Accueil F1 F1 2021 : McLaren MCL35M, dans la continuité

F1 2021 : McLaren MCL35M, dans la continuité

0
7
PARTAGER

L’écurie McLaren est la première a présentée sa nouvelle voiture la MCL35M, avec sa nouvelle livrée 2021 et sa nouvelle paire de pilotes.

C’est le premier lancement d’une F1 avec la Covid-19. Par conséquent tout s’est fait à distance, en direct vidéo depuis le McLaren Technology Center (MTC). Lando Norris est le premier des deux pilotes à intervenir. Puis c’est le tour du « petit nouveau », Daniel Ricciardo. A noter que les deux pilotes sont arrivés en conduisant chacun leur propre voiture McLaren de route, couleur carbone, dans le MTC. Quel autre écurie fait cela ?

Bon, on peut vous le dire, si vous n’avez pas suivi le lancement en direct, vous n’avez rien perdu ! McLaren met en scène ses pilotes en train de faire de la musique, en train de répondre à des questions bateau de la présentatrice, puis de fans à distance, etc. On a connu des lancements moins pétés. Et la voiture dans tout cela ?

MCL35Modifiée

Eh bien, comme son nom l’indique, et stabilité du règlement technique suppose, c’est une grosse évolution de la MCL35. Evidemment, tout n’est pas dévoilé dans cette présentation comme le diffuseur, l’aileron avant, etc. Mais, de nombreuses pièces sont dans une forme quasi définitive pour le début des tests. La voiture conserve le concept de l’an dernier au niveau des pontons (flèche #9).

Le museau de cette MCL35M (M pour modifiée, pas pour Mercedes) s’affine. McLaren avait changé de museau en cours de saison l’an passé. Il ressemble de plus en plus à celui de Mercedes d’ailleurs, avec la « cape » (pans de carbone en dessous du nez qui guident le flux aérodynamique).

Etonnamment, la prise d’air supérieure (#3 et #11) semble identique à 2020. C’est étonnant car la McLaren est passé durant l’hiver de Renault à Mercedes comme fournisseur de l’unité de puissance et cela impose souvent un changement de refroidissement.

C’est à confirmer, mais l’arrière semble plus étroit qu’en 2020 (#4 #6 et #10), signe d’une intégration plus poussée du Mercedes-AMG ? A cause de ce changement, McLaren est la seule écurie à avoir dû repasser des crash-tests poussés, les autres ne présentant que des évolutions de leurs voitures.

Pourquoi changer un concept qui gagne (presque) ?

Un changement qui se voit surtout de dessus, outre des flancs plus échancrés, c’est le fond plat (voir image de comparaison par dessus MCL35 vs. MCL35M). Il faut dire que la F1 et la FIA ont mis un peu d’ordre dans tout cela. Les fonds plats perdent leurs dentelles de carbone et rétrécissent en taille. Par contre, les « barge boards » sont toujours autant des « peignes de carbone » (#8).

Enfin, côté couleurs, pas de révolution. McLaren mise encore sur l’orange Papaya avec du bleu un peu plus présent qu’en 2020, et du noir. Mercedes n’apparait visiblement pas sur la voiture et à la place qui était celle de Renault l’an passé se trouve…Gulf. Hélas, orange sur orange, le logo n’est pas super bien mis en valeur.

On attendra de voir aux essais d’intersaison ce qu’a pu cacher McLaren pour cette présentation. L’écurie de Woking va tenter de faire aussi bien que l’an dernier, voire mieux.

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "F1 2021 : McLaren MCL35M, dans la continuité"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
MINI_Stig
Invité
Pour la prise d’air supérieure, elle change bel et bien 😉 Ça ne se remarquait pas beaucoup, mais sur les McLaren et Renault l’an passé, sous la prise d’air se trouvait également une autre prise d’air là où habituellement, il n’y a que de la carrosserie, comme ici pour cette MCL35M. Sur la Renault c’était pratiquement invisible, mais sur la McLaren, on le voyait un peu plus. Pour le museau, ça semble être celui utilisé en fin d’année dernière, et qui était initialement prévu pour 2021, ça tombe bien. On verra bien ce que ça donne, j’espère pour eux qui’ls… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

Si quelqu’un sait pourquoi les carrosseries de F1 ne sont pas à peau alvéolées comme des balles de golf, je suis preneur de l’information gains /pertes même si je me doute que la portance n’est pas recherchée.

Je me demande si des tests sont réalisés dans ce sens.

Sans doute devrais-je regarder les résultats SCX du Citroën type H pour avoir une première idée 🙂

gigi4lm
Invité

… et attendre que Airbus et Boeing fassent la même chose, les règles étant peu ou prou les mêmes.

SGL
Invité

Il existe bien l’effet peau de requin…
https://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/De-la-peau-de-requin-pour-les-avions-_NG_-2013-02-17-912011
« je me doute que la portance n’est pas recherchée. » En quelque sorte …si, mais inverser pour plaquer l’auto au sol.
Une F1 devrait pouvoir théoriquement rouler au plafond du tunnel de Monaco grâce à cela à plus de 200 km/h.
Je sais que tous les dispositifs de traitement de surface aérodynamique sont victimes du gel ainsi que les impacts des saleté, poussières, insectes.
C’est donc difficile à mettre en œuvre. Comme les revêtements des surfaces anti-radar (furtif)

Mwouais
Invité

L’avantage d’une F1 est que le gel est assez minime tout comme l’encrassement.

Ma remarque sur la portance était pour donner de la légèreté puisque l’effet de plaquage au sol pour être intéressant doit éviter une trop grande traînée et permettre de localiser au mieux celle-ci.

J’en reviens à mon doute sur quelqu’un a-t-il tenté l’exercice sur une maquette F1 ?

Alphasyrius
Invité

Ces alveoles creent des flux de vitesses differents entre le dessus et le dessous, creant ainsi de la portance, donc la balle vole plus loin.
Mais pour que cette extra-portance existe, il faut que la balle… soit en rotation. Donc a moins de faire faire des tonneaux sur 56 tours aux F1, ces alveoles vont plutot devenir un casse-tete aerodynamique 🙂

Mwouais
Invité

Oui et non : si l’effet lifté que je ne maîtrise pas mais qu’il m’amuse de tester sur le parcours créé en effet une deportance, la traînée moindre est due aux aspérités.
Élémentaire mon cher Reynolds.

wpDiscuz