Accueil Lynk & CO Lynk & Co Zéro Concept : l’EV en partage selon Geely

Lynk & Co Zéro Concept : l’EV en partage selon Geely

0
11
PARTAGER
Geely Lynk&CO

Lynk & Co, label « branché » créé en 2016, présente le concept-car Zero, qui nous donne un aperçu de l’avenir 100% électrique des marques du groupe Geely.

Avec des SEA

La base de ce concept est une toute nouvelle plateforme EV modulaire de la société mère Geely, qui est en préparation depuis trois ans et qui a mobilisé près de 3 milliards de fonds. Nommée SEA, pour « Sustainable Experience Architecture », c’est une plate-forme qui se veut dans l’air du temps et durable en mettant l’accent sur l’utilisation de matériaux recyclés, l’emploi accru d’aluminium pour réduire le poids et un système de batterie d’une durée de vie de 2 millions de kilomètres.

Mais surtout, elle sera «open source», une grande première. Cela signifie que Geely a l’intention de la vendre à des fabricants tiers afin qu’ils puissent l’utiliser et l’améliorer. Des discussions seraient déjà en cours, notamment avec Daimler (dont le géant chinois détient 9,7% des parts), mais Geely a déjà de quoi faire en la diffusant à 9 marques de son portefeuille, dont Volvo et Smart.

«Notre développement de cette architecture de véhicule électrique transformatrice marque le plus grand bond en avant chez Geely en plus d’une décennie», a déclaré Li Shufu, le fondateur milliardaire du constructeur automobile, dans un communiqué. «Cette innovation de grande envergure augmentera considérablement le volume et l’évolutivité de nos modèles zéro émission.»

Flexible, la SEA est prévue pour toutes sortes de segments (véhicules de tourisme, SUV et utilitaires) et de configurations de transmission avec un, deux ou trois moteurs électriques, éventuellement complétés par un prolongateur d’autonomie.  Geely annonce avoir développé des moteurs qui permettent des accélérations de 0 à 100 km / h en «moins de 3 secondes». Le placement des packs de batteries doit également garantir que l’espace intérieur le plus possible est préservé et que les batteries contribuent à la rigidité et à la sécurité en cas de collision de la voiture.

SUV au look sportif

La marque ultra connectée Lynk & Co, qui se fait connaître par l’ engagement sportif du modèle 03 en WTCR, aura l’honneur de démarrer avec cette plate-forme SEA. La Zéro s’apparente à un gros SUV Coupé avec un empattement de 3 mètres, soit environ 20 centimètres de plus que des voitures comme la Polestar 2 et la Tesla Model 3. Dessiné en Europe dans le centre de style de Göteborg, ce SUV coupé reprend les canons stylistiques de la marque avec un avant qui se caractérise par une bande horizontale incorporant des optiques scindés en 4 parties, et une paire d’optiques effilés qui surplombent le capot. Ramassé et dynamique, avec une ligne Fastback et des porte-à-faux avant et arrière courtes qui laissent présager d’un espace intérieur plutôt vaste, le Zéro prend à l’avant des airs de Porsche Macan, tandis que l’arrière, plus anguleux, dispose d’optiques qui lorgnent fortement du côté du style Peugeot, avec des LED en forme de griffe. Mais globalement, on sent l’inspiration du premium germanique.

De plus amples informations sont prévues pour le salon de l’automobile de Pékin qui débutera le week-end prochain. Le constructeur promet une version de série dès 2021 avec une autonomie de 700 km (NEDC) et qui pourra accélérer à 100 km / h en moins de 4 secondes. En outre, la voiture recevra des mises à jour en direct pour l’infodivertissement et d’autres questions numériques ainsi qu’un assistant vocal qui fonctionnera avec l’intelligence artificielle.

Notre avis, par leblogauto.com

Pour l’instant, le style Lynk&Co se décline à l’infini sur tous les modèles. Il y a quand même un sacré air de déjà vu sur ce concept qui n’en demeure pas moins plaisant. Bien que la nouvelle plate-forme débute sur une marque encore très localisée (mais qui essaie de prendre petit à petit racine en Europe), nul doute qu’elle participe d’une ambitieuse stratégie d’expansion du groupe chinois et de sa galaxie de marques.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Lynk & Co Zéro Concept : l’EV en partage selon Geely"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ddd
Invité

A quoi sert d’avoir plusieurs plateformes modulable pour un même segment ?

zeboss
Invité

problème de riches… lol.

zeboss
Invité

un mimétisme germanisant : VW a une plf VT+VH et une autre VE sur les mêmes segments.
Geely reste Chinois, donc copie la stratégie VW.
PSA qui a développé EMP2 et CMP prévoit aussi deux pures VE. Donc il faut croire qu’à partir d’un certain point les plf universelles ne le sont plus aussi universelles que cela…
Les 4 roues motrices en VE sont obtenues par des bi moteurs, pas par des transmissions mécaniques, du coup certains se retrouvent avec des passages d’arbres sans justificatif.

ddd
Invité

Geely a aussi copié PSA en lancent des nouvelles marques prometteur 😉

Le plancher des places arrière des PSA sont plat.

wizz
Membre

zeboss

pour la rigidité, en augmentant le moment quadratique

ddd
Invité

Je suis surpris de l’utilisation de suspension à double triangulation, alors que le XC40 n’y a pas le droit.

zeboss
Invité

on est sur un concept, pas sur une version de route…on y met de quoi impressionner mais pas forcement raisonné sur les besoins..

Le Rat
Invité

Vu les strategies des chinois, c’est une pre-serie. car leurs « showcars » c’est porte papillion et hologrammes. Là c’est du serieux.

ddd
Invité

Ils doivent sans doute montrer la configuration toute option de la plateforme.

L’utilisation d’un boudin pneumatique à la place du ressort, avec un amortisseur pneumatique est sensé ?

Mwouais
Invité

Si SGL voulait avoir peur des intelligents chinois, qu’il soit ici terrifié d’effroi devant leur produit qui apparaît plus attirant que d’autres.

Comme j’adore l’idée du carrossier à qui on offre une plateforme et qu’on s’en approche ici, c’est encore mieux.

SGL
Invité

Exact !

wpDiscuz