Accueil Endurance Scuderia Glickenhaus : partenariats de choix au Mans

Scuderia Glickenhaus : partenariats de choix au Mans

0
14
PARTAGER
Glickenhaus

Le petit constructeur américain de voitures de sport, qui s’est engagé dans le programme Hypercar, s’associe à Joest et Sauber pour développer et exploiter sa prochaine voiture de course.

Petit mais ambitieux

L’écurie Cameron Glickenhaus, fondée par l’ancien producteur de cinéma et pilote James Glickenhaus, ne chôme pas. Cette année, ils ont mis en piste la 004C, qui dispute notamment les 24 heures du Nürbrugring et le championnat allemand VLN. Mais en même temps, SCG développe une Hypercar pour le prochain championnat du monde d’Endurance et les 24 heures du Mans. C’est même le premier à avoir annoncé son engagement dans la nouvelle catégorie, avant Toyota ! Il faut reconnaître une certaine audace à ce petit constructeur qui fait face à des géants. Le développement se poursuit, le constructeur envisageant des débuts aux 6 heures de Spa, et non aux 12 heures de Sebring comme cela avait été indiqué dans un premier temps.

Des rendus 3D de la 007C ont déjà été publiés mais c’est du lourd qui vient d’être dévoilé, puisque SCG va s’associer à deux géants pour préparer son projet le Mans : Joest et Sauber ! L’entité suisse qui, on le rappelle, exploite toujours l’écurie de F1 sous le nom Alfa Romeo, sera partie prenante pour le développement aérodynamique, une spécialité de Sauber dont la soufflerie fait référence dans le monde (Toyota l’a utilisée pour ses protos LMP1). Avec Joest, c’est aussi du lourd puisque les allemands représentent 15 victoires au Mans.

Un géant de l’Endurance

Reinhold Joest est en effet une légende de l’endurance. D’abord comme pilote, il remporte sur Porsche 935 es 24 heures de Daytona et les 1000 Kms du Nurbrugring en 1980, puis il fonde son équipe en 1982. Dans les années 80, Joest travaille avec Porsche et remporte le Mans en 1984 (avec Pescarolo) et 1985. A la fin du Groupe C, la structure passe en DTM chez Opel puis revient au Mans avec deux nouveaux succès en 1996 et 1997, toujours avec Porsche, grâce au prototype WSC95. Et c’est surtout dans les années 2000 et 2010 que Joest écrit sa légende, en étant le fer de lance d’Audi en Endurance. Plusieurs succès au Mans, à Sebring, en ALMS (le championnat américain) et surtout plusieurs titres mondiaux s’ajoutent. Quand Audi quitte l’Endurance en 2017, Joest coopère avec Mazda pour préparer son prototype Dpi engagé en IMSA, avec là encore plusieurs victoires.

Joest apportera ainsi son expertise en exploitation de course. Du staff et des moyens logistiques seront fournis à la Scuderia Glickenhaus. « Il était logique que nous nous impliquions avec quelqu’un comme Joest », a déclaré Jim Glickenhaus à Sportscar365. « Je crois fermement, si vous êtes une petite entreprise, qu’il faut s’impliquer avec les meilleures personnes. Ce serait complètement fou pour moi d’acheter sept camions et un équipement complet si quelqu’un a déjà tout cela ou de construire ma propre soufflerie pour faire de l’aéro. De plus, franchement, ils ont un peu d’expérience au Mans alors que je n’en ai pas. Je me sens totalement à l’aise pour gérer les choses au Nürburgring et je suis sûr que je le ferai au Mans, mais je n’ai pas besoin de tout faire moi-même. Ils ont été très utiles. »

Dernière info, et pas des moindres, il y aura du tricolore dans la 007C, puisque Glickenhaus s’est tourné vers le célèbre préparateur Pipo Moteurs pour développer la motorisation. Pipo, fondé en 1973, est connu notamment pour avoir préparé les moteurs des 306 Maxi et 206/307 WRC, ainsi que les blocs des Peugeot 406 supertourisme. Plus récemment, ils ont été impliqués dans le développement des moteurs des Bentley Continental GT3, des Hyundai i30 WRC ou encore des Fiesta WRX.

Ainsi, entre Sauber, Joest et Pipo Moteurs, James Glickenhaus a su frapper aux bonnes portes. Peut-être une bonne surprise à la clé ?

Images : SCG

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Scuderia Glickenhaus : partenariats de choix au Mans"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Achille Talon
Invité

Tous les fans d’Endurance sont contents du retour de Joest dans la danse.
L’Endurance est en train de redevenir attractive avec les plafonnements de budget et le LMDh.
On attend toujours que Ferrari saute le pas et annonce son retour en WEC / IMSA. Pour l’instant, ils bloqueraient sur le choix de la catégorie. Limiter l’investissement en s’engageant en LMDh, ou faire une Hypercar comme Toyota, SCG, Bykolles et bientôt Peugeot ?

Mwouais
Invité

Nissan Kicks Sucks !

Désolé mais je compte être aussi envahissant que cette fenêtre pop up.. (même en rodage).

Stabak
Invité

Pour ma part j’ai juste un carré à fond blanc qui n’affiche rien et impossible à fermer, car rien ne s’affiche…

Emmanuel
Invité

je n’ai rien ?
Mais j’ai un tas de trucs bloqués par noscript et bientôt directement par le routeur

Miké
Invité

La vidéo en autoplay qui bouffe la data c’est a vomir. Merci la team.

marty
Invité

Une initiative interessante D’autant que SCG a été plusieurs fois
à l’arrivée des 24h du ring …..dans une categorie inferieure

marty
Invité

Qu est ce que ce carré blanc collant qui nous gâche la vue?

wpDiscuz