Accueil WRC WRC Estonie 2020 : Tänak repart pied au plancher

WRC Estonie 2020 : Tänak repart pied au plancher

0
4
PARTAGER

Le rallye mondial WRC reprend son cours après la longue interruption Covid. Ott Tänak s’offre un nouveau succès et emmène un doublé pour Hyundai.

Lors de la première super spéciale vendredi (sur 17 spéciales au total), c’est Esapekka Lappi sur Fiesta qui signe le meilleur temps à égalité avec Ogier sur Toyota. Vu la distance de 1,28 km, les écarts sont insignifiants. On soulignera les débuts prudents de Pierre-Louis Loubet sur la Hyundai i20. L’espoir Français est là pour apprendre et voir l’arrivée.

Ott Tänak prend le pouvoir à la 3e spéciale et ne le lâchera plus de tout le rallye. Craig Breen s’installe à la 2de place et lui-non plus ne la lâchera pas. Impressionnantes Hyundai i20. D’ailleurs, la marque coréenne signait un triplé avec Neuville à la 3e place jusqu’à la 7e spéciale. Neuville a tapé et arraché la roue arrière droite. C’est l’abandon.

Le rallye a fait quelques dégâts sur les voitures. Même Tänak a connu quelques chaleurs et a roulé sans le pare-choc arrière après une touchette. Le WRC est toujours sur la corde et il faut un soupçon de chance pour aller au bout. Ici, certains ont connu des crevaisons qui font perdre du temps et peuvent endommager la mécanique.

Pour le protégé de Toyota, Katsuta, la sortie de route intervient dans l’ES13. Il se comportait bien jusque là avec une 5e place derrière les deux Hyundai, Ogier et Evans sur Toyota aussi. Il venait de profiter d’une pénalité de 1 minute donnée à Rovanperä pour une erreur de son copilote (il a enlevé la plaque d’obturation du radiateur à l’intérieur de la zone de contrôle ce qui est interdit). La 13e spéciale a été la fin du rallye pour Loubet qui était 9e jusque là. Souci mécanique sur sa Hyundai.

Sur la Power Stage (qui rapporte des points bonus aux 5 premiers), Rovanperä l’emporte devant Evans, Tänak, Ogier et Breen. Ott Tänak (Hyundai) remporte ce rallye d’Estonie devant Breen (Hyundai) et Ogier (Toyota). Suivent Evans (Toyota), Rovanperä (Toyota), Suninen (Ford), Lappi (Ford) et Greensmith (Ford). Oliver Solberg (Polo) remporte le WRC3 (voiture RC2) et devance même Ostberg (WRC2 mais aussi RC2) sur Citroën C3.

Classement à l’arrivée du WRC Estonie

Tänak et Järveoja s’imposent sur leurs terres en Estonie. Le champion du monde en titre rattrape un début de saison problématique (sortie impressionnante au Monte Carlo, etc.).

Ogier était tout prêt de passer Breen dans la dernière spéciale mais l’Irlandais reste devant pour 4 secondes. Cela fait les affaires de son coéquipier Tänak. Pour ce 4e rallye, on a un 4e

POSCAR NODRIVERCO-DRIVERTEAMDIFF 1ST
18EST O. TÄNAKEST M. JÄRVEOJA i20 Coupe WRC
242IRL C. BREENIRL P. NAGLE i20 Coupe WRC+22.2
317FRA S. OGIERFRA J. INGRASSIA Yaris WRC+26.9
433GBR E. EVANSGBR S. MARTIN Yaris WRC+41.9
569FIN K. ROVANPERÄFIN J. HALTTUNEN Yaris WRC+1:18.7
63FIN T. SUNINENFIN J. LEHTINEN Fiesta WRC+2:39.6
74FIN E. LAPPIFIN J. FERM Fiesta WRC+2:52.0
844GBR G. GREENSMITHGBR E. EDMONDSON Fiesta WRC+4:53.8
935SWE O. SOLBERGIRL A. JOHNSTON Polo GTI+7:38.6
1021NOR M. OSTBERGNOR T. ERIKSEN C3+8:17.3

Classement pilotes

Ogier conserve la tête du championnat, mais cela se resserre pour la 1e place.

POSDRIVERTOTAL
1S. OGIER79
2E. EVANS70
3O. TÄNAK66
4K. ROVANPERÄ55
5T. NEUVILLE42
6T. SUNINEN34
7E. LAPPI30
8C. BREEN25

Classement constructeurs

Avec le doublé, Hyundai revient à 5 petits points de Toyota. Ford est décroché et ne peut honnêtement viser mieux que sa 3e et dernière place.

PosEquipePoints
1TOYOTA GAZOO RACING WRT137
2HYUNDAI SHELL MOBIS WORLD RALLY TEAM132
3M-SPORT FORD WORLD RALLY TEAM83

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "WRC Estonie 2020 : Tänak repart pied au plancher"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
salociN
Invité
Tänak pied au plancher, mais – triste constat – pas le WRC, qui a vu son nombre d’épreuves déjà pas bien folichon être covidé… de moitié : – couverture médiatique fort appauvrie, qui n’était déjà pas brillante avant le confinement – un trou de 6 mois largement préjudiciable au suivi et à l’intérêt du championnat, tandis qu’en F1 on maintient quasiment le même nombre d’épreuves dans un flux constant et régulier – désistements massif des organisateurs cette année, dont certains ont beaucoup tergiversé par rapport aux règles indécises de leurs gouvernements – indifférence ou méconnaissance totale du public quant à… Lire la suite >>
BLABLAGRPAHIC
Invité

Il faut appliquer les mêmes recettes que Stéphane Ratel avec les championnats SRO.

wpDiscuz