu très près d’ailleurs !  Mauvais arrêt du Néerlandais qui a duré 4″2 ! Une occasion en or pour Mercedes. La course se joue peut-être minatenant.

Non, Hamilton ne s’arrête pas ! l’anglais prolonge son relais et parie sur une meilleure tenue des gommes en fin de course avec un relais moins long. Ricciardo lui stoppe au 26e tour avec un arrêt très moyen de 3″.

Meilleur tour de Bottas qui a fait l’undercut sur Leclerc. Raikkonen, parti en mediums, est 5e, Russell, avec son arrêt précoce sous SC, pointe à la 7e position. Et Mazepin se fait encore remarquer avec les drapeaux bleus…

Tours 28/30

Arrêt d’Hamilton qui repart à 5″ de Verstappen, c’est sur la fin de course qu’il espère bénéficier de gommes plus fraîches.

Alonso se plaint d’une faiblesse sur le moteur. Oh non, pas le retour du GP2 engine !!! Beau dépassement finalement d’Alonso sur Giovinazzi au 30e tour, l’italien cède quelques boucles plus loin à Vettel.

Hamilton claque le meilleur tour, il a repris 1″4 à Verstappen sur le dernier tour. Mais le plus dur n’est pas de rattraper, mais de dépasser !

Mi-course

Bataille en perspective entre Ricciardo et Perez pour la P5.

Hamilton est dans la zone DRS de Verstappen, le retour en boulet de canon. Mais les pneus doivent aller au bout et maintenant, or il est dans la zone des turbulences ! Bottas est à 7″ avec un bon rythme aussi, Leclerc déjà à 22″. Les hommes de tête pourraient bientôt tenter un 2e arrêt au cas où, car la course est encore longue.

Tours 38/39

Hamilton prend le DRS avec 0″9 de retard mais il est encore un peu loin pour tenter sa chance au bout de la ligne droite. Perez harcèle Ricciardo qui doit zigzaguer pour essayer de casser l’aspi du mexicain, mais ses manoeuvres de défense commencent à éveiller la direction de course. Attention à ne pas en abuser…

De son côté, Raikkonen s’arrête enfin après un très long relais en mediums mais il repart très loin, avec juste les Haas derrière lui. Vettel puis Stroll effectuent un 2e arrêt au 40e tour.

Perez est sorti large dans la longue courbe du secteur 1 en suivant Ricciardo.

2/3 de a course

Hamilton aux stands! Mais oui ! Mercedes veut refaire le coup de la Hongrie 2019 et piéger Red Bull, car si Verstappen s’arrête, il risque l’undercut ou alors il doit tenir jusqu’au bout mais avec des pneus morts et Hamilton qui reviendra comme un boulet de canon ! Les stragèges Mercedes ont bien travaillé.

Meilleur tour d’Hamilton au T45 évidemment, il a roulé 1″2 plus vite que Verstappen.

Perez y est arrivé au T46 ! Très bel enroulé par l’extérieur au 1er virage sur Ricciardo, le voici 5ème, mais à 16″ de Leclerc.

Ricciardo et Sainz s’arrêtent, Ocon remonte P6 mais son rythme risque d’être juste en fin de course pour tenir s’il ne change pas de pneus. Il a deux McLaren et une Ferrari aux trousses !

Sainz passe Norris pour la P8 au tour 51, mais les stratégies sont différentes. L’espagnol et Ricciardo devraient passer Ocon sans trop de soucis.

La radio de Bottas crépite, « Lewis is faster than you », on a compris la consigne. Et bien, le finlandais n’a pas rendu sa position facilement, c’était même chaud quand Bottas a « ouvert » très légèrement la porte. Toto ne va pas être content, car Hamilton a perdu 0″3 sur Verstappen dans ce tour. Bottas rentre finalement aux stands et se retrouve derrière Leclerc.

Sainz et Ricciardo ont logiquement eu raison d’Ocon.

10 derniers tours

Hamilton n’est plus qu’à 8 secondes de Verstappen, le suspense est là mesdames et messieurs ! La jonction semble inévitable. Bottas prend le meilleur tour et fond sur Leclerc, ça sera dur pour le monégasque de garder la P3 !

Bon voilà, Valtteri reprend son podium au tour 57 sans surprise. Pneus neufs + DRS = aucune chance.

Tour 58

3 secondes entre Verstappen et Hamilton. AH non, plus que 2″5 déjà en 1 secteur.

Perez aux stands, voilà la traditionnelle qualif de fin de course pour le meilleur tour.

Tour 59

1″5 ! ça va être compliqué pour le pilote Red Bull, qui a déjà commencé à râler à la radio.

Tiens, Leclerc rejoint la bataille du meilleur tour.

Tour 60

Hamilton prend le DRS et passe sans coup férir ! Bon, on parie que Verstappen va s’arrêter pour faire le meilleur tour ?

Fin de course difficile pour Alpine, les pneus sont cuits. Alonso va sans doute sortir du top 10, Ocon est 8e avec encore 2″ sur Norris

Stroll et Alonso ont failli s’accrocher ! l’epsagnol a défendu sa place férocement en freinant à l’extreme limite et le canadien a du partir dans l’échappatoire. ALonso est sous investgation mais il n’a plus de pneus, il va dégringoler. Il perd 3 places au tour suivant. Norris a passé Ocon, c’est dur mais le français a 16″ de marge sur Stroll, il devrait préserver sa place. ça va se jouer entre Stroll et Gasly pour le point de la 10e place. Alonso passe aux stands, il va essayer de se consoler avec le meileur tour, qui sait ?

Tour 64

Gasly passe Stroll qui a fait un décalage un peu limite au bout de la ligne droite. Il fond sur Ocon qui perd 4 secondes par tour, il doit être sur la jante là.

Victoire d’Hamilton ! Ocon conserve la 9e place d’un cheveu, Gasly lui avait repris 15 secondes en quelques tours. L’Alpine ne doit plus beaucoup avoir de gommes !

Arrivée

Que dire de plus ? Hamilton, au sommet de son art, fait le taf à la perfection. 98e victoire au passage, donc une autre barre fatidique sera bientôt franchie. 6e victoire en ESpagne (dont la 5e d’affilée), il égale Michael Schumacher à Barcelone. Mercedes est le plus fort en stratégie, une nouvelle leçon cuisante a été infligée à Red Bull. C’est le même coup qu’à Budapest 2019. Un mauvais premier arrêt, inhabituel chez Red Bull, puis le piège s’est refermé quand Hamilton a plongé aux stands pour un 2e passage. Verstappen avait fait le plus dur au départ, mais l’intelligence stratégique n’était pas du côté de Red Bull.

Bottas termine 3e mais subit maintenant totalement la loi de son équipier, nous ne sommes même plus en 2019 ni même 2020 où il avait réussi en début de saison à le titiller un peu. Faut-il voir un certain agacement dans le « petit » incident de la consigne de course ? 16e podium du trio !

Le finlandais devance Charles Leclerc qui a extrait le maximum de sa Ferrari. Perez, 5e, ne peut pas pour l’instant se mêler à la bataille devant. Daniel Ricciardo est 6e et peut enfin sortir la tête de l’eau, après un weekend où il a dominé son équipier. Carlos Sainz, 7e, fait un bon travail pour Ferrari et devance Lando Norris, moins en verve que d’habitude. Esteban Ocon arrache les deux points de la 9e place en ayant résisté de justesse au retour en flêche de Pierre Gasly, qui a accompli une belle prestation malgré sa pénalité du départ. Pour Alpine, on est un peu rentré dans le rang en rythme de course mais la stratégie à un seul arrêt n’était pas la meilleure, puisqu’en début de course, Ocon et ALonso se mêlaient à la bagarre avec les Mclaren et Sainz.

f1

Classements

Hamilton creuse l’écart avec désormais 94 points contre 80 à son rival batave. Bottas, avec 47 points, est déjà à presque deux courses de différence en points. Derrière, entre Norris, Ricciardo, Leclerc, Perez et Sainz, la bataille va être serrée pour les accessits.

Mercedes creuse aussi l’écart sur Red Bull au championnat constructeurs, avec 141 points contre 112.

Derrière se dessine un gros match entre McLaren et Ferrari pour la 3e place.

Alpine se positionne en 5e force du plateau.

 

 

 

 

Poster un Commentaire

27 Commentaires sur "F1 Espagne-Course: leçon stratégique de Mercedes et Hamilton"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

Le football, c’est simple
Il y a 22 guss courant derrière le ballon pendant 90 minutes. Et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne…

La F1, c’est simple….

robert
Invité

Wizz en comptant 70 % d’ingénieurs britannique + le pilote .

zafira500
Invité

@robert.
+1.
N’oublies pas le deuxième pilote et l’usine.

@wizz.
Le dernier champion du monde de football c’est la France (d’ailleurs, le pays le plus titré c’est le Brésil, l’Allemagne étant deuxième ex-aequo avec l’Italie), le champion d’Europe c’est le Portugal, les finalistes de la Champions League 2021 sont anglais, de l’Europa League sont anglais et espagnol. Au classement UEFA, l’Allemagne est seulement quatrième, derrière l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie, au classement FIFA, elle est seulement douzième. La victoire du Bayern en CL la saison passée n’est qu’un trompe l’œil.
Alors non, finalement, ce n’est pas toujours l’Allemagne qui gagne.

wizz
Membre

zafira et robert
2 guss qui n’ont pas connu cette période d’où fut tirée cette tirade…

Robert
Invité

Le gus en question a 61 piges , cesse de prendre les autres pour des idiots , cela te grandirait . Cette tirade est hors cadre.

wizz
Membre

hors cadre?
ces dernières années, en dehors de Mercedes-Hamilton, il y a quoi….

Ryoma
Invité

Rien je profite de mes dimanches après midi jusqu’au retour de la F1 lol….parce que là c’est Formule Toto.

Thibaut Emme
Admin
C’est quoi « la F1 » ? La période de domination de Red Bull ? Ou celle de Ferrari ? Ou celle de McLaren ? Celle de Williams ? La F1 est faite de telle manière qu’elle vit des périodes de domination successives le temps de changer suffisamment le règlement. Pour ne pas avoir de telles périodes, soit on change de règles tous les deux ans, soit on met la même voiture pour tout le monde…mais ce n’est pas la F1… L’autre possibilité est d’arrêter d’exiger une fiabilité à toute épreuve. Si une écurie de milieu de tableau peut pousser son moteur… Lire la suite >>
wizz
Membre

….sauf que l’écurie de milieu du tableau devra activer le mode « party » dès le début de la course pour compenser la faiblesse de son chassis/aéro, et que les écuries de pointe peuvent se permettre de ne l’activer qu’au dernier moment. Et donc statistiquement….

Thibaut Emme
Admin

Oui…on moyenne. Mais si la moyenne ne changera pas, au lieu d’avoir 20 courses sur 23 remportées par Merco, on aura plus d’aberrations statistiques et donc merco champion mais avec 15/23 par exemple.

A la fin ils gagnent mais on se rappellera de course ou paf le moteur…

Cela fait combien de temps que l’on a pas vu un moteur partir en fumée (outre Romain à Barheïn hein) ?
Désormais la peur de la casse fait rentrer les voitures à la première alerte…

zafira500
Invité

@wizz
CM en Italie 1990 (Match Allemagne-Angleterre). Désolé pour toi, j’étais déjà né, et majeur qui plus est.

wizz
Membre

zaf
si tu étais de l’époque, avais connu l’époque, alors tu aurais connu le contexte de cette tirade, et n’aurais pas fait tout ton développement ci-dessus….

zafira500
Invité

C’est de ça que tu parles?
https://www.francetvinfo.fr/sports/foot/coupe-du-monde/coupe-du-monde-mais-d-ou-vient-la-phrase-et-a-la-fin-c-est-l-allemagne-qui-gagne_636361.html
Phrase dite par Gary Lineker au passage (Et oui j’ai assisté à cette Coupe du Monde, qui se déroulait dans mon pays d’origine je le rappelle).

wizz
Membre

ben voilà.
tu connais le contexte de cette phrase
donc pas besoin de faire l’historique complet du football depuis ses origines jusqu’à maintenant. C’était une période où les Allemands étaient soit vainqueur, soit finaliste, soit dans le dernier carré. Et donc dans la plupart des matches, c’était « L’allemagne qui gagne. Encore eux!!!)

Thibaut Emme
Admin

Ouais mais là c’est un Anglais dans une voiture anglo-anglo-allemande, dirigée par un Autrichien 🙂 😉 😉

robert
Invité

Monsieur emme vous allez vous faire tirer l’oreille par le gus qui à toujours raison .

Obs
Invité

A la base c’est une citation de Gary Lineker

Thomas
Invité

Alonso seulement 17ème 😮

C Ghosn
Invité

Comme Vettel , en ehpad. 🙃

Le comeback de la Baronne aurait pu servir d avertissement .😄

C Ghosn
Invité

Verst est rentré un tour trop dixit Horner.
Quelle leçon de stratégie.

Russel fait des miracles en qualifs mais en course, il manque le petit plus pour finir dans les points.

Victoire d Ham avec seulement 16 tours en-tête. Tiens quel est la victoire avec le plus petits nbd de tours en-tête. ?

Invité

Probablement ce grand prix où le leader à changer 3 fois dans le dernier tour à cause des pannes d’essence, mais je sais plus si c’était dans les années 60 ou 70

gigi4lm
Invité

GP de Monaco 1982.
Victoire de Patresse sur Brabham après 5 changements de leaders en 3 tours sur panne d’essence.

Zak
Invité

https://www.statsf1.com/fr/statistiques/pilote/victoire/sans-tour-en-tete.aspx

4 victoires (suite à des disqualifications) resp. 3 demi-victoires (voiture partagée par deux pilotes) avec 0 ! tours parcourus en tête.

Lovehornby
Invité

Et à la fin Hamilton gagne…😂

Vache à lait
Invité

Dommage que vevers ne se soit pas arrêté un tour après Lewis
Ça aurait été plus disputé le dépassement
Là il s est fait déposé
Redbull a perdu l’habitude de mener les courses..
Rdv à Monaco pour découvrir le meilleur pilote de l’année.. Si Alonso ne termine pas devant ocon et Vettel devant Stroll, ca voudra effectivement dire qqch d’important ^^

wizz
Membre

ce n’est pas aussi évident
Verstapen s’est arrêté au 22e tour.
Hamilton au 28e puis 45e.

Au 46eme tour, les pneus de Hamilton tout frais, et ce dernier claquait un temps canon, profitant du potentiel de ses pneus neufs.
Pendant ce temps là, les pneus de Verstapen étaient un peu fatigué, et il faisait un chrono moindre.
Donc en rentrant le tour suivant, il y a de grandes chances pour qu’il ressortait derrière Hamilton.
Si au moins l’arrêt de Hamilton avait duré longtemps, annulant le gain chrono effectué après le changement, alors cela aurait donné une chance à Verstapen. Mais celui de Hamilton était sans problème….

wpDiscuz